Imprimer

Pauline Delage

Chargée de recherche au CNRS


Domaines de recherche

  • Sociologie du genre, des rapports sociaux et des inégalités multiples
  • Violences fondées sur le genre
  • Sociologie de l’action publique et des problèmes publics
  • Sociologie des mouvements sociaux, de l’action collective et du travail militant
  • Comparaison (Europe, Amérique du Nord)
 

Recherches en cours

L’action publique contre les violences de genre en Europe et en Amérique du Nord. Sociologie de problèmes (trans)nationaux
À partir des matériaux recueillis depuis la thèse et d’enquêtes complémentaires menées en Europe et en Amérique du Nord, mon travail retrace la sociohistoire des catégories de pensée et d’action mobilisées dans le traitement des violences fondées sur le genre. La comparaison transnationale permet de souligner la circulation d’idées et de pratiques en matière de lutte contre les violences. L’action publique contre ces violences est alors envisagée comme un prisme pour étudier les formes de régulation légitimes de la violence et des rapports sociaux.

Measuring the Outputs of Violence Against Women Policy at Multiple Levels : A Focus on the Implementation and Evaluation of Training Programs
Avec Gwenaëlle Perrier, politiste, je mène une recherche par entretiens et questionnaires sur les formations proposées par les associations qui traitent des violences de genre, en Ile de France et en PACA, pour saisir les représentations de la violence et des rapports sociaux qui sont transmises à une diversité d’acteurs.
Cette recherche est insérée dans le réseau international Gender Equality Policy in Practice (GEPP), coordonné par Amy Mazur et Joni Lovenduski.

Porter le foulard musulman à Marseille. Discriminations, violence et résistances
Avec Renaud Cornand, sociologue, j’étudie l’expérience des discriminations par les femmes qui portent le hijab dans l’espace public. Fondée sur des entretiens, notre enquête souligne ainsi les effets sociaux de certaines politiques publiques sur les trajectoires scolaires, professionnelles et sociales ainsi que sur le rapport à l’espace public de ces femmes.

Recherches récentes

2014-2017 : Émergences et reconfigurations d’une catégorie d’action publique. Le cas des violences faites aux femmes en Suisse, recherche financée par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique, encadrée par Marylène Lieber (Professeure, Université de Genève) et Marta Roca i Escoda (Maitre d’Enseignement et de Recherche, Université de Lausanne),
Cette recherche a retracé la constitution de l’action publique contre les violences faites aux femmes dans les cantons de Genève, Vaud et Zurich, depuis les mouvements féministes des années 1970 jusqu’à aujourd’hui. L’enquête a principalement reposé sur des entretiens menés avec des acteurs clés de la prise en charge des violences faites aux femmes et sur l’analyse d’archives institutionnelles et associatives.
Un livre présentant les résultats de cette recherche est en cours de finalisation et paraîtra en 2019 aux Éditions Antipodes.

2009-2014 : Violence conjugale / Domestic violence. Sociologie comparée d’une cause féministe (France / États-Unis, 1970-2013), thèse de sociologie.

 

Publications

Ouvrages

Pauline Delage Droits des femmes, tout peut disparaître, Paris : Éditions Textuel, Coll. "Petite encyclopédie critique", 2018 - 160 p.

« Les droits acquis par les femmes sont-ils irréversibles ? Si le principe d’égalité s’est peu à peu imposé, on est loin du compte dans la pratique ! Les droits des femmes font toujours l’objet d’attaques de la part de groupes ou d’individus qui résistent au mouvement vers l’égalité. Et un nouveau (...) Lire la suite...



Pauline Delage, Violences conjugales  : du combat féministe à la cause publique, Paris : Presses de Sciences Po, coll. « Domaine Genre », 2017 - 262 p.

Si la violence conjugale est aujourd’hui reconnue comme une question de société légitime, il n’en a pas toujours été ainsi. C’est grâce aux mobilisations féministes des années 1970, qui définissent alors la violence dans le couple comme une violence faite aux femmes - produit des rapports de domination (...) Lire la suite...



 

Coordination d’ouvrages et de dossiers de revues

  • avec Marylène Lieber et Natacha Chetcuti-Osorovitz, « Violences de genre, genre des violences », Cahiers du genre, 2019 (à paraître)


Pauline Delage, Marta Roca i Escoda et Natacha Chetcuti-Osorovitz (Dir.), « Les violences de genre à l’épreuve du droit » Droit et Société, vol. 2, n°99, septembre 2018 - 246 p.

« Longtemps considérées comme des tabous, les violences envers les femmes ont été politisées par les mouvements féministes qui ont mis en évidence leur fonction sociale en ce qu’elles reflètent et alimentent des inégalités et des discriminations, entre hommes et femmes. Ces violences ont fini par être (...) Lire la suite...



 

Articles dans des revues scientifiques

  • Avec Marta Roca i Escoda, « Deux processus de sanitarisation. L’action publique contre les violences dans le couple dans deux cantons de la suisse romande », Sciences sociales et santé, vol. 37, no 3, 2018.
  • avec Marta Roca i Escoda et Natacha Chetcuti-Osorovitz, « Quand la critique féministe renouvelle le droit. Introduction », Droit et société, septembre 2018. En ligne
  • “After Year Zero : A Comparative History of the Fight Against Rape in France and the United States”, Critique internationale, traduction de “Après l’année 0” pour Cairn international.
  • « De l’obstacle méthodologique au levier analytique. Retour sur une comparaison asymétrique », SociologieS, mai 2017. En ligne
  • « Croiser genre et sexualité ? Le cas des violences dans les couples de même sexe/genre », Alizés, « Violences intersectionnelles », Ludivine Royer (dir.), n° 42, décembre 2017, p. 43-56.
  • « Le débat sur les violences faites aux femmes aux États-Unis. Les limites du consensus », Politique américaine, n° 27, printemps 2016.
  • « This is what feminisms look like. Lutter contre les violences sexuelles, représenter un sujet politique », Miranda, n°12, 2016.
  • « Après l’année 0. Histoire croisée de la lutte contre le viol en France et aux États-Unis », Critique internationale, n° 70, janvier-mars 2016, p. 21-35.
  • « Des héritages sans testament. L’appropriation différentielle des idées féministes dans la lutte contre la violence conjugale », Politix, n° 109, juillet 2015, p. 91-109.
  • « La violence conjugale à l’épreuve de l’État social. Une comparaison franco-états-unienne », Enfances Familles Générations, vol. 22, mai 2015, p. 68-84.
  • « Pauline Delage, ‘‘Violence conjugale/Domestic violence. Sociologie comparée d’une cause féministe (France/États-Unis, 1970-2013)’’ », Genre & Histoire, n° 15, automne 2014-printemps 2015.
  • « L’exception et la règle : les réformes de l’État Providence face à la reconnaissance de la violence conjugale », Informations sociales, n° 117, mai-juin 2013, p. 136-139.
 

Chapitres d’ouvrages

  • Pauline Delage, « Violence conjugale / Domestic Violence : Un même problème public ? », in D. Sabbagh et M. Simonet (dir.), De l’autre côté du miroir- Comparaisons franco-américaines, Presses Universitaires de Rennes, 2018.
  • Pauline Delage, « Construire une niche pour défendre une cause – Le travail contre la violence conjugale à l’ère néolibérale », in O. Cleach et G. (dir.), Invisibilisations au travail. Des salariés en mal de reconnaissance, Toulouse, Octarès, 2017.
 

Comptes rendus

Pauline Delage, « Note de lecture. Alice Debauche et Christelle Hamel (eds). Violences contre les femmes. Nouvelles questions féministes », Cahiers du genre, vol. 57, 2014, p. 240-244.

Pauline Delage, « Lecture critique – Croiser les regards sur le viol », Revue Française de Science Politique, vol. 63, n° 2, avril 2013, p. 368-371.

Pauline Delage, « Compte-rendu – Ariela Gross : « From the Streets to the Courts : Doing the Grassroots History of Race, Law and Conservatism » », Transatlantica, vol.1, 2012.

  

Communications (sélection)

Conférences, colloques, congrès
  • « Du repoussoir au leitmotiv. La « professionnalisation » de la lutte contre les violences faites aux femmes à Genève », 28 aout 2018, CIRFF, Université Nanterre.
  • « Violences conjugales et emploi », colloque du MAGE, 30 aout 2018, CIRFF, Université Nanterre.
  • avec Solenne Jouanneau, « La violence conjugale au sein des classes populaires ou la nécessité d’une approche intersectionnelle », Colloque Croiser genre et classe, Lausanne, 9 novembre 2017.
  • avec Marta Roca i Escoda, « Des usages du genre dans la problématisation des violences dans le couple en Suisse romande », Congrès de l’AFSP, Montpellier, 12 juillet 2017.
  • avec Renaud Cornand, « Porter le foulard musulman en France et en Suisse romande. Discriminations, violences et résistances », Congrès de l’AFS, Amiens, 6 juillet 2017.
  • avec Marta Roca I Escoda, “The multiple uses of gender. Definitions and definitional struggles around domestic violence in Switzerland”, European Conference on Politics and Gender, UNIL, 9 juin 2017.
  • avec Gwenaëlle Perrier, “Measuring the Outputs of Violence Against Women Policy at Multiple Levels : A Focus on the Implementation and Evaluation of Training Programs”, ECPG, UNIL, 8 juin 2017.
Séminaires, ateliers et journées d’études
  • « Une cause militante au travail », Journée des étudiant.e.s du master de science politique, Lille 2, 14 septembre 2018.
  • Avec Renaud Cornand, « Porter le foulard musulman à Marseille », Institut méditerranéen de formation, Marseille, 5 juin 2018.
  • « Produire des normes juridiques en s’appuyant sur des normes sociales ? », Workshop « Déviances et violences sexuelles », ENS Saclay, 1 er juin 2018.
  • « Des corps mobilisés contre les violences », séminaire des corps en transformation, EHESS, 16 mars 2018.
  • « Au-delà du point de vue situé », séminaire de l’IRIS, 14 décembre 2017.
  • « De la colère à la compassion, de la rue aux lieux d’accueil », Journée Ethnographie politique des émotions, IEP d’Aix, 31 mai 2017.
  • Présentation de Violences conjugales, du combat féministe à la cause publique, Séminaire Présage, IEP Paris, 15 mars 2017.
  • « Travail social et violences conjugales en Suisse romande », Journée d’étude, École Supérieure du Travail Social, Paris, 17 juin 2016.
  • Journée « Militantisme de guichet », Enquêtes ethnographiques en comparaison, UNIL, 3 juin 2016.
 

Responsabilités scientifiques

  • Co-fondatrice et co-animatrice du laboratoire junior VisaGe – Analyse des violences fondées sur le genre, données, santé et jeux d’échelles, financé par la Cité du Genre en 2017.

Responsabilités éditoriales

  • Évaluations d’articles pour les revues Genre, sexualité et société ; Terrains et Théories ; Autrepart ; Actes de la recherche en sciences sociales ; Égypte – Monde Arabe ; French Politics ; International Social Sciences Journal ; Recherches féministes.
 

Animation de la recherche

Organisation d’événements scientifiques

  • avec Catherine Cavalin et Delphine Lacombe, Colloque « Le genre des violences. Actualités des savoirs militants et scientifiques », dans le cadre du Congrès international de recherches féministes francophones (CIRFF), Université Paris X Nanterre, 27-31 aout 2018.
  • avec Catherine Cavalin et Delphine Lacombe, journée de lancement, VisaGe, IEP Paris, 4 décembre 2017.
  • avec Isabel Boni Le-Goff, Soline Blanchard, Delphine Chedaleux et Nicky Le Feuvre, colloque international Croiser genre et classe, Université de Lausanne, 9-10 novembre 2017.
  • avec Natacha Chetcuti-Osorovitz, Marta Roca i Escoda, Marylène Lieber et Géraldine Brown, colloque international Violences de genre / Genre des violences, UNIL, 3-4 novembre 2016 .
  • avec Marylène Lieber, Stéphanie Pache et Marta Roca i Escoda, section thématique « Violences envers les femmes. De l’usage de l’interdisciplinarité », Congrès des Associations Francophones de Science Politique, UNIL, 7 février 2015.
  • Membre du comité d’organisation de la journée d’étude Crises et critiques. La critique est-elle devenue consensuelle ?, Université Paris 7, 12 décembre 2014.
  • avec Michael Stambolis-Ruhstorfer, atelier Savoirs sur le genre et la sexualité, lors du Congrès des études de genre, ENS Lyon, 5 septembre 2014.
  • Membre du comité d’organisation des journées de valorisation de la recherche de l’Ecole Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse, Université Paris 13, 12-13 décembre 2013.
  • Membre du comité d’organisation de la journée d’étude Violences envers les femmes : enjeux institutionnels, scientifiques et politiques, IUT de Fontainebleau, 26 février 2013.
 

Valorisation de la recherche

Presse écrite

  • « Entretien », Pages de Gauche (09.2018) ; Ça m’intéresse (08.03.2018) ; Les Inrocks (08.03.2018) ; Usbek et Rica (05.03.2018) ; La Gazette des Communes (19.01.2018).
  • « Entretien », Le Matin, samedi 17 juin 2017.
  • « Les mobilisations rendent visibles, mais transforment aussi. Entretien », Le Courrier, lundi 24 octobre 2016.
  • « Une histoire de violence. Entretien », Le Courrier, lundi 25 avril 2016.
  • « La ‘‘théorie du genre’’, cache-sexe de la réaction », Médiapart, 31 mai 2013.
  • « De quoi SOS Papa est-il le nom ? », Médiapart, 20 février 2013.

Émissions de radio et TV

  • « Une bonne tasse d’été », France inter, 2 juillet 2018.
  • Présentation du livre Droits des femmes. Tout peut disparaître, France info, RFI, Radio Orient, Africa 1, TV5 Monde, 8 mars 2018.
  • « Dimanche, et après ? », France Culture, 26.11.2017.
  • « Versus Penser » sur les élections aux États-Unis, RTS, 2 novembre 2016
  • Émission sur les violences conjugales « Tribu », Radio Télévision Suisse (RTS), 29 avril 2016.

Présentations publiques

  • Colloque « Violences contre les femmes. Comprendre et s’engager », organisé par la mission Droits des femmes et égalité de genre de Strasbourg, 21 novembre 2017.
  • Forum des Violences domestiques, organisé par le Bureau de l’égalité de Genève, 12 octobre 2017.
  • Présentation du livre Violences conjugales : - Séminaire Présage, IEP Paris, 15 mars 2017 - Librairie Basta, Lausanne, 15 juin 2017 - Manifesten, Marseille, 29 juin 2017
 

Enseignement

Depuis 2017-2018
- Avec Catherine Cavalin et Delphine Lacombe, séminaire « Violences fondées sur le genre », EHESS.

- Sociologie de l’action publique : TD L3, CM M1, Université Lyon 2, 2017-2018.
- Séminaire « Sexisme et racisme. Imbrication des logiques de discrimination » : CM M1, - Université de Lausanne, 2014-2015 et 2015-2016.
- Initiation aux sciences sociales et sociologie générale : CM L1, Université de Rouen, 2013-2014.


^