Imprimer

Contact

Amélie Beaumont
Cresppa-CSU
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
 Lui écrire

16 octobre 2018

Amélie Beaumont

Doctorante en science politique et sociologie
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
CESSP et Cresppa-CSU


Domaines de recherche

  • Classes sociales
  • Socialisation
  • Sociologie du travail
  • Sociologie politique
 

Thèse en cours

Amélie Beaumont, « La socialisation des employés du luxe. Une étude des modalités de cohabitation de groupes sociaux éloignés », Thèse de science politique et sociologie à l’Université Paris 1, sous la co-direction de Frédérique Matonti (CESSP-CRPS) et de Cédric Lomba (Cresppa-CSU).

La thèse étudie l’influence de la relation de service auprès des classes supérieures sur la socialisation des employé.e.s. des services de luxe, en prenant appui sur une ethnographie des employé.e.s d’un hôtel de luxe parisien.

 

Publications

Articles

  

Comptes-rendus

  • 2017, « Compte-rendu de Guimarães Nadya Araujo, Maruani Margaret et Sorj Bila (dir.), Genre, race, classe. Travailler en France et au Brésil, Paris, L’Harmattan (coll. Logiques sociales. Sociologie du genre), 2016, 360 p. », Revue Française de Science Politique, chronique bibliographique sur le genre, vol 67, n°3, p. 600-601.
  

Notices

  • 2016 - avec Pascal Barbier, Lucie Bargel, Muriel Darmon et Lucile Dumont, Notice « Vêtement », in Juliette Rennes (dir.), Encyclopédie critique du genre, Paris, La Découverte, p. 659-669.
  

Communications

Colloques, congrès, journées d’études

2018

  • « Producing and Consuming Services : Luxury Hotel Workers as Customers », communication à l’European Social Science History Conference (ESSHC), Queen’s University, Belfast, Irlande du Nord, 6 avril.

2017

  • « Aller travailler chez les bourgeois. La traversée de l’espace physique et social des employés de l’hôtellerie de luxe », communication aux journées d’études Mobilités spatiales et classes sociales, organisées par les RT5 et RT42, CNRS Pouchet, 1er décembre.
  • « Quand le travail transforme les modes d’habiter. Être employé du luxe à Paris », communication à la journée d’étude Socialisations résidentielles : la (trans) formation des individus par l’espace, organisé par Joanie Cayouette-Remblière, Gaspard Lion et Clément Rivière, le RT9 et le RT50, Université Lille 3, 1er juin.

2016

  • « Une socialisation par le travail. Le cas des employés de la loge d’un hôtel de luxe », communication au colloque Le travail à l’épreuve des socialisations, organisé par Maxime Quijoux, UVSQ, 13-14 octobre.
  • « Garder les traditions dans la crise. Les employés de l’hôtellerie de luxe face aux transformations de leur secteur », 15èmes Journées Internationales de Sociologie du Travail (JIST), Atelier Résistances et mobilisations dans un monde du travail en mutations, Athènes, 11-13 mai.

2015

  • « Mépris contre violence sociale ? La gestion d’une relation inégale avec les clients par les employés de l’hôtellerie de luxe », communication aux journées d’études Mépris de classe, l’exercer, le ressentir, y faire face, organisées par Nicolas Renahy et Pierre-Emmanuel Sorignet, UNIL, Lausanne, 1-3 décembre.
  • « Au service des riches et syndiqués à la CGT : le grand écart des employés du luxe ? », communication au colloque Saisir l’engagement « improbable » dans sa routine professionnelle, IEP de Rennes, 8-9 octobre.
  • « Confronté-e-s aux corps des classes supérieures au quotidien. Les employé-e-s du luxe et leurs client-e-s », communication au colloque Actualité du Matérialisme, organisé par le Cresppa-CSU au Congrès International de Recherches Féministes dans la Francophonie, 22-27 août.
  • « Ce que font les pourboires aux trajectoires sociales. Ethnographie d’un service de l’hôtellerie de luxe », communication au workshop du colloque Quantifier, évaluer, calculer, la question de la valeur dans la vie économique, ENS, Paris, 1er juillet.

2014

  • « L’entrée des pourboires : étudier les employés du luxe par une pratique spécifique », communication à la 1ère Journée d’études doctorale du CSU, Paris, 12 novembre.
  • « Mobilité sociale et représentations genrées : l’entre-deux des employés du luxe », 1er Congrès des études de genre en France, Atelier L’apparence corporelle au croisement du genre et de la classe, organisé par Martine Court. ENS Lyon, 3-5 septembre.
  • « En quête de pourboires. L’acquisition d’un « savoir-obtenir » chez les employés du luxe », 14èmes Journées Internationales de Sociologie du Travail (JIST), Lille, 17-19 juin.

2013

  • « Ce que nous dit la transformation de la consommation des employé-e-s du luxe sur la socialisation au travail », 5e congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 5 Classes sociales, Inégalités, Fragmentations, Nantes, 2-5 septembre.
 
Séminaires de recherche

2017

  • « Quand l’apprentissage du travail est aussi une socialisation aux classes sociales. Les employés de l’hôtellerie de luxe et les classes supérieures », présentation au séminaire de laboratoire Sciences sociales en pratiques du CESAER, organisé par Eleonora Elguezabal et Gilles Laferté, INRA, Dijon, 17 octobre.
  • « Différencier et composer avec une clientèle de luxe », présentation au séminaire PraTO (Pratiques, travail, organisation), organisé par Anne Bory, Yves Cohen, Vincent Gay, Fanny Girin, Nicolas Hatzfeld et Cédric Lomba, EHESS, Paris, 19 mai.
  • « Sortir des classes populaires par le service ? L’appartenance sociale des employés de l’hôtellerie de luxe », présentation au séminaire Les classes populaires aujourd’hui, organisé par Ana Portilla, Vincent Burckel, Juan Sebastian Carbonell, Benoît Coquard, Cyril Nazareth, ENS, Paris, 3 mai.
  • « Réussir les interactions de service en cas de grande distance sociale : les employés du luxe et leurs clients », présentation au séminaire Classe, genre et migrations dans les relations de service, organisé par Christelle Avril, EHESS, Paris, 7 février.
  • « Les conditions d’une ascension sociale par l’argent : le cas des employés de l’hôtellerie de luxe », séminaire général de l’équipe MEPS du Centre Max Weber, cycle « Mobilités sociales », organisé par Sylvia Faure et Frédéric Rasera, Université Lyon 2, 20 janvier.

2016

  • « L’importance du contact quotidien dans la transformation des pratiques genrées : le cas de l’apprentissage des classes supérieures par les employés de l’hôtellerie de luxe », présentation au séminaire Genre et classes populaires, cycle « Routines », organisé par le groupe Genre et classes populaires, Université Paris 1, 11 février.

2015

  • avec Camille François, « Corps et masculinités : un état des lieux », présentation à l’atelier Masculinités, Cresppa-CSU, Paris, 12 novembre.

2014

  • avec Maud Gelly, « Servir les dominants : comment et pourquoi les professionnels classent leurs publics », présentation à l’atelier doctoral du CRESPPA, Paris, 13 novembre.
  • « Les classes dominantes du point de vue de ceux qui les servent. Ethnographie d’un hôtel de luxe parisien », présentation au séminaire Sociologie des élites, organisé par Sylvain Laurens, EHESS, Paris, 11 mars.
 

Animation de la recherche

  • Co-organisation avec Pierre Blavier, Julien Gros, Ana Perrin-Heredia, Ana Portilla, Fanny Renard et Rémi Sinthon de la journée d’études Socialisations économiques, au titre des RT 5, 12 & 50 de l’AFS, Site Pouchet du CNRS, 14 mars 2014
  • Co-organisation avec Anaïs Albert, Jackie Clarke et Fanny Gallot des Journées d’études internationales Travail et consommation, XIXe, XXe, XIXe siècles, UPEC, 27-28 avril 2017.
  • Co-organisation du séminaire de recherche Sociologie des pratiques vestimentaires, EHESS, 2015-2016, puis séminaire d’enquête collective en 2016-2017 avec le groupe PHRINGUES : Lucie Bargel, Pascal Barbier, Muriel Darmon et Lucile Dumont.
  • Co-animation, avec Yann Renisio, de l’atelier Les sciences sociales saisies par l’argent, EHESS, 2015-2016.
  • Co-organisation du séminaire doctoral du CRESPPA, 2014-2016.
  • Co-organisation avec Sylvain Laurens et discussion (en anglais) de la conférence de Shamus Khan (Columbia University) intitulée « Lieux de pouvoir : ethnographie, socio-histoire, analyse de réseau », EHESS, Amphi Furet, 3 octobre 2014.
 

Enseignement

  • 2015-2017 – ATER, Université Paris 1, département de science politique (demi-poste)
    - L2 : Techniques d’enquête (4 x 18h)
    - L2 : Forces politiques et sociales (1 x 18h)
    - L3 : Sociologie générale et techniques d’enquête (1 x 24h)
    - L3 : Problèmes politiques, économiques et sociaux (3 x 24h)
  • 2012-2015 – Contrat doctoral avec mission d’enseignement, Université Paris 1, département de science politique
    - L1 : Sociologie Politique (1 x 18h)
    - L1 : Techniques documentaires (4 x 18h)
    - L2 : Techniques d’enquête (2 x 18h)
    - L2 : Forces Politiques et Sociales (1 x 18h)
    - L2 : Systèmes Politiques Comparés (3 x 18h)
 

Diplômes et mémoires universitaires

- 2011-2012 – Master 2 « Sociologie Générale », EHESS
- 2006-2011 – Diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Lille

Mémoires universitaires

  • 2012 - « Les logiques de la loge : ethnographie d’un service de luxe dans un palace parisien », mémoire de Master 2 de sociologie, EHESS, sous la direction de Cédric Lomba (Cresppa-CSU).
  • 2011 - « Circulations, mobilisations et résistances : les spécificités de la mise à l’agenda institutionnel local. L’émergence des étudiants-parents comme catégorie d’action dans trois universités new-yorkaises », mémoire de Master 2 de science politique, IEP de Lille – Université Lille 2, sous la direction de Jean-Gabriel Contamin (CERAPS).
  • 2010 - « Devenir adolescent sur le Boulevard de Metz. Une ethnographie des pratiques de loisirs des jeunes d’un Centre Social », mémoire de Master 1 de sociologie, IEP de Lille, sous la direction de Camille Goirand (CERAPS).

^