Imprimer

Contact

Ornela Mato
Cresppa-CSU
59-61 rue Pouchet
75017 Paris
 Lui écrire

12 décembre 2017

Ornela Mato

Doctorante à l’Université Paris 8


Domaines de recherche

  • Sociologie de la santé, des politiques publiques
  • Sociologie des groupes professionnels et de l’engagement
 

Thèsesoutenue

Ornela Mato, « Le nouveau paradigme de la surdité et les dynamiques professionnelles : Analyse de la place et du rôle des “professionnels entendant” de la surdité à partir des années 1970 », thèse à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Joubert et de Maud Simonet, 8 décembre 2017.

Dans les années 1970, le champ de la surdité se trouve bouleversé par l’arrivée d’un paradigme qui définit les sourds en tant que communauté linguistique, porteuse d’une langue (la langue des signes française) et d’une culture qui leur est propre. Ce modèle entre en concurrence directe avec celui qui existe depuis la fin du XIXème siècle qui place les sourds dans la catégorie du handicap, les personnes n’étant capables de réussir leur intégration dans la société qu’au travers de l’apprentissage de la parole. La mobilisation de plusieurs acteurs du champ de la surdité (sourds et professionnels) qui s’engagent autour du nouveau modèle est à l’origine d’un mouvement communément qualifié, dans le milieu de la surdité, de « Réveil Sourd ». Ce mouvement qui soutient le nouveau modèle, a contribué à transformer le champ de la surdité et les dynamiques des professionnels qui y agissent. De nouveaux professionnels (sociologues, linguistes, anthropologues, etc.) vont investir le champ de la surdité pour alimenter la construction d’un nouveau discours savant. Ce nouveau modèle va aller de pair avec l’émergence de nouveaux groupes professionnels (interfaces, interprètes en langue des signes) qui vont contribuer à faire évoluer les pratiques déjà inscrites dans le champ des professions centrées sur le travail auprès des « sourds » (enseignants, éducateurs spécialisés, orthophonistes etc). Il en résulte à la fois une expansion et une diversification des institutions de prises en charge qui s’inscrivent principalement dans le champ de l’éducation et se développent en particulier dans le secteur associatif. Ces transformations conduisent à la multiplication des groupes professionnels tenus de se mettre en relation pour traiter les sourds, tout en assurant une prise en charge qui varie d’un groupe à l’autre. La surdité attise ainsi de nouveaux enjeux pour les groupes professionnels. A l’origine d’une activité professionnelle qui tend à se renouveler, les sourds se trouvent désormais au cœur de la concurrence entre des groupes professionnels. Notre ambition lors de cette recherche doctorale a été de comprendre dans quelle mesure et de quelle manière l’évolution des représentations de la surdité et de ses traitements interagissait (réactions, influences, conflits) avec les dynamiques des groupes professionnels qui travaillent dans le champ. Nous traitons cette question, en nous intéressant plus particulièrement aux luttes et aux mouvements dans lesquels se sont engagés les « professionnels entendants de la surdité », comme aux concurrences, conflits et alliances professionnelles qui ont participé directement ou découlé de ces luttes.
Ce travail se situe au croisement de plusieurs axes sociologiques : celui de la santé, des politiques publiques, des groupes professionnels et celui de l’engagement.

 

Communications

Principales communications
  • « L’engagement du sociologue Bernard Mottez : chercheur sur la surdité et guide du ‘’Mouvement Sourd’’ », Colloque doctoral du CRESPPA, panel « savoirs et cultures », site Pouchet, Paris, 14-15 novembre 2016.
  • « Quand la surdité fait profession : lutte des sourds pour l’accès à l’enseignement et la reconnaissance de leurs compétences », Colloque international : Handicap(s), Inclusion et accessibilité : approches comparatives dans l’espace francophone, à l’INS-HEA, Suresnes (Hauts-de-Seine), 24, 25, 26 octobre 2016.
  • « Au service des signes ou les signes au service des logiques professionnelles ? Les professionnels entendants de la surdité entre engagements tamisés et engagements visibles au début du « Rèveil Sourd », Séminaire : Sciences sociales et surdité : travaux en cours des jeunes chercheurs, co-organisé par Andréa Benvenuto et Ruth Kitchen dans le cadre du Progrmme Handicaps et Sociétés, à l’EHESS, Paris, 1 Mars 2016.
  • Présentation critique de l’ouvrage en présence de l’auteur, Henri-Jacques Stiker, Corps infirmes et sociétés : essais d’anthropologie historique, Paris, Dunod, 2013, 330p. Séminaire : « Corps » et sciences sociales, co-organisé par Dominique Memmi, Sébastien Lemerle et Stéphanie Hennette-Vauchez, avec l’EHESS et la MSH-Paris Nord, Paris, 8 janvier 2016.
  • « Deux axes de pouvoir en œuvre pour influencer la loi cadre et ses décrets : Les associations des parents et les associations de sourds », Cours magistral : Sociologie de la Santé, licence, Département de Sociologie à l’Université Paris 8, Saint-Denis, 10 décembre 2015.
  • « La surdité comme exemple dans la prise en charge du handicap », Demi-Mineure : Préparation aux métiers du social (Méthodologies orale et écrite), dirigé par Florence Bouillon et Coline Cardi, Département de Sociologie à l’Université Paris 8, Saint-Denis, 26 novembre 2015.
  • « L’engagement des professionnels travaillant dans le champ de la surdité dans le contexte de la crise de l’oralisme », Festival International de Sociologie, Les troisièmes biennales Durkheim/Mauss, Epinal, 21, 22, 23, 24 octobre 2015, 24 octobre 2015.
  • « Les métiers du social et la prise en charge de la surdité », Demi-Mineure : Préparation aux métiers du social (Méthodologies orale et écrite), Département de Sociologie à l’Université Paris 8, dirigé par Florence Bouillon et Coline Cardi, Saint-Denis, 27 novembre 2014
  • « Les dynamiques professionnelles à l’épreuve des paradigmes de la surdité au début du ‘’Réveil Sourd’’ », 3e Journée d’études des doctorants en sociologie des groupes professionnels, RT1 Savoirs, Travail et Professions/AFS, Université de Versailles St Quentin-en-Yvelines, 24 juin 2014.
  • « Paradigmes de la surdité et dynamiques professionnelles », Journée d’études de l’IDHE.S, Paris Ouest-Nanterre, Nanterre, 28 mars 2014.
  • « Intruse sur un terrain résistant : Les détours d’une enquête dans le monde social de la surdité », 3e Journée d’étude du CSU, session : Pratiques et méthodes d’enquête, Paris, 13-15 juin 2013.
  • « Apports et déconvenues d’une enquête en terrain militant : le cas des professionnels entendants de la surdité », Journée d’études CSU-CRESPA-Paris 8 – IDHE-Paris Ouest/Nanterre : Des sociologues sans qualités ? Retours sur les pratiques de recherche, Paris, 17 octobre 2012.
  • « Les professionnels entendants de la surdité en lutte de légitimité », 3ème Congrès de l’AFS, RT1/session 2 : Violences et relation de travail, Paris, 14-17 avril 2009.
  • « Problématiques et hypothèses de recherche », Séminaire de l’ Atelier des doctorants du CSU-Cresppa, Paris, 25 février 2009.
  • « Entrer dans la place », Séminaire du CSU/CRESPA : Décrire, explorer, raconter ses terrains d’enquête, à destination des étudiants de M2 en Sociologie à l’Université Paris 8, organisé par Delphine Naudier (CRESPA-CSU) et Maud Simonet (IDHE), Paris, 15 décembre 2009.
  • « Les professionnels entendants de la surdité : entre oppositions et circulations », Journée d’études des doctorants de l’IDHE, Université de Nanterre, Nanterre, 1 juillet 2008.
 

Enseignement

- Juin 2014 - Cours de sociolinguistique : « Histoire de l’éducation des sourds », INS-HEA, Suresnes.

- Sept. 2007–Juin 2008 - Cours de Sociologie : « Initiation à la recherche en sciences sociales », IUT Paris V René Descartes, Paris.

 

Diplômes universitaires

-  Doctorat en Sociologie, Université Paris 8
Intitulé : « Le nouveau paradigme de la surdité et les dynamiques professionnelles : Analyse de la place et du rôle des professionnels entendants de la surdité à partir des années 1970 »

- 2005 - D.E.A. en Sociologie, « Modes de Vie, Institutions, Politiques Sociales », Université Paris 8
Réalisation d’un mémoire : « Vivre avec un stigmate : épreuves et modalités de gestion chez les sourds et les personnes de petite taille ». Mention : Très bien

- 2003 - Maîtrise en Sociologie, Université Paris 8
Réalisation d’un mémoire : « La gestion du stigmate par les personnes atteintes de nanisme dans le cadre d’une association. Leurs difficultés de vivre et de survivre ».


^