Imprimer

Yasmine Siblot

Professeure de sociologie à l’Université Paris 8


Domaines de recherche

  • Les recompositions et la politisation des classes populaires en France
  • Les rapports des classes populaires aux institutions publiques et aux emplois du public
  • Les classes populaires en Europe (comparaison France-Portugal)
  • La syndicalisation et la formation syndicale
 

Recherches en cours et récentes

Recherches en cours

- Pratiques et représentations ordinaires des gouvernés face à l’État (2016-2019)
Programme de recherche coordonné par Alexis Spire.
Équipe composée de sociologues, politistes et juristes de différentes universités et du CNRS. Recherche financée par l’ANR.

- Les recompositions des classes populaires dans la France contemporaine (2014-2018)
Programme de recherche coordonné par Olivier Masclet et Olivier Schwartz (Cerlis, Paris Descartes, CNRS).
Équipe composée de sociologues de différentes universités, du CNRS et de l’INRA. Recherche financée par l’ANR.

- Comparer les classes populaires en France et au Portugal (depuis 2014)
Collaboration avec une équipe de l’Institut de Sociologie de l’Université de Porto et en particulier avec Virgílio Borges Pereira (Professeur de sociologie, chercheur à l’Institut de sociologie de l’Université de Porto).

Recherches récentes

- Entretenir un rapport mobilisé à sa condition sociale en milieu populaire (2013-2015)
Enquête ethnographique en cours auprès d’ouvrières syndicalistes d’une blanchisserie hospitalière .

- La formation syndicale, socialisation et apprentissages militants (2007-2011)
Programme de recherche coordonné parNathalie Ethuin et Karel Yon (CERAPS, CNRS-Lille 2).
Équipe composée de chercheurs en sociologie, science politique et histoire de différentes universités. Recherche financée par l’ANR.

- Trajectoires sociales et résidentielles de ménages pavillonnaires (2004-2010)
Recherche financée par la Mission à l’Ethnologie (Ministère de la Culture) et la Ville de Gonesse.
Équipe : M. Cartier (Univ. de Nantes), I. Coutant (CNRS), J.-P. Hassoun (CNRS), O. Masclet (Univ. Paris Descartes), N. Renahy (INRA), Y. Siblot (Univ. Paris 1), A.-C. Wagner (Univ. Paris 1), F. Weber (ENS).

 

Publications

Ouvrages

Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, and Yasmine Siblot The France of the Little-Middles : A Suburban Housing Development in Greater Paris, trad. Juliette Rogers, Berghanh Books, coll. « Anthropology of Europe », 2016 - 224 p.

The Poplars housing development in suburban Paris is home to what one resident called the “Little-Middles” – a social group on the tenuous border between the working- and middle- classes. In the 1960s The Poplars was a site of upward social mobility, which fostered an egalitarian sense of (...) Lire la suite...



Yasmine Siblot, Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet et Nicolas Renahy, Sociologie des classes populaires contemporaines, Paris : Armand Colin, coll. « U », 2015 - 363 p. – ISBN : 9782200272166

Classes populaires, milieux populaires, quartiers populaires, électorat populaire… sont autant d’expressions récurrentes dans les discours médiatiques et les débats politiques. Pourtant, la notion demeure floue, le « populaire » étant perçu tantôt comme une figure sociale inquiétante, tantôt comme une (...) Lire la suite...



Marie Cartier, Isabelle Coutant et Olivier Masclet, Yasmine Siblot, La France des « petits-moyens ». Enquête sur la banlieue pavillonnaire, Paris : La Découverte, 2008 - 324 p.

Dans les médias, les banlieues françaises sont souvent réduites aux cités, aux grands ensembles, quand ce n’est pas aux émeutes des « quartiers ». Il est pourtant une « autre » banlieue, celle des pavillons, qui abrite une population au moins aussi importante, mais paradoxalement beaucoup moins visible (...) Lire la suite...



Yasmine Siblot Faire valoir ses droits au quotidien. Les services publics dans les quartiers populaires Paris : Presses de Sciences Po, 2006 - 347 p.

Cet ouvrage constitue une étude ethnographique des relations entre les habitants d’un quartier populaire et différentes administrations. Elle met en évidence tout particulièrement l’ambivalence du rapport pratique des habitants face à l’État et des agents vis-à-vis des usagers. Dans le cadre du débat (...) Lire la suite...



 

Coordination d’ouvrages et de dossiers de revues

Étienne Penissat et Yasmine Siblot (dirs.), « Des classes sociales européennes  ? », Actes de la recherche en sciences sociales, n°219, octobre 2017 - 144 p.

Extrait de l’introduction : Si l’étude de la répartition des revenus et des patrimoines connaît un certain engouement à l’échelle européenne et mondiale, celle des classes sociales, abordée dans une perspective internationale, semble davantage délaissée. Non que les enquêtes portant sur les classes ou (...) Lire la suite...



Nathalie Ethuin, Yasmine Siblot, Karel Yon (coord.), Dossier « Les frontières de la formation syndicale », Le Mouvement social, n° 235, 2011.

« Si la formation des adultes constitue désormais un domaine de recherche reconnu où se croisent historiens, sociologues et spécialistes des sciences de l’éducation, la formation des syndicalistes a rarement été étudiée, sinon par l’intermédiaire des stages « supérieurs » organisés dans les universités ou (...) Lire la suite...



Marie Cartier, Jean-Noël Retière, Yasmine Siblot (dir.) Le salariat à statut. Genèses et cultures Rennes : PUR, 2010.

À travers la question du « salariat à statut » l’ouvrage aborde de façon originale la sociologie et l’histoire des formes d’emploi, mais aussi des classes populaires. À la différence des nombreuses études consacrées aux salariés précaires, il porte sur des salariés dont la relation de travail est régie par (...) Lire la suite...



Baptiste Giraud, Yasmine Siblot (coord.), Dossier « Conflits au travail », Politix, n° 86, 2009.

« Les conflits du travail émargent incontestablement au rang des objets d’étude délaissés par l’analyse sociologique au cours de ces deux dernières décennies . Ce désintérêt est particulièrement frappant en ce qui concerne la sociologie du travail, qui a largement abandonné ce thème de recherche , et traduit (...) Lire la suite...



Christelle Avril, Marie Cartier, Yasmine Siblot (coord.), Dossier « Classes populaires et services publics », Sociétés contemporaines, n° 58, 2005.

« Examiner aujourd’hui les relations entre les classes populaires et les services publics, c’est chercher à mettre en évidence les pratiques et les représentations des services publics propres aux agents et usagers appartenant aux classes populaires et se demander ce qu’impliquent pour eux les (...) Lire la suite...



 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Yasmine Siblot, « Entretenir un rapport mobilisé à sa condition sociale en milieu populaire. Engagement syndical et sociabilité parmi des ouvrières de blanchisserie », Sociétés contemporaines , mars 2018
  • Etienne Penissat et Yasmine Siblot, « Des classes sociales européennes ? », Actes de la recherche en sciences sociales , n° 219, 2017.
  • Virgílio Borges Pereira et Yasmine Siblot, « Comparer les classes populaires en France et au Portugal. Différences structurelles et histoires intellectuelles », Actes de la recherche en sciences sociales , n° 219, 2017.
  • Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Nicolas Renahy, Yasmine Siblot, « De la sociologie de la classe ouvrière à la sociologie des classes populaires. Penser ensemble la condition des ouvriers et des employé-e-s », Savoir/Agir n°34, 2016.
  • Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Yasmine Siblot, “Las metamorfosis de un barrio de ascenso social. Una investigación entre la sociología urbana y la sociología de las clases sociales”, Revista del Área de Estudios Urbanos, 2, 2012, p. 20-45
  • Nathalie Ethuin, Yasmine Siblot, « Du cursus d’éducation syndicale aux parcours de formation des militants à la CGT : un système hybride et ses transformations des années 1950 aux années 2000 » Le Mouvement social, 2011, n°235 - p. 53-69. - résumé
  • Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Yasmine Siblot « Promotion et marginalisation des élus de la “diversité“ dans une commune de banlieue parisienne », Politix, 2010, n° 91 - p. 179-205. - résumé
  • Yasmine Siblot, « “Je suis la secrétaire de la famille !” La prise en charge féminine des tâches administratives entre subordination et ressource » Genèses 2006, n°64 - p. 46-66. - en ligne
  • Yasmine Siblot, « Les rapports quotidiens des classes populaires aux administrations. Analyse d’un sens pratique du service public. » Sociétés contemporaines, 2005, n° 58 - p. 85-103. - en ligne
  • Yasmine Siblot, « “Adapter” les services publics aux habitants des “quartiers difficiles” ? Diagnostics misérabilistes et réformes libérales » Actes de la recherche en sciences sociales, 2005, n° 159 - p. 70-87. - en ligne
  • Yasmine Siblot, « Les relations de guichet : interactions de classes et classements sociaux », Lien social et politiques 2003, n°49 - p. 183-190. - en ligne
  • Yasmine Siblot, « Stigmatisation et intégration sociale au guichet d’une institution familière. Le bureau de poste d’un quartier populaire. » Sociétés contemporaines, 2002, n° 47 - p. 79-99. - en ligne
  • Yasmine Siblot, « Ouvriérisme et posture scolaire. Les écoles élémentaires du PCF » Politix, 2002, n°58 - p. 167-188. - en ligne
  • Yasmine Siblot, « La mémoire entravée. Une trajectoire de libraire et de communiste sous tension » Sociétés et représentations 2001, n°11 - p. 95-119. - en ligne
 

Chapitres d’ouvrages

  • Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Yasmine Siblot, « From “petit-bourgeois” to “petits-moyens”, an invitation to explore short-range upward social mobility », in The Routledge Companion to Bourdieu’s ’Distinction’, Edited by Philippe Coulangeon, Julien Duval, 2014.
  • Yasmine Siblot, « De la “classe ouvrière” au “salariat éclaté”. Les représentations du monde social dans les formations de la CGT », in Ethuin N. et Yon K. (dir.), La fabrique du sens syndical. La formation des représentants des salariés en France (1945-2010), Éditions du Croquant, 2014 - p.235-261.
  • Nathalie Ethuin, Yasmine Siblot, « De l’éducation des militants à “la science de la lutte des classes” à la formation de “syndiqués acteurs” à la CGT », in Ethuin N. et Yon K. (dir.), La fabrique du sens syndical. La formation des représentants des salariés en France (1945-2010), Éditions du Croquant, 2014 - p.33-67.
  • Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Yasmine Siblot « Die Eigenheim-Welt der “kleinnen-mittleren” Leute : Soziale Werdegänge und Abgrenzungen in der region Paris », in H. Herrmann, C. Keller, R. Neef (dir.) Die Besonderheit Des St Dtischen : Entwicklungslinien Der Stadt, Vs Verlag, 2011.
  • Yasmine Siblot, « “Jeunes” et “anciennes” des blanchisseries de l’hôpital public. De la défense du statut ouvrier au détachement », in M. Cartier, J.-N. Retière et Y. Siblot (dir.) Le salariat à statut, Rennes : PUR, 2010.
  • Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Yasmine Siblot « Les métamorphoses d’un quartier de promotion des années 1960 à nos jours », in P. Bouffartigue, C. Gadéa, S. Pochic (dir.) Cadres, classes moyennes : vers l’éclatement ?, Paris : Armand Colin, 2010.
  • Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Yasmine Siblot « Vivre comme tout le monde » in C. Giraud, O. Martin, F. de Singly (dir.) Nouveau Manuel de sociologie, Paris : Armand Colin, 2010.
  • Yasmine Siblot, « La difficile transmission d’un syndicalisme d’ouvriers “à statut” » in F. Piotet (dir.) La CGT et la recomposition syndicale, Paris : PUF, 2009.
  • Yasmine Siblot, « Le dispositif institutionnel de socialisation : les formations de “premier niveau” » in F. Piotet (dir.) La CGT et la recomposition syndicale, Paris : PUF, 2009.
  • Yasmine Siblot, « Travailler avec le public : contrainte ou ressource au guichet ? » in M. Buscatto, M. Loriol et J.-M. Weller (dir.) Au delà du stress au travail, Toulouse : Éres, 2008.
  • Yasmine Siblot, « Recours au secteur associatif et modernisation des services publics en Grande-Bretagne. Désengager l’État pour “revivifier” la “communauté” ? », in X. Engels, M. Hély, A. Peyrin et H. Trouvé (dir.) La reconfiguration de l’action publique entre État, associations et participation citoyenne, Paris : L’Harmattan, 2006.
  

Responsabilités éditoriales et institutionnelles

Responsabilités institutionnelles

  • Membre élue du Conseil National des Universités, section 19 (sociologie-démographie) (2016-2019)
  • Membre du Conseil de l’École doctorale de sciences sociales de l’Université Paris 8 depuis 2014
  • Membre du Conseil de laboratoire du Cresppa depuis 2014
  • Référente des étudiants de licence pour les problèmes liées aux dysfonctionnements du logiciel de scolarité Apogée (permanence hebdomadaire) et à ce titre Présidente du jury de licence de sociologie de l’Université Paris 8 de 2013 à 2016.

Responsabilités éditoriales

  • Depuis 2007, membre du comité éditorial de la revue Politix. Revue des sciences sociales du politique. Rédactrice en chef avec Dominique Linhardt de 2010 à 2012.
  • Depuis 2016, membre du comité de rédaction de la revue Sociologie du travail
  • Depuis 2014 membre du comité scientifique de la revue Cadernos de Ciências Sociais (Edições Afrontamento, Portugal)

Animation de la recherche

  • Responsable avec Jean-Luc Deshayes, de 2011 à 2015 du réseau thématique « Classes, inégalités, fragmentions (RT5) » de l’Association Française de Sociologie (AFS). Membre du bureau du RT5 depuis 2011.
  • Responsable scientifique de l’équipe CSU du projet de recherche Profet (financé par l’ANR, coordonné par Alexis Spire à l’IRIS EHESS-CNRS) (2016-2019)
  • Membre du comité de pilotage du programme de recherche « Le populaire aujourd’hui » (financement ANR, coordonné par Olivier Masclet à l’Université Paris Descartes), 2014-2018.
 

Enseignement

  • A l’EHESS Avec Christelle Avril, Séminaire « Sexe, race et classe dans le monde du travail » - Page du séminaire

^