Imprimer

Anne-Marie Devreux

Directrice de recherche au CNRS


Domaines de recherche

  • Théorie et épistémologie des rapports sociaux de sexe
    - Rapports sociaux de sexe et conceptualisations sociologiques
    - Critique épistémologique des constructions scientifiques des rapports hommes-femmes
    - Interdisciplinarité des études genre
  • Sociologie des dominants
    - Socialisation de sexe et apprentissage de la domination masculine à l’armée
    - Les rapports sociaux de sexe dans le champ professionnel de la sociologie
    - Les pratiques de résistance des hommes face au changement social dans les champs du droit et de la famille
  • Critique de l’androcentrisme scientifique
 

Recherches récentes

Anne-Marie Devreux est spécialiste de la sociologie des rapports sociaux de sexe qu’elle a contribué à fonder en France. Au fil des ans, elle a construit un programme de recherche visant à élaborer le cadre conceptuel d’analyse de ces rapports sociaux. Cherchant à étudier leur fonctionnement transversal, elle a d’abord mené des enquêtes auprès d’hommes et de femmes, dans différents domaines de la pratique sociale : santé, famille, travail professionnel, armée, travail domestique. Dans sa thèse d’habilitation à diriger des recherches, soutenue en 2004 et intitulée « Les propriétés formelles des rapports sociaux de sexe », elle propose un cadre théorique général clarifiant les liens logiques entre, d’une part, les concepts de division sexuelle du travail, division sexuelle du pouvoir et catégorisation sociale de sexe qui sont les « activités » des rapports sociaux de sexe, et, d’autre part, les propriétés formelles de ces rapports : leur transversalité, leur dynamique et leur caractère antagonique.

Ses recherches empiriques l’ont amenée à dégager des catégories d’analyse dont certaines sont aujourd’hui reprises par la discipline. C’est le cas par exemple de la parentalité, de la production d’enfant, de la mémoire sexuée ou encore des résistances masculines au changement.

Son travail s’oriente aujourd’hui vers une explicitation théorique et empirique de la notion d’antagonisme à partir de l’étude des hommes comme dominants dans le rapport social de sexe.

Par ailleurs elle a dirigé de 2010 à 2013 le « Réseau Thématique Pluridisciplinaire (RTP) Etudes Genre » avec la biologiste Françoise Moos.
A l’initiative de l’INSHS et soutenu par l’INSB (sciences biologiques), l’INEE (Ecologie-Environnement) et la Mission pour la Place des Femmes au CNRS (MPDF), ce RTP du CNRS avait pour objectif d’évaluer les possibilités de la recherche française en matière d’interdisciplinarité des recherches prenant en compte le genre, avec et au-delà des SHS.
Sur la base d’un état des lieux nourri notamment des résultats du « Recensement national des recherches sur le genre et/ou les femmes » menés par la MPDF et dont Anne-Marie Devreux a présidé le Comité scientifique, le RTP a présenté des propositions pour développer les recherches prenant en compte le genre et les différences de sexe dans tous les secteurs disciplinaires.
Un ouvrage collectif, interdisciplinaire et international, issu des travaux du RTP et paru en 2016 sous sa direction : "Les sciences et le genre. Déjouer l’androcentrisme" (Presses Universitaires de Rennes) rend compte des opérations de dévoilement de l’androcentrisme dans les sciences non SHS et en propose des voies de dépassement.
site du RTP « Études de genre » - site du recensement

 

Publications

Coordination d’ouvrages ou de dossiers de revues

Anne-Marie Devreux (coord.), Les sciences et le genre  : déjouer l’androcentrisme, Presses universitaires de Rennes, coll. « Essais », 2016 - 292 p.

Soucieuses d’objectivité, les sciences exactes, expérimentales ou technologiques n’en sont pas moins imprégnées de stéréotypes sur les différences et hiérarchies entre hommes et femmes, masculin et féminin ou mâles et femelles. Trop souvent leurs généralisations découlent d’un point de vue spécifique (...) Lire la suite...



Coline Cardi, Anne-Marie Devreux (coord.) « L’engendrement du droit » Cahiers du genre n°57, 2014.

Poser que les lois ont un genre, c’est d’emblée faire l’hypothèse d’une articulation étroite entre droit et société, ne pas considérer le droit uniquement dans sa « juridicité », comme un système clos, ou dans son apparente universalité. Pétri de genre dans le processus même de sa fabrication, le droit ne (...) Lire la suite...



Anne-Marie Devreux, Diane Lamoureux, Dossier « Les antiféminismes » Cahiers du genre, 2012, n° 52 - 270 p. (Numéro commun avec Recherches féministes, 2012, vol.25, n°1.)

Sommaire : Anne-Marie Devreux et Estelle Lebel Des anniversaires sous le signe de la solidarité Dossier Anne-Marie Devreux et Diane Lamoureux Les antiféminismes : une nébuleuse aux manifestations tangibles (Introduction) Denise Couture L’antiféminisme du « nouveau féminisme » préconisé par le (...) Lire la suite...



D. Chabaud, V. Descoutures, A-M. Devreux, E. Varikas (dir.), Sous les sciences sociales le genre. Relectures critiques de Max Weber à Bruno Latour, Paris, La Découverte, 2010. (Traduit en portugais (Brésil), O género nas Sciéncias Sociais, Editora UNESP, 2014.)

Les recherches sur le genre ont toujours été été en dialogue constant avec les grands cadres théoriques, les courants de pensée et les « écoles » des sciences sociales. Partant de ces acquis, cet ouvrage se propose de relire l’œuvre de philosophes (T. W. Adorno, J. Habermas, M. Foucault), d’anthropologues (...) Lire la suite...



 

Articles

  • Devreux Anne-Marie et Coline Cardi (2014). « Le genre et le droit : une co-production. (Introduction) », in Cardi Coline et Devreux Anne-Marie (dir.), L’engendrement du droit, Cahiers du genre, n°57, pp. 5-18
  • Devreux Anne-Marie et Coline Cardi (2014). Interview de Annie Junter « Droit du travail et genre : entre codification et résistance à la domination masculine », in Cardi Coline et Devreux Anne-Marie (dir.), L’engendrement du droit, Cahiers du genre, n°57, pp. 19-37
  • Devreux Anne-Marie et Coline Cardi (2014). Interview de Ali Aguado et Ian Zdanowicz « L’usage du droit dans le mouvement d’émancipation trans », in Cardi Coline et Devreux Anne-Marie (dir.), L’engendrement du droit, Cahiers du genre, n°57, pp. 77-94
  • Avec Diane Lamoureux « Les antiféminismes : une nébuleuse aux manifestations tangibles (introduction) » in Anne-Marie Devreux et Diane Lamoureux, Dossier Les Antiféminismes Cahiers du genre, 2012, n° 52, (numéro commun avec Recherches féministes, vol.25, n°1) - résumé
  • « "Le droit, c’est moi." Formes contemporaines de la lutte des hommes contre les femmes dans le domaine du droit » Nouvelles questions féministes, 2009, vol.28, n° 2 - p. 36-51.
  • « New Fatherhood in Practice : Domestic and Parental Work Performed by Men in France and in the Netherlands » Journal of Comparative Family Studies, 2007, vol. 38, n° 1, Winter - p. 87-103.
  • Interview, avec Jacqueline Heinen, Ute de Gerhard et Jane Jenson « Féminismes : théorie et politique. Réflexions à partir des cas allemand, canadien et québécois » Cahiers du genre, h. s. 2006 - p. 159-179.
  • « A paternidade na França : entre igualização de direitos parentais e lutas ligadas às relações de sexo » Sociedade e Estado, 2006, vol. 21, n° 3, set.-dez. - p. 609-626.
  • « Des hommes dans la famille. Catégories de pensée et pratiques réelles » Actuel Marx, 2005, n° 37 - p. 55-69.
  • « A teoria das relaçoes sociais de sexo : um quadro de analise sobre a dominaçao masculina » Sociedade e Estado, 2005, volume 20, n°4.
  • « Autorité parentale et parentalité. Droits des pères et obligations des mères ? » Dialogue, 2004, n° 165, pp. 57-68.
  • « Les résistances des hommes au changement social : émergence d’une problématique » Cahiers du genre, 2004, n° 36, pp. 5-20.
 

Chapitres d’ouvrages

  • « L’androcentrisme des sciences. Des biais de genre très ’durs’ (Introduction) ». in A.-M. Devreux (dir.) Les sciences et le genre. Déjouer l’androcentrisme Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2016 - p. 9-43
  • « La valeur des femmes ». Préface au livre de Beverley Skeggs Des femmes respectables. Classe et genre en milieu populaire, Marseille, Agone. (traduction de « Formation of class and gender. Becoming respectable », Sage, 1997), 2015, p. 7-32.
  • « Féminisme et syndicalisme : peut-on objectiver le savoir militant ? », in D. Naudier et M. Simonet (dir.) Des sociologues sans qualités ? Pratiques de recherche et engagement Paris : La découverte, 2011 - p. 62-79
  • « Pierre Bourdieu et les rapports entre les sexes : une lucidité aveuglée. » in Sous les sciences sociales, le genre. Relectures critiques de Max Weber à Bruno Latour Paris : La Découverte, 2010 - p. 77-93.
  

Communications

Principales communications
  • « Matériel et symbolique dans l’analyse des rapports sociaux de sexe », Colloque « Actualité du matérialisme », 7ème Congrès de Recherches Féministes dans la Francophonie, Montréal, 24-28 août 2015.
  • « Ethnographie des classes populaires au féminin. Présentation de l’ouvrage ‘Des femmes respectables. Classe et genre en milieu populaire’ (édition Agone), traduction française de ‘Formations of Class & Gender. Becoming respectable’, ouvrage de Beverley Skeggs ». Journées d’étude « Les classes sociales en Europe », Paris, Cresppa-Ceraps, AFS, 15-16 décembre 2014.
  • « Les rapports sociaux de sexe : transversalité, dynamique, antagonisme », Séminaire du CERAPS « Le genre, un outil incontournable », Université de Lille 2, 21 février 2013.
  • « Comprendre les inégalités sociales entre hommes et femmes dans la société, dans la recherche : l’éclairage du genre », Conférence invitée, Journée d’Etude des Jeunes chercheurs des Cordeliers, Paris, 11 octobre 2012.
  • « L’antiféminisme, expression de l’antagonisme des rapports sociaux de sexe », 6ème Congrès international de recherches féministes francophones, Atelier 3 « Antiféminisme et ordre patriarcal », Lausanne 29 août-2 septembre 2012.
  • « Le genre est-il soluble dans les sciences dures ? », 6e Congrès international de recherches féministes francophones, Atelier 13 « Stratégies féministes dans l’enseignement, la recherche et l’édition », Lausanne 29 août-2 septembre 2012.
  • Avec Diane Lamoureux, « Antiféminisme et vague conservatrice. Quels enjeux en France et au Québec ? », Conférence publique, Université féministe d’été de l’Université Laval à Québec, 21-25 mai 2012.
  • « Genre, point de vue situé et androcentrisme. En quoi le genre introduit-il de l’innovation dans la démarche scientifique ? », Conférence-débat sur « le Genre et l’Innovation autour du site web ‘Genderedinnovations in Science, Health & Medicine, and Engineering’ », Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Paris, 28 mars 2012.
  • Introduction au Colloque « Recherches genre, un défi au-delà de la parité », organisé par la Mission pour la Place de Femmes au CNRS et le Comité Scientifique pour le Recensement national des Recherches sur le Genre et/ou les Femmes, CNRS Campus Gérard Mégie, Paris, 8 mars 2012.
  • “Pierre Bourdieu and the social relations between the sexes” Communication, “Gendering Social Sciences : a Critical Reading of Major Works in Sociology”, European research Seminar co-organized by the Cresppa, University Paris 8, and the Research Network 33 (Women and Gender Studies) of the European Sociological Association (ESA), Paris, 26 mai 2011.
  • “Introduction. Gendering Social Sciences : a Critical Reading of Major Works in Sociology, European research Seminar co-organized by the Cresppa, University Paris 8, and the Research Network 33 (Women and Gendre Studies) of the European Sociological Association (ESA), Paris, 26 mai 2011.
  • « Qui concilie quoi ? Travail professionnel, domestique et parental des hommes et des femmes ». Conférence invitée au Xè Forum des Jeunes Mathématiciennes, Association Femmes et Mathématiques et Mission pour la Place des Femmes au CNRS, Marseille, 22-24 septembre 2010.
  • « Formes contemporaines de la lutte des hommes contre les femmes dans le domaine du droit », Communication au Congrès Marx International VI « Crises, Révoltes, Utopies », Université Paris-Ouest Nanterre, 22-25 septembre 2010.
  • « Pierre Bourdieu et les rapports entre les sexes. Une lucidité aveuglée », Communication au colloque « Questions de genre aux sciences sociales ’normâles’ », Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris et Mission pour la Place des Femmes, CNRS, Paris, 28 octobre 2010.
  • « Etudier le fonctionnement des rapports sociaux de sexe : de la théorie aux terrains d’enquête… et inversement ? ». Conférencière invitée à la Journée d’étude « Quelle(s) méthodologie(s) pour les recherches sur les rapports sociaux de sexe et le genre ? », Groupe belge associatif et interuniversitaire en études féministes, de genre et sur les sexualités (Grabuges) et Groupe de contact FNRS Genre : des théories aux stratégies de recherche, Bruxelles, Université des femmes, 11 décembre 2010.
  • « Rien n’est jamais acquis aux femmes : Les pratiques masculines de résistance contre les droits positifs des femmes en France. » Table ronde « As Mulheres nos poderes das Republicas », Seminario internacional « Mulheres e Republicas. 120 Anos da Republica do Brasil », organisé par le Secrétariat des Femmes de l’Etat de Pernambuco, Recife, 24-27 novembre 2009.
  • « Bourdieu, le genre et les féministes. » Instituto de Ciencias Sociais, Universidade de Brasilia, 23 novembre 2009.
  • Table ronde « Discipline du savoir : invisibilité ou spécificité radicale des femmes ». Assises de l’ Institut Emilie du Châtelet (IEC), « Les résistances intellectuelles à l’égalité entre femmes et hommes », Paris, Conseil régional de l’Ile de France, 30 juin 2008.
  • « Sociologie du FAMAS : enquête au temps du service militaire » Séminaire « Le sexe de l’enquête » organisé par Anne Monjaret et Catherine Pugeault-Cicchelli, CERLIS-Université Paris 5-Sorbonne, Paris, 24 mai 2007.
  • « Esprit de changement et réalités pratiques chez les hommes : l’exemple du travail domestique et parental » Commission européenne, Journée internationale des femmes, Conférence « Femmes et Hommes : construire l’égalité ensemble », Bruxelles, 7 mars 2006.
  • « Luttes des dominants et usages des paradoxes dans les rapports sociaux de sexe » Colloque international « Paradoxes dans les rapports sociaux de sexe ? », Association suisse Femmes Féminisme Recherche et Société suisse de Sociologie (Comité de Recherche Genre), Berne, 17 mars 2006.
  • « Les résistances masculines à l’égalité entre les sexes et le détournement des droits des femmes » Congrès des Recherches féministes dans la francophonie plurielle, Ottawa, 5-10 juillet 2005.
  • « Le couple, une institution qui change ? Résistances masculines, réticences féminines » Participation à la table ronde de clôture de la Journée scientifique « Conjugalité et genre » de l’unité Démographie, genre et sociétés de l’Ined, Paris, 14 octobre 2005.
  • « Rapports sociaux de sexe et division du travail parental. Les enjeux de la définition du pouvoir dans la famille » Université des Femmes, Bruxelles, 5 novembre 2004.
  • « Les modalités d’action et les propriétés des rapports sociaux de sexe » Universidade de Brasilia, Nucleo de Estudos e Pesquisa sobre a Mulher (NEPeM), Brasilia, 8 décembre 2004.
 

Responsabilités scientifiques

  • Membre du Conseil scientifique du GIS Institut du Genre, depuis 2012
  • Membre élue (suppléante) du Conseil de laboratoire du Cresppa, UMR 7217

Responsabilités éditoriales

 

Enseignement

Directions de thèses en cours

  • Angeliki Drongiti (Université Paris 8). Titre provisoire : Les suicides dans l’armée de terre grecque.
  • Marjolaine Roger (Université Paris 8). Titre provisoire : Sexuation des espaces et ségrégation professionnelle : le cas des employées de bureau de plus de cinquante ans en Grande-Bretagne.
  • Mona Zegaï (Université Paris 8). Titre provisoire : Performativité des discours sexués sur les jouets dans la socialisation de genre. Thèse co-dirigée par Mr François Leimdorfer, CNRS-Printemps
  • Marie Perrin (Université Paris 8). Titre provisoire : Le féminisme universitaire : institutionnalisation et pratiques des enseignements “genre”.Une comparaison France-Royaume-Uni. Thèse co-dirigée par Catherine Achin, Paris-Dauphine.
 

Fonctions précédentes

  • Directrice du Réseau Thématique Pluridisciplinaire RTP Etudes genre du CNRS (2010-2013) -* Co-Responsable scientifique du Défi genre de la Mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS (2012-2014)
  • Membre élue (suppléante) du CNU, section 19, 2012-2015
  • Présidente du Comité scientifique du Recensement national des recherches sur le genre et/ou les femmes du CNRS
  • Directrice adjointe du Cresppa de juillet 2011 à décembre 2013
  • Directrice adjointe du CSU de juillet 2011 à décembre 2013
  • Directrice du Cresppa, UMR 7217, de janvier 2009 à juin 2011
  • Directrice du CSU, UMR 7112, de janvier 2007 à juin 2011
  • 1995-1998 Membre du Comité national de la Recherche scientifique, section 36
  • 1989-1992. Chercheuse associée au Centre de Sociologie de la Défense Nationale, CSDN, Ministère de la Défense
  • 1980-1984. Centre d’Anthropologie, d’Economie et de Sociologie, Applications et Recherches, CAESAR, Equipe de recherche de l’Université Paris 10-Nanterre
  • 1979-2006. Chargée de recherche au CNRS
  • 1973-1979. Chargée de recherche contractuelle au Laboratoire d’Economie et de Gestion des organisations de Santé, LEGOS, URA CNRS/Université Paris 9-Dauphine

^