Imprimer

Nouveaux membres


Silvia Hernandez

Doctorante en cotutelle entre l’Université Paris 8 et l’Université de Buenos Aires (Argentine), Silvia Hernandez prépare une thèse de sciences sociales intitulée « Les vecinos et le patrimonio. Une analyse du processus de transformation du quartier de Barracas (Buenos Aires, Argentine, 2003-2013) », sous la direction de Sylvie Tissot et Sergio Caletti.
Diplômée en Sciences de la Communication, Silvia Hernández enseigne à la faculté de Sciences sociales et à la faculté de Philosophie et lettres de l’Université de Buenos Aires, (Argentine). Membre du projet “Figures de la subjectivité politique dans l’Argentine contemporaine : une approche pour l’analyse de la production sociale des significations” (FSOC-UBA), ses recherches portent sur la structure des subjectivités dans les conflits urbains. Ses travaux analysent plus particulièrement l’émergence de la figure des “voisins” dans le discours social à Buenos Aires au cours de la dernière décennie : “Les voisins”, définis comme « apolitiques » (ce qui est considéré comme une valeur), sont devenus une figure morale capable de légitimer des « bons usages » des espaces publiques et de délimiter des populations « indésirables ».

20 avril 2015


^