Imprimer

Hugo Bonin

Doctorant en cotutelle à l’université Paris 8 et à l’Université du Québec à Montréal


 

Thèse en cours

Hugo Bonin, « Democracy » : reconceptualisations anglaises, 1642-1867, thèse en cotutelle Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et Université du Québec à Montréal, sous la direction de Francis Dupuis-Déri et d’Yves Sintomer.

Résumé :
Mon projet de thèse porte sur l’évolution du concept de démocratie et des facteurs sociopolitiques expliquant les transformations de son sens, partant de deux postulats : 1— l’importance, dans le débat public, des concepts et de leur évolution ; 2— la multiplicité des interprétations du terme « démocratie ». Ainsi, des travaux portant sur le Canada, les États-Unis et la France ont démontré que, de régime politique considéré comme instable, la démocratie va au cours du 19e siècle devenir un objectif politique légitime. Je cherche donc à examiner quelles sont les différentes significations prises par le terme « democracy » en Angleterre entre 1642 et 1867 et quels sont les processus à l’œuvre dans ces transformations ?

Inspiré par l’histoire conceptuelle de R. Koselleck, je vise donc à étudier la relation réciproque entre, d’un coté, des concepts politiques et, de l’autre, les transformations structurelles de l’État et l’économie. Pour ce faire, un examen de l’histoire politique, économique et constitutionnelle de l’Angleterre et une analyse du concept de démocratie réalisée de manière diachronique (évolutive), synchronique (instantanée) et sémasiologique (l’étude de tous les sens d’un mot) sera effectuée. Cette approche permet donc de tracer l’évolution d’un concept tel que la démocratie, sans pour autant le détacher de son contexte politique spécifique.

En prenant en compte les travaux réalisés sur la France et les États-Unis, ainsi que sur certaines études partielles de l’Angleterre on peut déjà supposer que certains évènements internes et externes auront une grande importance dans l’explication des nouvelles significations de la démocratie sur le sol anglais ainsi que sur la conception du régime parlementaire comme démocratique. Considérant l’étendue de la période étudiée, l’analyse se concentrera donc sur six évènements marquants de l’histoire anglaise : la guerre civile (1642-1651), la Glorieuse révolution (1688), la guerre d’indépendance américaine (1775-1783), la Révolution française (1789-1799), le mouvement chartiste (1839-1858) et le Second Reform Act (1867). À partir de l’hypothèse que les crises politiques sont favorables à des crises linguistiques et des transformations du sens des mots, l’étude de ces périodes permettra de mettre en lumière les changements de sens de la démocratie.

 

Publications

Articles

  • 2014, « "Le combat est avenir" : The 2012 Québec Student Strike as a Plebeian Experience », Solidarité n°3, May 2014, p. 1-46
  • 2013, « The DOs and DON’Ts of the Québec Student Strike », Canadian Dimension, vol. 47, n°1, Janvier-Février 2013, p.25-26.
 

Chapitres d’ouvrages

  • 2014, avec R. Mehreen et N. Hausfather « Direct Democracy, Grassroots Mobilization and the Quebec Student Movement », in Collectif Dix Novembre (ed.) This is Classwar, [en ligne], 2014, p.53-68, http://thisisclasswar.info, (consulté le 12 octobre 2015).
 

Comptes rendus

  • 2015, « Figures of History – Jacques Rancière », Dialogues – Revue Canadienne de philosophie, 3 p.
  • 2015, « The Democratic Imagination : Envisionning Popular Power in the 21st Century – James Cairns et Alan Sears », Revue française de science politique, vol. 65, n°2, p.340-341.
  

Communications

Principales communications
  • « Le défi démocratique et la question du tirage au sort », 8e colloque sur la participation citoyenne, Congrès de l’ACFAS, Université du Québec à Rimouski, mai 2015.
  • « Démocratie et hasard : le tirage au sort au XXIe siècle », Colloque de recherche étudiante en science politique, Université de Sherbrooke, avril 2015.
  • « Democracy in the Québec Strudent Strike : Experiences and Perspectives », congrès des Sciences Humaines du Canada (panel « Pan-Canadian Campus Struggles after the Quebec Student Strike : Prospects and Challenges »), Université de Victoria, juin 2013.
  • « Democratic Organizing within the Québec Student Movement », panel « Lessons from the Québec Student Strike : A Panel Discussion », Center for Research on Work and Society, Université de York, septembre 2012.
 

Expérience de la recherche

- Septembre 2012 à avril 2013 : Assistant de recherche, professeur Martin Breaugh, département de science politique, Université de York.

- Mai à août 2012 : Assistant de recherche, professeure Geneviève Rail, Institut Simone de Beauvoir, Université de Concordia.

Organisation de colloques

- Mai 2014 : Organisateur du panel « Building a Left Wing Student Movement in the Face of Austerity », Congrès Historical Materialism Conference, Université de York.

- 18 et 19 avril 2013 : Assistant à l’organisation du colloque « The Political Uses of Utopia », département de science politique, Université de York.

 

Enseignement

Août à décembre 2014 : Stagiaire, département de sciences sociales, Collège Ahuntsic
- POL311 - « Idéologies et régimes politiques » (préparation et enseignement de deux séances ; correction de travaux).

Mai à juin 2014 : Auxiliaire d’enseignement, département de pédagogie UQAM
- DDD3650 – « Application des technologies de l’information et la communication en enseignement ».

 

Formation universitaire

  • Depuis 2015 : Doctorat en science politique, Université du Québec à Montréal & Université Paris-8 Vincennes - Saint-Denis
    - Concentration : Pensée et théorie politiques
    - Titre provisoire de thèse : « Democracy » : Reconceptualisations anglaises, 1641-1867, Directeurs : Professeur Francis Dupuis-Déri Professeur Yves Sintomer.
  • 2014 : Prog. court 2e cycle en pédagogie de l’enseignement supérieur, Université du Québec à Montréal
  • 2013 : Maitrise en science politique, Université de York, Toronto
    - Concentration : Political Theory
    - Mémoire : « Le combat est avenir » : The Québec Student Strike as a Plebeian Experience, Directeur : Professeur Martin Breaugh
  • 2012 : Certificat en études féministes, Université de Concordia, Montréal
  • 2011 : Baccalauréat en science politique, Université du Québec à Montréal
    - Baccalauréat obtenu avec mention d’excellence

Bourses et distinctions

- 2015-2018 – Bourse de doctorat en recherche – Fond de recherche du Québec, Société et culture – 20 000$ par an
- 2015-2016 – Bourse d’excellence – Départment de science politique, UQAM – 12 000$
- 2012 – Graduate Excellence Scholarship – York University – 10 000$
- 2015 – 1er prix, concours de vulgarisation de l’ACFAS - « Tirer au sort nos députés pour renouveller la démocratie » - 1250$


^