Print this page

Dominique Memmi

Researcher at the CNRS


Areas of Research

  • Contemporary biopolitics
  • The naturalisation of social and political questions
  • The "body" as an object for social sciences.
  • Corpse
  • Identity
  • Birth
  • Death
  • Biopolitics
 

Current Research Projects

Publications
- Les Gardiens du corps [The guardians of the body](1996, EHESS Editions),
- Faire Vivre et Laisser Mourir [Bring to life and let die](2003, La Découverte editions)
- La Seconde Vie des Bébés Morts [The second life of deceased babies](2011, EHESS editions).

Memmi co-edited Le Gouvernement des corps[The reign of the body] (2004, EHESS editions) and La tentation du corps [The temptation of the body] (2009, EHESS editions).

In La seconde vie des bébés morts (2011), Memmi systematically investigated a revolution that took place in the field of birth practices. This revolution is not to be minimized : mothers who have just lost a child are now encouraged to touch it physically in order to reclaim it psychologically. But in order to understand why the parents need to see the corpse of their baby was tending to grow central again in creating primary relationships and in shaping identities, the question of normal births and adult deaths had to be addressed.

This was why Memmi wrote her latest book La revanche de la chair. Essai sur les nouveaux supports de l’identité (2014, Seuil, Paris). This book explains how fathers were urged to cut the umbilical cord and how mothers were then encouraged to breastfeed their babies. The skin-to-skin contact with the newborn child was enhanced and some medical staff members invite the mothers to look at their placentas. The parents of a stillborn child are encouraged to touch it and accept to go home with a picture of it. The confrontation with the dead body is now felt as a need and people suspect cremation of preventing the process of mourning. In the meantime, being able to track down your biological parents has become vital for the identity and well-being of adopted people or of those born thanks to gamete donations. And with organ transplants, the donor’s personality is now an issue, due to the fear of psychological rejection.
For the past two decades in most western countries, the body has become the basis of identity in birth as well as in death.

What concerns lie at the basis of those conceptions that professionals of the psyche, of health care and funeral rites are the first to wish to put into practice ?

Why is the flesh now related to psychological effects that are supposed to tighten loose bonds and restore impaired identities ? By looking at the way the convergence of these gestures has been unnoticed so far, this inquiry reveals a major ideological and cultural turn.

Dominique Memmi’s next book will aim at the defense and illustration of her heuristic concept of "closer domination": It shows an important and recent evolution in the history of domination and also exports the analysis into the exterior primary and family relationships.

Keywords: corpse, identity, birth, death, biopolitics

 

Publications

Books

Dominique Memmi La revanche de la chair. Essai sur les nouveaux supports de l’identité Paris : Seuil, « La couleur des idées », 2014 - 288 p.

Après avoir exhorté les pères à couper le cordon ombilical, on a ré-incité les mères à allaiter, puis valorisé le contact peau à peau avec leur nouveau-né, et certains les invitent à contempler leur placenta. Désormais, les parents d’un enfant mort-né sont encouragés à le toucher ou à le photographier. (...) Lire la suite...



Dominique Memmi La seconde vie des bébés morts Paris : Éditions de l’EHESS, coll. Cas de figure, 2011 - 208 p.

Escamoter l’enfant mort et inciter les parents à « passer à autre chose », tel était l’usage jusqu’alors dans les hôpitaux européens. Depuis le début des années 1990, Apprendre à « faire son deuil », telle est la règle désormais. Le deuil devient volontariste, presque appliqué. Mais le plus surprenant est (...) Lire la suite...



Dominique Memmi Faire vivre et laisser mourir : le gouvernement contemporain de la naissance et de la mort, Paris : La Découverte, 2003 - 309 p.

Demander une assistance médicale à la procréation, recourir à l’avortement pour des raisons diverses, contrôler après coup une conduite sexuelle à risque par une pilule du lendemain, et bientôt peut-être exiger d’être euthanasié : depuis que l’État s’est engagé dans un processus de dépénalisation de ces (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Jules Romains, ou : La passion de parvenir, Paris : La Dispute, 1998 - 92 p.

Jules Romains, petit-fils de paysans, fils d’instituteur, boursier de la République, finit bourgeois et académicien. Cette réussite sociale fut l’affaire de toute une vie de labeur littéraire. Elle fut aussi le résultat d’un délicat compromis intérieur entre le désintéressement idéal de l’artiste et (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Les Gardiens du corps. Dix ans de magistère bio-éthique, Paris : Éditions de l’EHESS, 1996 - 251 p.

Que peut-on prendre du corps pour le consommer à des fins médicales, scientifiques ou personnelles, et dans quelles conditions ? Qui a le droit d’en décider pour la collectivité, en ce temps de profondes mutations de la technologie biomédicale ? C’est cette double question que la bioéthique pose à la (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Du récit en politique. L’affiche électorale italienne, Paris : Presses de la FNSP, 1986 - 177 p.

Parce que les partis pratiquent la surenchère autour des valeurs communes, leur discours et leur vocabulaire tendent à se ressembler. Mais cela est particulièrement vrai pour l’affiche politique. Ce moyen de communication entre partis et électeur a jusqu’ici été délaissé par les politistes et les (...) Lire la suite...




Edition of books and special issues

Dominique Memmi, Gilles Raveneau et Emmanuel Taïeb (Ed.), Le social à l’épreuve du dégoût, Presses universitaires de Rennes, coll. « Le sens social », 2016 - 218 p - (Préface de Georges Vigarello).

Résumé : Corps du malade, du mourant, du mort, du pauvre : au cœur de nos sociétés contemporaines, des agents administrent pour le monde social et à sa place les marges de la vie biologique et sociale. Comment les pompiers, les travailleurs sociaux, les employés des pompes funèbres, les (...) Lire la suite...



Gilles Raveneau, Dominique Memmi et Emmanuel Taïeb (coord.) Dossier « Anatomie du dégoût ». Ethnologie française, 2011, n° 1, 180 p.

Sommaire du dossier : Dominique Memmi, Gilles Raveneau, Emmanuel Taïeb « Introduction La fabrication du dégoût » Claire Margat « Phénoménologie du dégoût Inventaire des définitions » Christian Bromberger « Note sur les dégoûts pileux » Aurélia Mardon « Honte et dégoût dans la fabrication du féminin (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, avec F. Bellivier « Corps et sciences sociales », Corps, n°9, avril 2011.

C’est le corps qu’envisagent les disciplines étudiant l’homme et la société, qui est présenté ici. Se sont penchés sur lui des représentants de l’histoire, de l’histoire de l’art, de l’anthropologie, de la sociologie, de la science politique, et du (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Emmanuel Taieb « L’État et la mort », Sociétés contemporaines, n°75, octobre 2009.

Quelles formes prend aujourd’hui la mort donnée par l’État ? Après un changement de fond quant à l’administration du début de la vie, aurait-on affaire au bouleversement de la gestion politique de la mort ? Et quel est le lien entre ces deux phénomènes ? Contraception, avortement pour raisons (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, avec D. Guillo et O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009 - 273 p.

Les sciences sociales françaises ont longtemps délaissé ou dévalué le corps, traduisant ainsi leur défiance à l’égard d’un thème marqué par l’idéologie et les excès du biologisme à l’anglo-saxonne. Depuis, un changement profond s’est amorcé. Le corps a peu à peu été réintroduit non seulement comme objet (...) Lire la suite...



Dominique Memmi, Didier Fassin (eds.) Le Gouvernement des corps, Paris : Éditions de l’EHESS, 2004 - 276 p.

Le gouvernement des corps s’exprime à travers une multitude d’actions et sur une diversité de scènes : éducation et répression de l’usage du tabac, diffusion de médicaments de l’impuissance, transfert des soins de l’hôpital vers la famille, réglementation de l’interruption de grossesse et de la gestion de (...) Lire la suite...



Dominique Memmi « Le corps protestataire », Sociétés Contemporaines, n°31, juillet 1998.

Quel intérêt aurait la sociologie - et a fortiori la science politique - à prendre plus systématiquement en compte la dimension corporelle de la vie sociale? Ne le fait-elle pas déjà passablement? N’existe-t-il pas des sociologies sectorielles qui s’en chargent suffisamment? Et n’est-il pas assez de (...) Lire la suite...



  

Bibliographie thématique

Administration de la naissance et de la mort. Biopolitique contemporaine

Ouvrages et directions d’ouvrages

  • La revanche de la chair. Essai sur les nouveaux supports de l’identité, Paris : Seuil, « La couleur des idées », 2014 - 288 p.
  • La seconde vie des bébés morts Paris : Éditions de l’EHESS, coll. Cas de figure, 2011 - 208 p.
  • Faire vivre et laisser mourir : le gouvernement contemporain de la naissance et de la mort, Paris : La Découverte, 2003 - 309 p.
  • Les Gardiens du corps. Dix ans de magistère bio-éthique, Paris : Éditions de l’EHESS, 1996 - 251 p.
  • Avec Emmanuel Taieb « L’État et la mort », Sociétés contemporaines, n°75, octobre 2009.
  • Avec Didier Fassin (eds.) Le Gouvernement des corps, Paris : Éditions de l’EHESS, 2004 - 276 p.
  • « Le corps protestataire », Sociétés Contemporaines, n°31, juillet 1998.


Communications, conférences


Chapitres et articles

  • 2010 - « L’auto-évaluation : une parenthèse ? Les hésitations de la biopolitique », Cahiers internationaux de sociologie, n°128-129, janvier - décembre 2010 - p. 301-316. - résumé
  • 2010 - « La bioéthique », in R. Azria et D. Hervieu-Léger (eds.) Dictionnaire des faits religieux, Paris : PUF, 2010 - p.85-89.
  • 2009 - avec E. Taieb, Introduction au dossier « L’État et la mort », Sociétés Contemporaines, n°75, octobre 2009 - p.5-15
  • 2009 - avec J-C. Weber et al. « Le fœticide, une administration impensable de la mort ? », dossier : L’État et la mort, Sociétés Contemporaines, n°75, octobre 2009 - p.17-35 - résumé
  • 2008 - « La présentation des bébés morts. Une révolution paradoxale ? », in G. Cosmacini et G. Vigarello, Il Medico di fronte alla morte (secoli XVI-XXI), Turin : Fondazione Ariodante Fabretti, 2008.
  • 2006 - « Administration du vivant et sacralité », in J. Lalouette ed al. (eds) L’hôpital entre religions et laïcité, Paris : Letouzey et Ané, 2006.


Comptes rendus

  • 2011 – Note de lecture de « G. Jorland, Une société à soigner. Hygiène et salubrité publiques en France au XIXe siècle, Paris, Gallimard, 2010 », Revue française de science politique, vol.61 n°3, 2011 – p.580-581.
  • 2007 –Note de lecture de « H. Guillemain, Diriger les consciences, guérir les âmes, une histoire comparée des pratiques thérapeutiques et religieuses (1830- 1939), Paris, La Découverte, 2006 » Sociologie du travail, vol.49, n°2, 2007 - p.284-285.
  • 2001 – Note de lecture de « P. Rabinow, Le déchiffrage du génôme. L’aventure française, Paris, O. Jacob, 2000 », Revue française de science politique, vol.51, n°1-2, 2001 - p. 302-303.
 

Corps et sciences sociales

Communications, conférences

Chapitres et articles

  • 2011 - avec E. Taieb et G. Raveneau, Introduction du dossier « L’anatomie du dégoût », Ethnologie française, vol.41, n°1, janvier 2011 - p.5-16 - en ligne
  • 2009 - « Introduction » in D. Memmi, D. Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
  • 2009 - « Conclusion » in D. Memmi, D.Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
  • 2009 - « Pierre Bourdieu : le corps dénaturalisé », in D. Memmi, D. Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
  • 2009 - « Marcel Mauss : la redécouverte tardive en France des ‘Techniques du corps’ », in D. Memmi, D. Guillo, O. Martin (eds.) La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales, Paris : Éditions de l’EHESS, 2009.
 

"Domination rapprochée" et sciences sociales

Communications, conférences

Chapitres et articles

  • 2008 - « Mai 68 ou la crise de la domination rapprochée », in D. Damamme, B. Gobille, F. Matonti, B. Pudal (dir.) Mai-juin 68, Paris : Les Éditions de l’Atelier, 2008.
  • 2008 - « Sortir de la domination rapprochée ? », entretien réalisé par Stany Grelet & Fabien Jobard, Vacarme, n°43, printemps 2008 – en ligne
 

"Naturalisation" et "biologisation" des questions sociales ?

Communications, conférences

  • À venir : Co-organisation du workshop « Vers une "naturalisation" des questions sociales aujourd’hui ? », MSH Paris Nord, grand amphithéâtre, 17 décembre 2018.
  • « De la nature « quand même ». Dénaturalisation ou retour du biologique ? » semi-plénière coordonnée par Dominique Memmi, Gilles Raveneau, Emmanuel Taïeb, 6ème congrès de l’AFS, 2015, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 1er juillet 2015.

Chapitres et articles

  • Vers un "physicalisme ordinaire" : entre "naturalisation" et "physicalisation" des questions sociales aujourd’hui ?, à paraître.
  
 
 

Teaching

Association à des équipes pédagogiques :

  • Associée à l’équipe pédagogique de deux masters de l’ EHESS, Paris : EHESS-ENS, « Enquêtes, terrains, théories (ETT) » et EHESS-Paris 13, « Santé, population, politiques sociales (SPPS) ».
  • Ancien membre de l’équipe pédagogique du Laboratoire de sciences sociales ENS-EHESS, du Département de science politique de l’université d’Amiens, de l’université de Paris 1, de l’université de Versailles St-Quentin et de la filière « Recherche » à l’Institut d’études politiques de Paris.

Doctoral Student Advising

  • 1. Sébastien Lemerle, Le biologisme comme phénomène éditorial en France, ENS-EHESS, soutenue le 12 novembre 2007, publication au PUF en 2013 sous le titre : Le singe, le gène et le neurone. Du retour du biologisme en France, Paris, PUF, 2014. (Maitre de conférence à l’Université Paris Ouest Nanterre).
  • 2. Baptiste Brossard, Les conditions sociales de l’automutilation : une approche sociologique, EHESS, (inscription 2007), co-direction avec Florence Weber, inscrite en 2008, soutenue le 20 septembre 2011, publié en 2014: Une jeunesse autocontrôlée. Sociologie des auto-mutilations juvéniles, Alma Editions, printemps 2014. (Post-doc au CMH- EHES, et premières candidatures au statut de Maitre de conférence en 2013 : auditionné deux fois et classé à Lille III en 2013). Articles dans Genèse, Sociologie, Sociologie du travail, Sciences sociales et santé, Terrains et travaux, Symbolic interaction.
  • 3. Chiara Quagliariello, Modèles de naissance en conflit : les Sénégalaises en exil face à l’hôpital moderne, Paris 8-Université de Sienne, co-tutelle avec Simonetta Grilli, inscription 2009, soutenue le 4 decembre 2013, à Sienne (avec Sylvie Fainzang et Beatrice Jacques pour la partie française, Bruno Ribeiro et Valeria Ribeiro pour la parie italienne). (ATER renouvelé à l’Université de Reims)
  • 4. Pascal Ducournau, Le gouvernement de la vie : dispositifs et appropriations. Pour une approche sociologique de la biopolitique, HDR, Paris, Université de Paris 8, soutenue le 27 mai 2015 (Jury : Dominique Memmi, Directrice de recherche CNRS, (CSU-CRESPPA), garante ; Danièle Carricaburu, Professeure de sociologie, Université de Rouen, rapporteur ; François Sicot, Professeur de sociologie, Université Toulouse 2, rapporteur ; Olivier Martin, Professeur de sociologie, Université Paris 5-Descartes ; Patrice Pinell, Directeur de recherche émérite à l’INSERM) ; Bernadette Bensaude Vincent, Professeure de philosophie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, présidente.
  • 5. Jean François Boullier, L’Ange et le monstre. Esthétisation fœtale et deuil d’enfant : le cas de l’Interruption Médicale de Grossesse, Paris 3, co-direction avec Jean-Jacques Courtine, inscription 2008, soutenue le 23 janvier 2015, publication en cours, post mortem.
  • 6. Anne Sophie Giraud, Devenir « humain ». Engendrement et parenté. Les statuts de l’embryon et du fœtus aux confins de la conception et de la naissance, EHESS-Marseille, co-direction avec Irène Théry, inscription 2011 (Allocataire à l’EHESS de Marseille), soutenue le 23 novembre 2015 (entrée en CNRS en 2017).
  • 7. Maud Gelly, Classer pour soigner ? Savoirs d’Etat, idéologie préventive, raisons pratiques. Enquête sociologique sur le dépistage du sida, Paris, co-direction avec Patrice Pinell, inscription octobre 2012, soutenue le 14 décembre 2016.
  • 8. Nicolas Larchet, Pratiques alimentaires, réforme sociale et dispositifs de sécurité : le cas de la Nouvelle-Orléans à la suite de la catastrophe de Katrina, EHESS, co-direction avec Christian Topalov, inscription octobre 2008, soutenue le 5 décembre 2016. (post doc Paris 8 puis classé 1er sur un poste de MCF au Havre, profil "Villes et politiques sociales").
  • 9. Maï Le Dû, Toucher sans ouvrir. Du « toucheur » traditionnel à l’ostéopathe : filiation ou rupture dans le soin au bébé ?, Paris 8, inscription novembre 2012, soutenue le 9 mai 2017. ( publication prévue chez Albin Michel)
  • 10. Anne Lise Dall Agnola, Blessés pour la patrie. Comparaison France/USA, inscription 2015, (contrat doctoral Paris Lumière)
  • 11. Laurine Thisy, L’avortement comme tabou révélateur des idéaux de maternité, inscription septembre 2016 (contrat doctoral avec ENS-Lyon)
  • 12. Emma Tillich, La stérilisation volontaire. Comparaison France/Quebec, inscription 2018.
  • 13. Julie Minders, Les femmes des classes populaires face à la procréation assistée. Comparaison France/Belgique, inscription 2018.

Participations à des jurys de HDR :

  • Muriel Darmon, Conversions, Pour une sociologie des transformations individuelles , Habilitation à diriger des recherches, sous la direction de Bernard Lahire, Lyon, ENS de Lyon I, 30 juin 2011.
  • Michel Castra, Contributions à une sociologie des pratiques professionnelles aux frontières de la vie et de la mort , Habilitation à diriger des recherches, sous la direction de Geneviève Cresson, Lille, Université de Lille I, 30 novembre 2012.
  • Baptiste Coulmont, Identifier et connoter. Une sociologie des prénoms, Sous la direction de Olivier Martin, Paris, Univ. de Paris Descartes, 25 novembre 2014.
  • Gaelle Clavandier, Principe de sépulture et statut de personnes. Le sort des fœtus et morts nés, sous la direction de Jean-Hugues Deschaux, Lyon, Université de Lyon 2, 12 octobre 2017.
 

Academic Background

  • Directrice de recherche au CNRS depuis le 1er octobre 2001.
  • Attachée puis Chargée de recherche au CNRS, au CURAPP (Amiens), de 1984 à 1991 puis au CSU (Paris), depuis 1991.
  • Chargée de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (1993-2002), au DEA de sciences sociales ENS-EHESS (1995-1997), à l’Université Paris I (2000-2003).
  • Professeur détaché à l’Université de Gênes, Italie (1982-1984).
  • Professeur détaché à l’Université d’État de Milan, Italie (1979-1982).
  • Professeur détaché à l’Institut culturel de Naples, Italie (1978-1979).
  • Boursière de l’Institut Benedetto Croce, Naples, Italie (1978-1979).

Education

  • Doctorat d’État en science politique soutenu, avec mention très honorable (Institut d’études politiques de Paris, 1987)
  • DEA de science politique (Institut d’études politiques de Paris, 1983)
  • DEA d’histoire (Histoire du XXème siècle, Institut d’études politiques de Paris, 1982)
  • Diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris, 1980
  • Boursière de l’Institut Benedetto Croce, Naples, Italie (1978-1979)

^