Imprimer

Journées d’étude

29 - 31 octobre 2015, École française d’Athène, Salle des conférences

Colloque « Tirage au sort et démocratie directe. Les témoignages antiques et leur postérité »

Organisé par l’École française d’Athènes. Direction scientifique : Liliane Rabatel, Yves Sintomer

Durant la majeure partie de l’histoire occidentale, le tirage au sort a été aux côtés des élections l’un des grands modes de nomination des magistrats. Souvent, il a été vecteur d’une logique d’autogouvernement démocratique ou du moins républicain. Cette procédure fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’intérêt dans l’espace public. Nombre de fondations politiques, de mouvements sociaux, de cercles politiques marginaux ou établis se sont engagés dans des expérimentations démocratiques en y faisant recours, le dernier exemple en date étant la réforme constitutionnelle irlandaise, lorsqu’un référendum a validé en mai 2015 une proposition issue d’une assemblée citoyenne majoritairement tirée au sort incluant le mariage pour tous. En France, des centaines d’expériences, souvent relativement institutionnelles, parfois radicales, s’appuient sur cette méthodologie. Parallèlement, cet objet suscite une attention croissante dans la sphère académique. Il constitue la référence empirique principale des théoriciens de la démocratie délibérative, le courant le plus important à l’heure actuelle dans la théorie politique anglo-saxonne, mais est également invoqué par des philosophes comme Rancière. Dans les sciences historiques et sociales, des chercheurs de plus en plus nombreux lui consacrent des travaux.

Le colloque « Tirage au sort et démocratie directe. Les témoignages antiques et leur postérité » est le fruit une coopération entre plusieurs centres de recherches et s’inscrit dans un programme plus vaste sur les modes de désignation en politique.

Programme détaillé et intervenants



  • Programme

    Jeudi 29 octobre 2015

    • Session I. Mots et pratiques Présidence et introduction de la discussion : Athina Dimopoulou (Université de droit d’Athènes)
    • Session II. Théories : antiques et contemporaines Présidence et introduction de la discussion : Samuel Hayat (CERAPS Lille)

    Vendredi 30 octobre 2015

    • Session III. Pratiques : antiques, modernes, contemporaines (1) Présidence et introduction de la discussion : Julien Fournier (Directeur des Études de l’EfA)
    • Session IV. Pratiques : antiques, modernes, contemporaines (2) Présidence et introduction de la discussion : Claire Judde de Larivière (Université de Toulouse 2)

    Samedi 31 octobre 2015

    • Session V. Équipements et procédures : matérialité et significations du tirage au sort Présidence et introduction de la discussion : José Luis Moreno Pestaña (Universidad de Cádiz)
    • 18h30-19h30 : Discussion générale Présidence et introduction de la discussion : Lorenzo Tanzini (Université de Cagliari)



^