Imprimer

Dominique Memmi

Directrice de recherche au CNRS


Domaines de recherche

  • Corps, santé, biopolitique, biopouvoir, naissance et mort
  • Professionnels de santé, entrepreneurs de normes, histoire du XXème siècle
 

Recherches en cours

La biopolitique contemporaine et l’administration du vivant dans la deuxième moitié du XXème siècle  :
- À travers notamment l’administration de la naissance et de la mort.

Naturalisation et « biologisation » des questions sociales ?
- Notions de : Naturalisation/Biologisation/Incarnation.

Le « Corps », comme objet des sciences sociales.

 

Publications

Ouvrages

  • En cours de rédaction : avec S. Leze, Le corps dans les sciences sociales, Paris : La Découverte, coll. Grands Repères

Dominique Memmi La revanche de la chair. Essai sur les nouveaux supports de l’identité Paris : Seuil, « La couleur des idées », 2014 - 288 p.

Après avoir exhorté les pères à couper le cordon ombilical, on a ré-incité les mères à allaiter, puis valorisé le contact peau à peau avec leur nouveau-né, et certains les invitent à contempler leur placenta. Désormais, les parents d’un enfant mort-né sont encouragés à le toucher ou à le photographier. (...) Lire la suite...



Dominique Memmi La seconde vie des bébés morts Paris : Éditions de l’EHESS, coll. Cas de figure, 2011 - 208 p.

Escamoter l’enfant mort et inciter les parents à « passer à autre chose », tel était l’usage jusqu’alors dans les hôpitaux européens. Depuis le début des années 1990, Apprendre à « faire son deuil », telle est la règle désormais. Le deuil devient volontariste, presque appliqué. Mais le plus surprenant est (...) Lire la suite...



Dominique Memmi Faire vivre et laisser mourir : le gouvernement contemporain de la naissance et de la mort, Paris : La Découverte, 2003 - 309 p.

Demander une assistance médicale à la procréation, recourir à l’avortement pour des raisons diverses, contrôler après coup une conduite sexuelle à risque par une pilule du lendemain, et bientôt peut-être exiger d’être euthanasié : depuis que l’État s’est engagé dans un processus de dépénalisation de ces (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Jules Romains, ou : La passion de parvenir, Paris : La Dispute, 1998 - 92 p.

Jules Romains, petit-fils de paysans, fils d’instituteur, boursier de la République, finit bourgeois et académicien. Cette réussite sociale fut l’affaire de toute une vie de labeur littéraire. Elle fut aussi le résultat d’un délicat compromis intérieur entre le désintéressement idéal de l’artiste et (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Les Gardiens du corps. Dix ans de magistère bio-éthique, Paris : Éditions de l’EHESS, 1996 - 251 p.

Que peut-on prendre du corps pour le consommer à des fins médicales, scientifiques ou personnelles, et dans quelles conditions ? Qui a le droit d’en décider pour la collectivité, en ce temps de profondes mutations de la technologie biomédicale ? C’est cette double question que la bioéthique pose à la (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Du récit en politique. L’affiche électorale italienne, Paris : Presses de la FNSP, 1986 - 177 p.

Parce que les partis pratiquent la surenchère autour des valeurs communes, leur discours et leur vocabulaire tendent à se ressembler. Mais cela est particulièrement vrai pour l’affiche politique. Ce moyen de communication entre partis et électeur a jusqu’ici été délaissé par les politistes et les (...) Lire la suite...



 

Directions d’ouvrages

Dominique Memmi, Gilles Raveneau et Emmanuel Taïeb (Ed.), Le social à l’épreuve du dégoût, Presses universitaires de Rennes, coll. « Le sens social », 2016 - 218 p - (Préface de Georges Vigarello).

Résumé : Corps du malade, du mourant, du mort, du pauvre : au cœur de nos sociétés contemporaines, des agents administrent pour le monde social et à sa place les marges de la vie biologique et sociale. Comment les pompiers, les travailleurs sociaux, les employés des pompes funèbres, les (...) Lire la suite...



Gilles Raveneau, Dominique Memmi et Emmanuel Taïeb (coord.) Dossier « Anatomie du dégoût ». Ethnologie française, 2011, n° 1, 180 p.

Sommaire du dossier : Dominique Memmi, Gilles Raveneau, Emmanuel Taïeb « Introduction La fabrication du dégoût » Claire Margat « Phénoménologie du dégoût Inventaire des définitions » Christian Bromberger « Note sur les dégoûts pileux » Aurélia Mardon « Honte et dégoût dans la fabrication du féminin (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, avec F. Bellivier « Corps et sciences sociales », Corps, n°9, avril 2011.

C’est le corps qu’envisagent les disciplines étudiant l’homme et la société, qui est présenté ici. Se sont penchés sur lui des représentants de l’histoire, de l’histoire de l’art, de l’anthropologie, de la sociologie, de la science politique, et du (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Emmanuel Taieb « L’État et la mort », Sociétés contemporaines, n°75, octobre 2009.

Quelles formes prend aujourd’hui la mort donnée par l’État ? Après un changement de fond quant à l’administration du début de la vie, aurait-on affaire au bouleversement de la gestion politique de la mort ? Et quel est le lien entre ces deux phénomènes ? Contraception, avortement pour raisons (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, avec D. Guillo et O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009 - 273 p.

Les sciences sociales françaises ont longtemps délaissé ou dévalué le corps, traduisant ainsi leur défiance à l’égard d’un thème marqué par l’idéologie et les excès du biologisme à l’anglo-saxonne. Depuis, un changement profond s’est amorcé. Le corps a peu à peu été réintroduit non seulement comme objet (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Didier Fassin (eds.) Le Gouvernement des corps, Paris : Éditions de l’EHESS, 2004 - 276 p.

Le gouvernement des corps s’exprime à travers une multitude d’actions et sur une diversité de scènes : éducation et répression de l’usage du tabac, diffusion de médicaments de l’impuissance, transfert des soins de l’hôpital vers la famille, réglementation de l’interruption de grossesse et de la gestion de (...) Lire la suite...



Dominique Memmi « Le corps protestataire », Sociétés Contemporaines, n°31, juillet 1998.

Quel intérêt aurait la sociologie - et a fortiori la science politique - à prendre plus systématiquement en compte la dimension corporelle de la vie sociale ? Ne le fait-elle pas déjà passablement ? N’existe-t-il pas des sociologies sectorielles qui s’en chargent suffisamment ? Et n’est-il pas assez de (...) Lire la suite...



 

Administration de la naissance et de la mort. Biopolitique contemporaine

Chapitres et articles

  • 2010 - « L’auto-évaluation : une parenthèse ? Les hésitations de la biopolitique », Cahiers internationaux de sociologie, n°128-129, janvier - décembre 2010 - p. 301-316. - résumé
  • 2010 - « La bioéthique », in R. Azria et D. Hervieu-Léger (eds.) Dictionnaire des faits religieux, Paris : PUF, 2010 - p.85-89.
  • 2009 - avec E. Taieb, Introduction au dossier « L’État et la mort », Sociétés Contemporaines, n°75, octobre 2009 - p.5-15
  • 2009 - avec J-C. Weber et al. « Le fœticide, une administration impensable de la mort ? », dossier : L’État et la mort, Sociétés Contemporaines, n°75, octobre 2009 - p.17-35 - résumé
  • 2008 - « La présentation des bébés morts. Une révolution paradoxale ? », in G. Cosmacini et G. Vigarello, Il Medico di fronte alla morte (secoli XVI-XXI), Turin : Fondazione Ariodante Fabretti, 2008.
  • 2006 - « Administration du vivant et sacralité », in J. Lalouette ed al. (eds) L’hôpital entre religions et laïcité, Paris : Letouzey et Ané, 2006.

Comptes rendus

  • 2011 – Note de lecture de « G. Jorland, Une société à soigner. Hygiène et salubrité publiques en France au XIXe siècle, Paris, Gallimard, 2010 », Revue française de science politique, vol.61 n°3, 2011 – p.580-581.
  • 2007 –Note de lecture de « H. Guillemain, Diriger les consciences, guérir les âmes, une histoire comparée des pratiques thérapeutiques et religieuses (1830- 1939), Paris, La Découverte, 2006 » Sociologie du travail, vol.49, n°2, 2007 - p.284-285.
  • 2001 – Note de lecture de « P. Rabinow, Le déchiffrage du génôme. L’aventure française, Paris, O. Jacob, 2000 », Revue française de science politique, vol.51, n°1-2, 2001 - p. 302-303.
 

Corps et sciences sociales

Chapitres et articles

  • 2011 - avec E. Taieb et G. Raveneau, Introduction du dossier « L’anatomie du dégoût », Ethnologie française, vol.41, n°1, janvier 2011 - p.5-16 - en ligne
  • 2009 - « Introduction » in D. Memmi, D. Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
  • 2009 - « Conclusion » in D. Memmi, D.Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
  • 2009 - « Pierre Bourdieu : le corps dénaturalisé », in D. Memmi, D. Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
  • 2009 - « Marcel Mauss : la redécouverte tardive en France des ‘Techniques du corps’ », in D. Memmi, D. Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
 

"Domination rapprochée" et sciences sociales

Chapitres et articles

  • 2013, 4 septembre : "La ’domination rapprochée’, une approche heuristique ?", Conférence filmée, Congrès de l’AFS, Université de Nantes.
  • 2008 - « Mai 68 ou la crise de la domination rapprochée », in D. Damamme, B. Gobille, F. Matonti, B. Pudal (dir.) Mai-juin 68, Paris : Les Éditions de l’Atelier, 2008.
  • 2008 - « Sortir de la domination rapprochée ? », entretien réalisé par Stany Grelet & Fabien Jobard, Vacarme, n°43, printemps 2008 – en ligne

Communications, conférences

  • Avec Boris Gobille et Nicolas Mariot, "La domination "rapprochée" : Une approche heuristique ?", 5e congrès de l’Association française de sociologie, Nantes, 17 septembre 2013.

Retrouvez toutes les vidéos sur la WebTv de l'Université de Nantes

  

Responsabilités institutionnelles

  • Direction de l’axe « Corps, Santé, Société » de la MSH Paris-Nord, à la suite de D. Fassin (depuis 2010)
  • Co-direction du thème « Politique, corps et santé publique ») de la MSH-Paris Nord (2005-2010)
  • Co-direction du Réseau Thématique 17 de l’Association française de sociologie « Gestion politique des corps et des populations » (depuis 2003)
 

Animation de la recherche

Sur le plan international

Membre pendant plusieurs années de trois groupes européens de réflexion et de recherche consacrés à la biopolitique contemporaine,
- l’un à Londres (« Bioethics »)
- l’autre à Vienne (« Biopolitics »),
- le troisième à Turin (« Medicina, morte e società »).

J’ai fait partie, sous la direction de Nikolas Rose, du réseau sino-européen Bionet, destiné à fournir un inventaire comparé des pratiques biomédicales dans ces deux régions du monde. J’ai participé à la préparation de ce document et à trois meetings sino-européens (Pékin, Xian, Londres), de début 2008 à septembre 2009.

Sur le plan national

- Direction de l’axe « Corps, Santé et société » de la MSH Paris-Nord, à la suite de D. Fassin (depuis 2010).
- Co-direction du thème « Politique, corps et santé publique ») de la MSH-Paris Nord (2005-2010).
- Co-direction au sein de l’Association française de sociologie, du Réseau
Thématique 17, intitulé « Gestion politique des corps et des populations » (depuis 2003) (organisation de deux journées - Humeurs et dégoût d’institution et Le dégoût d’institution, publiées dans « Le dégoût d’institution », Ethnologie française, 2011).
- Membre du comité exécutif de2006 (co-organisation de deux colloques et deux sessions plénières (2004 et 2006 : « Rapports populaires au politique aujourd’hui », et « Vers une ‘biologisation’ des questions sociales ? ».
- Membre organisateur du PRI (programme de recherche interdisciplinaire) de l’EHESS : “Médecine, santé, et sciences sociales” (2003-2005).
- Membre du comité d’experts de l’ANR pour la santé et du comité d’expert de l’INCA (cancer) (2003-2004).

 

Enseignement

  • Depuis 2005, co-direction du séminaire « Corps et sciences sociales » EHESS, MSH Paris et MSH-Paris Nord (avec Florence Bellivier, puis S.Lemerle et S.Hennette Vauchez) - programme
  • De 2007 à 2010, avec F. Muel-Dreyfus, co-direction du séminaire « Processus sociaux de construction de l’identité », EHESS, MSH Paris

Participation à des jurys de thèses :

  • Wilfried Lignier, Une noblesse psychologique. Enquête sur les appropriations sociales du diagnostic de « précocité intellectuelle » en France, Thèse pour le doctorat en sociologie, Sous la direction de Numa Murard, Paris, Univ. de Paris 7-Diderot, 25 juin 2010
  • Virginie Plumart, Le consentement au prélèvement. Entre régulation étatique et initiative associative. La Fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus humains (France ADOT) : Mobilisation, débat public, représentations1974-2011, Doctorat de sociologie, sous la direction de Yvon Lamy, Université de Limoges, 10 décembre 2012
  • Alfonsina Faya Robles, De la maternité en milieu populaire à Recife. Enjeux et arrangements entre dispositifs de régulation et expérience sociale, Thèse en vue de l’obtention du doctorat en sociologie, Sous la direction d’Angelina Peralva, Université de Toulouse 2, Le Mirail, le 2 juillet 2011.
  • Séverine Lacombe, Les conditions de légitimité du prélèvement d’organes à finalité médicale, Thèse pour le doctorat de science politique, Sous la direction Lucien Sfez, Paris.
  • Pierre-Yves Baudot, Evènement et institution. Les funérailles des présidents de la République en France (1877-1996), Thèse pour le doctorat en science politique, Sous la direction de Philippe Braud, Paris, Univ. de Paris I, déc. 2005.

Participations à des jurys de HDR :

  • Muriel Darmon, « Conversions, Pour une sociologie des transformations individuelles », Habilitation à diriger des recherches, sous la direction de Bernard Lahire, Lyon, ENS de Lyon I, 30 juin 2011.
  • Michel Castra, Contributions à une sociologie des pratiques professionnelles aux frontières de la vie et de la mort , Habilitation à diriger des recherches, sous la direction de Geneviève Cresson, Lille, Université de Lille I, 30 novembre 2012.

Association à des équipes pédagogiques :

  • Associée à l’équipe pédagogique de deux masters de l’ EHESS, Paris : EHESS-ENS, « Enquêtes, terrains, théories (ETT) » et EHESS-Paris 13, « Santé, population, politiques sociales (SPPS) ».
  • Ancien membre de l’équipe pédagogique du Laboratoire de sciences sociales ENS-EHESS, du Département de science politique de l’université d’Amiens, de l’université de Paris 1, de l’université de Versailles St-Quentin et de la filière « Recherche » à l’Institut d’études politiques de Paris.

Directions de thèses

  • Sébastien Lemerle, Le biologisme comme phénomène éditorial en France, ENS-EHESS, soutenue le 12 novembre 2007, publication prévue au PUF en 2013 sous le titre : Le singe, le gène et le neurone. Du retour du biologisme en France, Paris, PUF, à paraître en janvier 2014. (Maitre de conférence à l’Université Paris Ouest Nanterre).
  • Baptiste Brossard, Les conditions sociales de l’automutilation : une approche sociologique, EHESS, (inscription 2007), co-direction avec Florence Weber, inscrite en 2008, soutenue le 20 septembre 2011, publication en cours à La Decouverte, sous le titre : Une jeunesse auto-contrôlée. Une sociologie des auto-mutilations juvéniles. (Post-doc au CMH- EHES, et premières candidatures au statut de Maitre de conférence en 2013 : auditionné deux fois et classé à Lille III en 2013).
  • Chiara Quagliariello, Modèles de naissance en conflit : les Sénégalaises en exil face à l’hôpital moderne, Paris 8-Université de Sienne, co-tutelle avec Simonetta Grilli, inscription 2010, prochaine soutenance prévue : fixée le 4 decembre 2013, à Sienne(avec Sylvie Fainzang et Beatrice Jacques pour la partie française, Bruno Ribeiro et Valeria Ribeiro pour la parie italienne). (ATER renouvelé à l’Université de Reims)
  • Nicolas Larchet, Pratiques alimentaires, réforme sociale et dispositifs de sécurité : le cas de la Nouvelle-Orléans à la suite de la catastrophe de Katrina, EHESS, co-direction avec Christian Topalov, inscription 2008, soutenance prévue juin 2014. (ATER à l’IEP de Paris).
  • Jean François Boullier, Montrable et monstruosité, la construction sociale du handicap à la naissance en France : le cas de l’IMG, Paris 3, co-direction avec Jean-Jacques Courtine, inscription 2008, soutenance prévue juin 2014.
  • Anne Sophie Giraud, Devenir « humain ». Engendrement et parenté. Les statuts de l’embryon et du fœtus aux confins de la conception et de la naissance, EHESS-Marseille, co-direction avec Irène Théry, inscription 2011 (Allocataire à l’EHESS de Marseille).
  • Maud Gelly, Entre soignants et militants : des pratiques de santé face aux inégalités sociales, Paris, co-direction avec Patrice Pinell, inscription octobre 2012.
  • Maï Le Dû, Toucher mais ne pas ouvrir. Du « toucheur » traditionnel à l’ostéopathe : filiation ou rupture dans le soin au bébé ?, Paris 8, inscription novembre 2012.
  • Cécile Vibarel, Les accouchement « naturels », EHESS-Marseille, co-direction avec Pascale Bonnemère, inscription en cours.
  • Pascal Ducourneau, Les développements contemporains de la biopolitique, Toulouse, HDR, inscription en cours.
 

Diplômes-Parcours

Fonctions précédentes

  • Directrice de recherche au CNRS depuis le 1er octobre 2001.
  • Attachée puis Chargée de recherche au CNRS, au CURAPP (Amiens), de 1984 à 1991 puis au CSU (Paris), depuis 1991.
  • Chargée de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (1993-2002), au DEA de sciences sociales ENS-EHESS (1995-1997), à l’Université Paris I (2000-2003).
  • Professeur détaché à l’Université de Gênes, Italie (1982-1984).
  • Professeur détaché à l’Université d’État de Milan, Italie (1979-1982).
  • Professeur détaché à l’Institut culturel de Naples, Italie (1978-1979).
  • Boursière de l’Institut Benedetto Croce, Naples, Italie (1978-1979).

Diplômes

  • Doctorat d’État en science politique soutenu, avec mention très honorable (Institut d’études politiques de Paris, 1987)
  • DEA de science politique (Institut d’études politiques de Paris, 1983)
  • DEA d’histoire (Histoire du XXème siècle, Institut d’études politiques de Paris, 1982)
  • Diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris, 1980
  • Boursière de l’Institut Benedetto Croce, Naples, Italie (1978-1979)

^