Imprimer

Présentation du Cresppa

Créé le 1er janvier 2009, le CRESPPA, Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris, UMR 7217 du CNRS, de l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, et de l’Université Paris Nanterre fédère le CSU, « Cultures et Sociétés Urbaines », le GTM, « Genre, Travail, Mobilités » et le LabTop, « Laboratoire Théorie du politique »

Depuis le 1er janvier 2014, l’UMR Cresppa (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris) s’est renforcée d’une troisième équipe : aux équipes fondatrices, CSU (Cultures et sociétés urbaines) et GTM (Genre, travail et mobilités) se joint le Labtop (Laboratoire théories du politique). L’équipe Labtop forte à ce jour de 20 titulaires (8 PR - 12 MCF), confère à notre UMR un équilibre et une solidité renouvelés.

Ainsi, le Cresppa a renforcé notablement : son inscription en sociologie et en science politique et son potentiel interdisciplinaire avec un pôle de philosophie politique reconnu - sa capacité à développer de nouvelles thématiques : recherches sur la culture et sur la santé - sa présence et sa visibilité dans des programmes nationaux et internationaux de recherche - son potentiel d’encadrement doctoral - ses capacités de proposition auprès de ses tutelles universitaires Paris 8 et Paris Nanterre.

Outre la volonté d’un fonctionnement interne collégial incluant toutes les catégories de personnels autant que les collègues en formation, les trois équipes partagent un intérêt fort pour l’étude des différentes formes sociales de domination et de mobilisation ainsi que pour les divisions et les catégorisations liées aux rapports sociaux.

La perspective comparatiste est fortement présente dans l’ensemble de nos programmes de recherche. Par la relativisation à laquelle invite la comparaison internationale, elle permet de fonder plus solidement les modèles explicatifs issus des recherches de terrain. En effet, la démarche empirique est clairement affirmée dans notre unité. Ce qui conduit, notamment, à une attention soutenue à la formation à la recherche par la recherche et à une intégration des doctorants à toutes les activités des équipes. Enfin, la préoccupation épistémologique est également très présente dans l’essentiel de nos approches.




^