Imprimer

Journées d’étude

samedi 7 novembre 2015 , Université Paris 8, bâtiment D, amphi D005

Journée d’étude « Care et Intersectionnalité »

Organisée par Magdalena Brand (Cresppa-CSU) et Mira Younes (UTRPP, Paris 13)

Cette journée entend fournir un espace collaboratif entre différents « acteurs et actrices de connaissance » pour construire des notions théoriques transdisciplinaires fortes qui mettent au centre de la réflexion le point de vue, les expériences et les résistances de sujets politiques marginalisés.

Si de nombreux travaux universitaires font référence aux savoirs des personnes engagées dans l’action militante et dans la lutte quotidienne, ils ne les reconnaissent pas comme autonomes et ayant leurs buts propres. Dès lors, quelles méthodologies solidaires peut-on mettre en œuvre pour sortir de l’ombre l’interdépendance et les réseaux entre les différent.e.s producteurs et productrices des connaissances qui nourrissent les recherches ? La question de la représentation, de l’écriture et de la mise en récit de nos rencontres permettra de convoquer, tout au long de cette journée, une dimension autoréflexive qui demeure souvent le point aveugle de la théorisation, et cela à partir de nos différentes positions de vie et de production de savoir, à l’Université, sur la Toile, dans la littérature, dans la lutte et au quotidien.

Programme en PDF



  • Programme

    Matinée

    Table-ronde « Héritages, production et circulation des savoirs politiques », modératrice : Amélie Le Renard (CMH-PRO, CNRS)

    • Akila Kizzi (LEGS, Paris 8) : Genre et transmission orale de la poésie ka-byle chez les « femmes Amrouche ».
    • Martine Le Corre, Marie-Rose Blunschi Ackermann et Magdalena Brand (mouvement ATD Quart-Monde) : “Ils m’ont retiré mes enfants parce que je vivais à la rue.” Femmes et luttes contre la misère : retour sur l’expertise « La misère est violence - Rompre le silence - Chercher la paix » (2009-2011).
    • Mrs Roots (critique littéraire, bloggeuse afroféministe : http://mrsroots.fr) : « Reines sans Nom » : care et légitimité des femmes noires en France.

    Après-midi

    Table-ronde « Care, État social et colonial », modératrice : Magdalena Brand (Cresppa-CSU, Paris 8).

    • Giovanna Rincon (directrice de l’association « Acceptess T ») : Politique du corps trans et « sectionnalité » du VIH. À propos d’une mobilisation en santé communautaire à Paris.
    • Nasima Moujoud (LARHRA, UPMF Grenoble) : Le care intersectionné. Sans-papiers à Paris et montagnardes à Casablanca.
    • Ndella Paye (collectif « Mamans Toutes Égales ») : Le cercle vicieux des politiques islamophobes dans la vie des filles et des femmes portant le foulard.

    Table-ronde « Politiques du récit et de l’énonciation », modératrice : Mira Younes (UTRPP, Paris 13).

    • Laura Marzi (LEGS, Paris 8) : L’ignorance des privilégiés.
    • Salima Amari (Cresppa-GTM, Paris 8) : « Entre ma mère et ma liberté sexuelle... ».
    • Charlotte Puiseux (LCSP, Paris 7) : Personnes handicapées et travailleuses du care : interdépendance des luttes.

    Conclusions : Pascale Molinier (UTRPP, Paris 13) et
    Patricia Paperman (LEGS, Paris 8)



^