Imprimer

Thèse en cours

 

Marjolaine Roger, « Sexuation des espaces et ségrégation professionnelle : le cas des employées de bureau de plus de cinquante ans en Grande-Bretagne » / ("Gendered Spaces and Labour Segregation : the Case of Older Female Clerical Workers in Britain"), thèse de sociologie sous la direction d’Anne-Marie Devreux et de Sarah Vickerstaff

Le projet porte sur le rapport entre la sexuation des espaces sociaux et plus particulièrement professionnels et la ségrégation horizontale et verticale de genre dans le monde du travail britannique contemporain. La ségrégation comme la discrimination sont considérées comme des causes, manifestations et effets majeurs des inégalités sociales, en particulier de genre et d’âge, au travail. A ce titre, ce projet s’inscrit dans une réévaluation des causes et processus des inégalités au travail ainsi que de la législation appropriée dans un pays où, sous l’impulsion européenne, une loi sur la discrimination par âge sera mise en place en 2006, suivie par la création d’une commission pour les droits humains traitant des discriminations croisées. L’objet d’étude sociologique concerne un milieu professionnel très féminisé et professionnellement et socialement dominé : les employées de bureau. L’objet est ensuite défini par des caractéristiques de genre et d’âge, puisque seules les femmes de plus de cinquante ans seront concernées par le projet. Ce groupe social a paradoxalement été jusqu’alors peu étudié en sociologie du genre et du travail, alors que les employées représentent à elles seules 25% de toutes les femmes actives de plus de cinquante ans aujourd’hui en Grande-Bretagne.
L’axe de recherche sera le suivant : comment la sexuation de l’espace professionnel maintient-elle la ségrégation de genre pour les femmes de plus de cinquante ans, et de là, les inégalités qu’elles subissent ? Je tenterai d’évaluer comment l’organisation spatiale forme et transforme les dynamiques de genre à l’intérieur de l’espace professionnel et entre celui-ci et l’espace privé. La méthodologie adoptée sera principalement qualitative, comprenant enquêtes de terrain et entretiens. Mon but est de dégager les mécanismes d’inégalité qui touchent disproportionnellement les femmes plus âgées en Grande-Bretagne et de participer à l’élaboration d’un programme de législation sociale pour les années à venir.

22 mars 2017


^