Imprimer

Sibylle Gollac

Chargée de recherche au CNRS


Domaines de recherche

  • Famille et genre : approches sociologiques et anthropologiques ;
  • Sociologie et ethnographie économique : étude des relations économiques dans la parenté, au travers de l’étude des économies domestiques et des modes d’accumulation et de circulation du patrimoine dans la famille ;
  • Sociologie du droit : droit de la famille et justice familiale, droit de propriété et des biens, professions juridiques (avocat-e-s, notaires) ;
  • Analyse statistique des mobilités statutaires : accès à l’indépendance, accès aux emplois à statut et mobilités sociales.
  • Méthodes : monographies de famille, observation ethnographique de l’institution judiciaire, analyses quantitatives secondaires de données nationales, analyses ethnographiques et statistiques des archives judiciaires (constitution et exploitation de bases de données).
 

Recherches en cours

  • Enquête "Ruptures" : responsable du volet « base de données » du projet ANR Ruptures, sur le traitement judiciaire des séparations conjugales.
  • Recherche sur les modes d’accumulation et de circulation du patrimoine dans la famille et leur rôle dans la reproduction sociale. La recherche s’intéresse plus précisément aux enjeux de mise en chiffres des biens de famille dans les héritages et les divorces, aux rapports sociaux de classe et de sexe qui se jouent et se révèlent alors dans la parenté et à l’intervention de professionnel-le-s de droit dans ces processus (notaires, avocat-e-s, et magistrat-e-s en particulier).
 

Publications

Ouvrages

Collectif Onze, Au tribunal des couples, enquête sur des affaires familiales Paris : Odile Jacob, 2013 - 312 p.

Divorces et séparations conjugales sont aujourd’hui fréquents. Tout un chacun, marié ou ayant des enfants, peut avoir affaire à la justice familiale pour régler les conséquences de sa rupture. Cette institution publique est censée mettre en œuvre un droit identique pour toutes et tous. Mais les (...) Lire la suite...



 

Directions d’ouvrages

Solène Billaud, Sibylle Gollac, Alexandra Oeser et Julie Pagis (dir.), Histoires de famille. Les récits du passé dans la parenté contemporaine, Paris, Editions Rue d’Ulm, 2015.

Comment l’histoire se transmet-elle en famille ? Que retient-on du passé ? Comment des frères et sœurs peuvent-ils avoir des visions si différentes de leur histoire familiale ? De quelle manière le passé est-il mobilisé dans les conflits familiaux ? Quelle influence a-t-il sur les opinions politiques ? (...) Lire la suite...



 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Gollac Sibylle et Hugrée Cédric , « Avoir trente ans dans le secteur public en 1982 et en 2002. Les transformations d’une filière de promotion sociale par le diplôme. », Revue française d’administration publique, n° 153, 1/2015, pp. 23-43.
  • Bessière Céline et Gollac Sibylle, « Des exploitations agricoles au travers de l’épreuve du divorce. Rapports sociaux de classe et de sexe dans l’agriculture », Sociétés contemporaines, n° 96, 2014, p.77-108
  • Gollac Sibylle « Deux femmes détestables. Dire les inimitiés en famille », Genèses, n°96, 2014 - p.9-34.
  • Gollac Sibylle « Les ambiguïtés de l’aînesse masculine. Transferts patrimoniaux et transmission du statut social de génération en génération », Revue française de sociologie vol. 54, n°4, 2013 - p. 709-738.
  • Gollac Sibylle « Propriété immobilière et autochtonie. Les trajectoires immobilières, sociales et politiques d’un maçon breton et de ses descendant-e-s », Politix vol. 26, n°101, 2013 - p.133-159.
  • Gollac Sibylle, Oeser Alexandra « Comparing family memories in France and in Germany : the production of history(ies) within and through kin relations », Journal of Comparative Family Studies vol. 42, n°3, 2013 - p. 385-399.
  • Gollac Sibylle « Travail indépendant et transmissions patrimoniales : le poids des inégalités au sein des fratries », Economie et Statistique n°417-418, 2009 - p. 56-75.
  • Bargel Lucie, Bessière Céline, Della Sudda Magali, Gollac Sibylle, Guyon Stéphanie, Oeser Alexandra, Sofio Séverine « Appropriations empiriques du genre », Sociétés et représentations n°24, 2008 - p. 5-10.
  • Bessière Céline, Gollac Sibylle « Le silence des pratiques. La question des rapports de genre dans les familles d’indépendants », Sociétés et représentations n°24, 2008 - p. 43-58.
  • Gollac Sibylle « Comment passer de l’ethnographie à l’analyse de données quantitatives ? Une étude des stratégies immobilières familiales », ethnographiques.org n°11, 2008.
  • Gollac Sibylle « Faire ses partages. Patrimoine professionnel et groupe de descendance », Terrain n°45, 2005 - p. 113-124.
  • Gollac Sibylle « La fonction publique : une voie de promotion sociale pour les enfants des classes populaires ? », Sociétés contemporaines n°58, 2005 - p. 41-63.
 

Autres articles

  • Céline Bessière et Sibylle Gollac, « Des liens et des biens. Patrimoine, genre et classe », Mouvements, n° 82, 2/2015, pp. 28-35.
  • Bessière Céline, Gollac Sibylle « Les transferts économiques dans la reproduction sociale : le cas des familles d’indépendants », Idées n°162, 2010 - p. 22-32.
  • Bessière Céline, Gollac Sibylle « La division sexuée du travail dans les entreprises familiales. Discours et pratiques », Bulletin de la Fédération Paris-Jourdan n°9, 2005 - p. 3-4.
 

Chapitres d’ouvrages

  • Sibylle Gollac, « Gardiennes et bâtisseurs. Genre et maisons de famille », in S. Billaud, S. Gollac, A. Oeser et J. Pagis (dir.), Histoires de famille. Les récits du passé dans la parenté contemporaine, Paris, Editions Rue d’Ulm, 2015, pp. 27-48.
  • Sibylle Gollac et Alexandra Oeser, « Introduction. Produire l’histoire en famille », in S. Billaud, S. Gollac, A. Oeser et J. Pagis (dir.), Histoires de famille. Les récits du passé dans la parenté contemporaine, Paris, Editions Rue d’Ulm, 2015, pp. 5-26.
  • Céline Bessière et Sibylle Gollac, « Famille », in Chauvin Pierre-Marie, Grossetti Michel, Zalio Pierre-Paul (dir.), Dictionnaire sociologique de l’entrepreneuriat, Presses de Science Po, 2014, pp. 274-287.
  • Céline Bessière et Sibylle Gollac, « Travailleur indépendant », in Chauvin Pierre-Marie, Grossetti Michel, Zalio Pierre-Paul (dir.), Dictionnaire sociologique de l’entrepreneuriat, Presses de Science Po, 2014, pp. 537-550.
  • Bessière Céline, Gollac Sibylle « Le fils préféré ? Le repreneur et ses frères et sœurs dans les familles d’indépendants contemporaines », Actes des journées d’études Travail, famille et mobilités sociales dans le monde rural 15-21e siècles, Presses universitaires de Rennes, 2014.
  • Bessière Céline, Gollac Sibylle « Famille », in Chauvin Pierre-Marie, Grossetti Michel, Zalio Pierre-Paul (dir.), De quoi « entrepreneur » est-il le nom ? Presses de Science Po, 2012.
  • Bessière Céline, Gollac Sibylle « Travailleurs indépendants », in Chauvin Pierre-Marie, Grossetti Michel, Zalio Pierre-Paul (dir.), De quoi « entrepreneur » est-il le nom ? Presses de Science Po, 2012.
  • Gollac Sibylle « Gardiennes et bâtisseurs. Genre et production d’histoires autour de "maisons de famille" », in Billaud Solène, Gollac Sibylle, Oeser Alexandra, Pagis Julie (dir.), Des familles dans l’histoire, Editions de la Rue d’Ulm, 2012.
  • Gollac Sibylle, Oeser Alexandra « Des familles dans l’histoire », in Billaud Solène, Gollac Sibylle, Oeser Alexandra, Pagis Julie (dir.), Des familles dans l’histoire, Editions de la Rue d’Ulm, 2012.
  • Gollac Sibylle « Maisonnée et cause commune : une prise en charge familiale », in Weber Florence, Gojard Séverine et Gramain Agnès (dir.), Charges de famille. Dépendance et parenté dans la France contemporaine, La Découverte, « textes à l’appui », 2003 - p. 274-311.
  • Vailly Joëlle, Gollac Sibylle « Trouver la juste place des familles », in Weber Florence, Gojard Séverine et Gramain Agnès (dir.), Charges de famille. Dépendance et parenté dans la France contemporaine, La Découverte, « textes à l’appui », 2003 - p. 134-164.
 

Rapports de recherche

  • Bessière Céline, Gollac Sibylle (et alii), Au tribunal des couples, Situations professionnelles des conjoints et procédures judiciaires de séparation conjugale, Rapport pour la Mission de Recherche Droit et Justice, 2010.
 

Thèse

  • Gollac Sibylle, « La pierre de discorde. Stratégies immobilières familiales dans la France contemporaine », thèse ENS-EHESS, 2011, sous la direction de Florence Weber.
 

Comptes rendus

  • Bessière Céline, Gollac Sibylle, « Compte-rendu de l’ouvrage de François de Singly, Séparée. Vivre l’expérience de la rupture, Paris, Armand Colin, 2011 » Sociologie du travail, vol 55 (4) - p. 543-545.
  • Gollac Sibylle, « Compte-rendu de Masson A., Des liens et des transferts entre générations, coll. "En temps et lieux", Éditions de l’EHESS, Paris, 2009 », Sociologie du travail, 2013.
  • Gollac Sibylle, « Compte-rendu de Benech-Le Roux P., Au tribunal pour enfants. L’avocat, le juge, le procureur et l’éducateur, Rennes, PUR, 2008 », Annales HSC, n°3, 2010 - p. 844-846.
  • Bessière Céline, Gollac Sibylle, « Compte-rendu du numéro spécial : Famille-travail : une perspective radicale, Nouvelles Questions Féministes, vol. 23, n°3, 2004 », Revue Suisse de Sociologie, vol. 31, n°2, 2005 - 431-435.
  

Communications

Communications récentes

2015

  • Avec Céline Bessière, « Quand le droit se dit dans le secret d’un cabinet. Des familles face aux professions libérales du droit », congrès de l’Association française de Science politique, section thématique 17 « Les gouvernés aux prises avec l’action publique. Variation des représentations et inégalités des pratiques », 22 juin 2015.
  • « Les pratiques des juges en matière de fixation des pensions alimentaires et prestations compensatoires », Colloque Séparations conjugales : affaire publique, affaire privée ?, Haut Conseil de la Famille, Paris, 9 juin 2015.
  • « Fils et filles, épouses et maris et propriété immobilière : une analyse du genre du patrimoine », cycle de journées d’études « Femmes et habitat », journée « L’argent du logement », INED, 2 juin 2015.
  • Avec Muriel Mille et Nicolas Rafin, « Construire des données statistiques au coeur d’une enquête ethnographique. Les enjeux d’une analyse statistique collective de la justice des affaires familiales », séminaire Quantitativisme réflexif, IDHE, ENS Cachan, 10 avril 2015.
  • « « Ce qui est dur, c’est la géographie ». Trajectoires résidentielles et arrangements conjugaux », séminaire Famille, migrations et classes sociales, ENS-EHESS, 1er avril 2015.
  • Avec Wilfried Lignier et Sabrina Nouiri-Mangold, "Des familles sous le regard de la justice", Conférences d’analyse politique (organisées par Jean-François Havard et Stéphane Latté), Université de Haute-Alsace, Mulhouse, 15 mars 2015.
  • Avec Céline Bessière, « Intersections au tribunal. Comment la justice française sépare les hommes et les femmes », 6ème Congrès des associations francophones de sciences politiques (CosPoF), Lausanne, 6 février 2015.

2014

  • Avec Céline Bessière, « Une enquête sociologique dans les cabinets d’avocats : méthode et premiers résultats », présentation à la réunion plénière du projet ANR-COMPRES sur invitation, INED, 16 décembre 2014.
  • Avec Céline Bessière, conférence autour du livre « Au tribunal des couples » dans le cadre des rendez-vous du MOSS, organisés par l’ISAM-IAE Nancy, Pôle Lorrain de gestion, Université de Lorraine, Nancy, 23 octobre 2014.
  • Avec C. Bessière, « Des familles sous le regard de la justice », animation d’une formation à destination de travailleurs sociaux, organisée par le programme européen Sophia-Lorraine, Pôle Lorrain de Gestion, Université de Lorraine, Nancy, 23 octobre 2014.
  • Avec Céline Bessière et Aurélie Fillod-Chabaud, “Breakdowns : a view from the courts. The contribution of family justice to gender inequalities”, Conference Divorce, Ined, 2 octobre 2014.
  • Avec Émilie Biland, Aurélie Fillod-Chabaud, Muriel Mille et Sabrina Nouiri-Mangold, « Aller jusqu’au bout ensemble ? Une enquête collective au tribunal des couples », Colloque international Enquêtes collectives en sciences sociales, MSH de Dijon, 25 - 27 juin 2014.
  • Avec Émilie Biland, "Deux enquêtes sur la famille contemporaine", discussion avec Florence Weber, Séminaire du Centre Maurice Halbwachs, 13 juin 2014
  • Avec Céline Bessière et Benoît Coquard, « Ce que la classe fait au genre. Le cas des affaires familiales en France », Journée d’étude Le traitement judiciaire des séparations conjugales : comparaison France/Québec, Université Paris-Dauphine, 5 mai 2014.
  • « La famille comme terrain. Une analyse des stratégies immobilières familiales dans la France contemporaine », atelier GARP (Générations d’Antillais en Région Parisienne), organisé par Jennifer Bidet, Anne Lambert, Lila Belkacem, Audrey Célestine, Séverine Chauvel, Amélie Grysole et Louis Jesu, 4 avril 2014.
  • « Les ambiguïtés de l’aînesse masculine : les inégalités face à la transmission intergénérationnelle de la propriété immobilière », journée d’études « Les classes sociales sont-elles solubles dans les générations ? », CRESPPA – équipe CSU, CNRS et Université Paris 8, 27 mars 2014.
  • Avec Céline Bessière, « Comment la justice familiale participe à la reconduction de l’ordre social entre sexes et classes au-delà des séparations conjugales ? », séminaire Genre et Sexualité : enquêtes et méthodes d’enquêtes, organisé par Julie Ancian, Laure Bereni, Juliette Rennes, EHESS, Paris, 10 mars 2014.
  • Avec Julie Minoc, « Le prix inégal de la rupture. Comment la justice familiale participe à la reconduction de l’ordre social entre sexes et classes au-delà des séparations conjugales », séminaire Droit et Inégalités du CERAPS, organisé par Aude Lejeune et Alexis Spire, Université Lille 2, Lille, 30 janvier 2014
  • Avec Gabrielle Schütz, « Les barèmes de pension au Canada : incidences sur le niveau des pensions et le travail des juges. », La justice du 21ème siècle, congrès du ministère de la justice, maison de l’Unesco, 10-11 janvier 2014.
Communications antérieures à 2014
  • « Devenir propriétaire et le rester : un privilège genré », journée d’études « L’accession à la propriété. Tensions et ambivalence d’une aspiration partagée » organisée par Blandine Mortain et Cécile Vignal, CLERSÉ, Université Lille 1, 18 novembre 2013.
  • Avec Cédric Hugrée, « La fonction publique, une voie de promotion sociale pour les enfants des classes populaires », colloque « Les emplois publics sont-ils accessibles à tous ? », ENA, Strasbourg, 7-8 novembre 2013.
  • « Aller jusqu’au bout ensemble ? Une enquête collective au tribunal des couples », journées d’études de l’équipe CSU du CRESPPA, 14 juin 2013.
  • Avec H. Steinmetz, « « Savoir dans quelle cour on joue ». Les modalités de discussion des pensions alimentaires dans la justice aux affaires familiales française », journée « Où (en) sont les classes sociales » du Centre Maurice Halbwachs, campus Jourdan, 24 avril 2013.
  • « (Ré)concilier ethnographie et statistique ? Une étude des stratégies immobilières et familiales dans la France contemporaines », Journée d’études de l’IDHE Nanterre, 26 mars 2013.
  • Avec C. Bessière, « Les enjeux socio-économiques des procédures judiciaires de séparation conjugale », Matinale notariale du master 213 « Droit notarial », Université Paris Dauphine, 28 janvier 2013.
  • « Partir ou rester, garder ou vendre. Stratégies immobilières familiales dans la France contemporaine », séminaire « Histoire économique et sociale du Moyen-Âge : structures familiales et patrimoine (organisé par L. Feller), Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, 16 janvier 2013.
  • Avec A. Fillod-Chabaud A., « Le père après la séparation : un simple pourvoyeur de revenu ? La mise en œuvre judiciaire de la contribution du père à l’entretien de l’enfant en France et au Québec », colloque international "Pères en solitaire : paternités contemporaines et nouvelles trajectoires familiales", 29 et 30 novembre 2012, EHESS Marseille.
  • « Mettre en chiffre des biens de famille. Règlements de comptes successoraux dans la France contemporaine », séminaire « Sociologie du travail et vie économique » (organisé par A. Bidet, G. Rot et F. Vatin), Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 23 novembre 2012.
  • Avec H. Steinmetz, « Quand la justice française solde les comptes entre ex-conjoints : l’impossible rémunération du travail domestique féminin », 2e colloque franco-québécois de l’équipe de recherche Ruptures, "Les séparations conjugales : décisions judiciaires et incidences familiales", Université de Montréal, 29 octobre 2012.
  • Avec C. Bessière et B. Coquard, « Le traitement judiciaire des séparations conjugales en France : comment observer les rapports sociaux de sexe, de classe et de race aux Affaires familiales », atelier « L’intersectionnalité à l’épreuve du terrain », 6ème congrès international des recherches féministes francophones, Lausanne, 29 août 2012.
  • « La propriété du logement dans les stratégies familiales de reproduction : ressource économique ou bien symbolique ? », séminaire « Logement » ENS-EHESS-CMH-CHS XXe siècle (organisé par E. Elguezabal, A. Lambert, H. Steinmetz et C. Vorms), campus Jourdan, 14 mai 2012.
  • « Partir ou rester. Une approche des mobilités sociales et géographiques par la propriété immobilière », séminaire INRA-MSH Dijon « Sciences sociales en pratiques : les mondes ruraux », (organisé par Gilles Laferté, Julian Mischi et Nicolas Renahy), MSH Dijon, 11 avril 2012.
  • « Entre famille et belle-famille. Les stratégies immobilières des personnes en couple », séminaire « casse-croûte socio » du Centre Maurice Halbwachs (organisé par L. Bereni et O. Godechot), discutante Clotilde Lemarchant, campus Jourdan, 2 avril 2012.
  • Avec Hélène Steinmetz, « Magistrates et magistrats aux affaires familiales », séminaire Thérond (organisé par Antoine Garapon, Sylvie Perdriolle, Denis Salas et Hubert Dalle), Institut des Hautes Etudes Judiciaires, 26 mars 2012.
  • « Les ambigüités de l’aînesse masculine. Inégalités au sein des fratries en matière de propriété immobilière », Applied Economics Lunch Seminar (organisé par T. Piketty), Ecole d’Economie de Paris, 20 mars 2012.
  • Avec Céline Bessière et Benoît Coquard, « Observer le traitement judiciaire des séparations conjugales en France : rapports sociaux de sexe, de classe et de race aux Affaires familiales », Journée d’études « Observer les rapports sociaux de sexe. Questions de méthode », organisée par Martina Avanza, Olivier Fillieule et Camille Masclet (Crapul-IEPI), Université de Lausanne, Lausanne, mercredi 7 décembre 2011.
  • Avec Céline Bessière et Aurélie Fillod-Chabaud, « Mère gardienne, père pourvoyeur : les normes parentales dans les procédures judiciaires de séparation conjugale », Journées d’études « Paternité, genre et parenté », ANR Pères en solitaires. Paternités contemporaines et nouvelles trajectoires familiales, Centre Norbert Elias, CNRS-EHESS, Marseille, 31 mars-1er avril 2011.
  • Avec Céline Bessière, « Indépendance professionnelle et séparations conjugales. Enquête aux Affaires familiales », séminaire « Les mondes sociaux de l’entrepreneuriat » (responsables : L. de Verdalle – Printemps et P.-P. Zalio - IDHE), CNRS-ENS Cachan, Université Paris-Sorbonne, 3 mai 2011.
  • Avec Emilie Biland, Wilfried Lignier et Hélène Steinmetz, « Constituer une base de données sur les séparations conjugales à partir d’archives judiciaires : problèmes de codage », atelier « L’histoire et l’historien-ne face au quantitatif » (responsables : C. Lemercier et C. Zalc), IHMC, CNRS-EHESS-ENS, 5 janvier 2011.
  • « "Je ne compte pas". La (non)reconnaissance financière du travail féminin dans les partages successoraux d’une famille de boulangers dans la France contemporaine » », Journée d’études internationale « Travail en famille, travail non rémunéré. Économies familiales, normes et pratiques du travail productif non rémunéré en Europe du XVIe siècle à nos jours », Laboratoire ICT, Université Paris Diderot – P, Paris, 16 septembre 2011.
  • « Comment "contribuer à l’entretien des enfants" ? Résistances à la norme judiciaire de la pension alimentaire », Journées scientifiques de l’Université de Nantes, colloque « Les usages sociaux de l’argent », CENS – MSH Ange Guépin, Nantes, 6 juin 2011.
  • « Le repreneur et ses frères et sœurs. Enquêtes auprès de familles d’indépendants dans la France contemporaine », Journées d’études « Travail, famille et mobilités sociales dans le monde rural 15-21e s. », Université Rennes 2, CERHIO et GDR « Sociétés rurales européennes », Rennes, 19-20 mai 2011.
  • « Mobilité sociale et patrimoines familiaux : analyses ethnographiques et statistiques », séminaire « La mobilité sociale : ethnographie et statistiques » de l’équipe ETT du Centre Maurice Halbwachs (responsables : S. Beaud et F. Weber), 7 avril 2011.
  • « Règlements de comptes en famille : quand il faut en passer par l’argent », Journées scientifiques de l’Université de Nantes, colloque « Les usages sociaux de l’argent », CENS – MSH Ange Guépin, Nantes, 6 juin 2011.
  • Avec Julie Minoc et Hélène Steinmetz, « Fallait pas qu’elle s’en aille ! La "coparentalité" à l’épreuve du genre dans les conflits judiciaires pour la résidence des enfants », congrès AFSP 2011, ST 52 « La justice au prisme du genre : approches comparées », Strasbourg, 1er septembre 2011.
  • Avec Céline Bessière, Emilie Biland et Hélène Steinmetz, « Manières d’être père, manières d’être mère dans les audiences aux affaires familiales », Journée d’études « Paternité et séparations conjugales : approches pluridisciplinaires », INED, Paris, 17 novembre 2009.
  • Avec Alexandra Oeser, « Families, memories, Family memory(ies) : a sociological approach », colloque “Families and Memories”, International Sociological Association, Committee on Family Research, Oslo, 15-17 juin 2009.
  • « Héritiers ou transfuges ? L’évolution du recrutement social des employés et ouvriers « à statut » français, 1982-2002 », Colloque « Ouvriers et employés à « statut » d’hier à aujourd’hui », CENS-Université de Nantes, MSH Ange Guépin, 16 et 17 juin 2008.
  • « Les enjeux familiaux du voisinage. Pourquoi et comment supporter ses beaux-parents ? », Journées d’études « Cohabiter », Focales, ENS-LSH et Université de Lyon, 3 et 4 avril 2008.
  • « Transferts patrimoniaux et inégalités dans les fratries », séminaire « Economie domestique et politique sociale", CEE, Marne-la-Vallée, 15 mars 2007.
  • Avec Céline Bessière, « Kinship groups and the devolution of family businesses », 9th EASA Biennial Conference, workshop “The theory and practice of European kinship”, Bristol, 18 au 21 septembre 2006.
  • Avec Céline Bessière, « Reprendre mais entreprendre. Le paradoxe des entreprises familiales contemporaines », RT 12 « Sociologie Economique », 2ème congrès de l’Association française de sociologie,, Bordeaux, 6 septembre 2006.
  • Avec Solène Billaud, Alexandra Oeser et Julie Pagis, « Mémoire familiale et logiques de transmission genrées : : les résultats d’une enquête ethnographique collective. », Journées d’étude de l’équipe ETT du Centre Maurice Halbwachs (6-7 juin 2006), Foljuif, mardi 6 juin 2006.
  • « Evaluer les "patrimoines conjugaux" : une étude statistique des régimes matrimoniaux et des pratiques successorales entre conjoints », Journées d’études « L’argent et les biens dans les devenirs conjugaux contemporains (Québec, Suisse, France, Etats-Unis) », Maison des Sciences de l’homme de Toulouse, EHESS, CNRS, 17 novembre 2006.
  • Avec Magali Della Sudda, et Alexandra Oeser, « Se construire son « Histoire ». La transmission de la mémoire familiale d’évènements historiques comme processus de socialisation politique », atelier du 8ème Congrès de l’Association française de Science politique, Lyon, 14, 15 et 16 septembre 2005.
  • « Comment compte-t-on au moment de la succession ? Les modalités juridiques et pratiques de l’évaluation des biens familiaux », Colloque international « Quantificação e temporalidade : perspectivas etnográficas sobre a economia », Museu Nacional de Rio de Janeiro, 24 au 26 août 2005.
  • « Monographies de famille et enquêtes statistiques : peut-on combiner ethnographie et données quantitatives ? », Sciences sociales en pratiques, MSH de Dijon, 2005.
 

Animation de la recherche

  • Atelier de recherche « Ruptures »
  • Séminaire « Quand les sciences sociales travaillent (avec) le droit » (avec Cédric Hugrée), 2013-2014
  • Séminaire « W3 : Travail professionnel, travail militant, travail domestique » (avec Alexandra Oeser et Maud Simonet), 2014
  • Journée d’études « Les classes sociales sont-elles solubles dans les générations ? » (avec Camille Peugny), organisée le 27 mars 2014, site Pouchet.
  • Journées d’études « Indépendants et classes sociales » (avec Frédérique Leblanc), organisées les 24 et 25 octobre 2013, site Pouchet.
 

Enseignement

  • Atelier de recherche « Ruptures : le traitement judiciaire des séparations conjugales », ENS/EHESS.
  • "Traiter les statistiques", L2 (36h TD), Université Paris 8, 2014-2016.
  • « Méthodes quantitatives en sociologie », L3 (24h TD), Université Paris Ouest Nanterre, 2013-2014.
 

Enquête "Ruptures"

L’enquête collective « Ruptures » est consacrée au traitement judiciaire des séparations conjugales, des couples mariés ou non. Elle interroge le travail judiciaire sur les histoires familiales, pris dans des rapports de domination de classe, de race, de genre voire d’âge, entre ex-conjoints mais aussi entre justiciables et professionnels de la justice. Il s’agit de comprendre à la fois l’augmentation des ruptures d’union dans tous les milieux sociaux et le maintien de pratiques différenciées de régulation des litiges familiaux. L’enquête, initialement financée par la Mission de Recherche Droit et Justice (projet sous la responsabilité de C. Bessière et S. Gollac), a d’abord porté sur quatre tribunaux de grande instance français et utilise des méthodes d’enquête à la fois ethnographique (observations d’audience, entretiens avec les professionnels de la justice aux affaires familiales) et statistique (constitution et exploitation de bases de données originales à partir d’archives judiciaires et d’observations d’audiences). L’enquête a été étendue à trois tribunaux québécois, grâce à plusieurs financements de projets sous la responsabilité d’Emilie Biland (professeure-adjointe en science politique à l’Université Laval). Cette recherche est actuellement financée par l’ANR « Ruptures » Jeunes chercheuses coordonné par Céline Bessière et comporte maintenant trois grands volets mis en œuvre en France et au Québec :

1. Circulation des instruments de la justice familiale : en amont du tribunal, comment s’élaborent certains dispositifs juridiques, procéduraux ou techniques qui informent les activités des services aux affaires familiales ? Comment cette élaboration se joue-t-elle à différentes échelles, provinciale, nationale, internationale ? Comment ces dispositifs sont-ils différemment appropriés selon les contextes locaux ? Répondre à ces questions nécessite une analyse comparée, à la fois juridique et politique, de ces dispositifs depuis leur mise au point et leur discussion au sein d’instances diverses jusqu’à leur application dans les tribunaux.

2. Enquête ethnographique auprès des professionnels du droit de la famille : pour comprendre ensuite comment les professionnels et les justiciables s’approprient concrètement ces dispositifs, il faudra poursuivre notre enquête ethnographique sur les acteurs des Affaires familiales, leurs trajectoires et leurs pratiques, en complétant les observations d’audience par la prolongation du travail mené auprès de juges et des greffières, et par une enquête par observations et entretiens auprès des avocats, des notaires et des experts qui travaillent en lien avec les tribunaux enquêtés.

3. Constitution et exploitation d’une base de données à partir de dossiers judiciaires : pour saisir la façon dont cette production des politiques familiales dans les tribunaux s’articule aux rapports sociaux qui s’y jouent, il faudra combiner aux matériaux ethnographiques déjà accumulés la constitution et l’exploitation de données statistiques élaborées à partir d’archives judiciaires, permettant d’objectiver les déterminants des procédures de séparations conjugales.


^