Imprimer

Nouveaux membres


Adèle Baraud

Adèle Baraud est en première année de doctorat à Paris 8 sous la direction de Yasmine Siblot et Coline Cardi. Sa thèse, financée par le DIM Gestes, s’intitule « Entre injonction institutionnelle à l’activité et normes domestiques. Le rapport au travail et à l’emploi des femmes de milieu populaire ». Cette thèse vise à saisir l’articulation entre encadrement institutionnel et construction du rapport au travail et à l’emploi des personnes issues des classes populaires et en recherche d’emploi. Il se centre particulièrement sur la situation et l’expérience des femmes, afin d’analyser les formes de porosité des frontières entre chômage et inactivité qui les concernent tout particulièrement. L’approche choisie privilégie une double entrée empirique et analytique, par l’administration Pôle emploi et par les ménages sous forme d’ethnographie. On pourra ainsi questionner l’articulation ou la contradiction entre les injonctions institutionnelles à l’activité, qui seront saisies « au concret » en tenant compte des conditions et des formes d’organisations du travail au niveau de l’agence locale, et les diverses contraintes rencontrées dans l’espace domestique et sur le marché du travail par les femmes en recherche d’emploi.

15 novembre 2015


^