Imprimer

Nouveaux membres


Carlotta Benvegnù

Après un Master 2 de Sociologie générale à l’EHESS, Carlotta Benvegnù rejoint le CSU dans le cadre d’une thèse en cotutelle entre l’Université de Padoue en Italie et l’Université Paris 8. La thèse, financée par l’Université de Padoue et dirigée par Cédric Lomba et Devi Sacchetto, s’intitule « Travailler dans la logistique : une comparaison entre les entrepôts des régions de Padoue et de Paris ».
Partant du constat que le secteur logistique, qui a connu une forte croissance ces dernières années, a été le plus souvent étudié par les sciences sociales de manière globale, l’objectif de la thèse est de déplacer le regard en analysant de manière intensive deux entrepôts appartenant à la même entreprise dans deux contextes nationaux et régionaux différents (le nord-est de l’Italie et la région parisienne). Plusieurs interrogations traversent cette enquête. Comment les entreprises multinationales de logistique s’adaptent-elles au contexte juridique et social dans lequel elles opèrent et comment participent-elles à le transformer ? Quels sont les personnels mobilisés ? Quelles sont leurs conditions et pratiques de travail ?
Il s’agira ainsi de saisir, d’une part, l’histoire du développe-ment de cette entreprise « par le bas », en étudiant ses stratégies d’implantation et ses stratégies commerciales, ses politiques d’emploi situées dans des contextes distincts, et, d’autre part, les pratiques et les formes de résistance de ces travailleurs de bas statut, souvent migrants. La recherche de thèse s’appuiera sur une enquête ethnographique dans les entrepôts ainsi que sur une série d’entre-tiens biographiques.

28 mai 2016


^