Imprimer

Séminaire JUSTINES 2018-2019
Justice et inégalités au prisme des sciences sociales

Ce séminaire associé au projet de recherche JUSTINES est coordonné par Céline Bessière, Marion Flécher, Sibylle Gollac, Julie Minoc, Hélène Oehmichen et Nicolas Rafin.
Il se tient le lundi ou le jeudi au Cresppa CSU, site Pouchet du CNRS, Paris.

Les textes préparatoires aux séances sont disponibles sur simple demande par mail à celine.bessiere@dauphine.fr.

Développés depuis plusieurs décennies dans le monde anglo-saxon, les travaux sur les inégalités sociales face à la justice se concentrent, en France, sur la justice pénale, montrant la très forte surreprésentation des hommes de classe populaire dans ces procédures et discutant l’existence de discriminations en fonction de la nationalité ou de l’appartenance ethno-raciale. Réunissant des sociologues, des juristes, des politistes, des économistes et des géographes, le séminaire « Justice et inégalités au prisme des sciences sociales » propose à la fois de faire le point sur les apports des travaux les plus récents sur cette justice pénale et de les faire discuter avec ceux portant sur la justice civile, qui constitue une expérience ordinaire de la justice pour des femmes et des hommes de tous milieux sociaux et de toutes origines nationales.

Portant le regard au-delà des tribunaux, le séminaire réunit par ailleurs des travaux portant sur les inégalités dans les usages du droit entendus en un sens large, inscrits dans un continuum allant de la confrontation aux administrations aux procès en justice, en passant par les différentes formes de négociation extra-judiciaire, impliquant le recours à de multiples professionnel·le·s et intermédiaires du droit (avocat·e·s, notaires, médiateur·rice·s, ex-pert·e·s, travailleurs et travailleuses sociales, agents administratifs, etc).

Le séminaire Justines sera également l’occasion de présenter des recherches localisées à Paris et dans d’autres juridictions franciliennes, tout en offrant plusieurs contrepoints en région et à l’étranger. Il s’agira donc aussi de penser les inégalités territoriales devant la justice en articulation avec les rapports sociaux de classe, de sexe et de race qui s’y jouent.

Programme du séminaire en pdf.

Programme

    • 24 septembre 2018 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 124

    Le traitement judiciaire des violences intrafamiliales (1)

    Océane PERONA (Université Laval, Québec) : « Classer les viols : une analyse des procédures policières »
    Solenne JOUANNEAU (SAGE) : « Protéger les victimes de violences au sein du couple sans nécessairement punir les auteurs »

    • 8 novembre 2018 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 124

    Justice civile et inégalités de patrimoine

    Nicolas FREMEAUX (LEMMA) : « Mariage, régime matrimonial et patrimoine »
    Céline BESSIERE (IRISSO) et Sibylle GOLLAC (Cresppa-CSU) : « Le capital en famille »

    • 10 décembre 2018 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 159

    Justice, espace et logement (1)

    Laure CREPIN (Cresppa-CSU) : « Les trajectoires résidentielles après les ruptures : diversité et inégalités »

    • 17 janvier 2019 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 159

    L’avocature au prisme du genre

    Céline BESSIERE (IRISSO), Marion FLECHER (IRISSO), Murielle MILLE (PRINTEMPS) et Gabrielle SCHUTZ (PRINTEMPS) : « Le genre des avocat.e.s en droit de la famille : morphologie du groupe et pratiques professionnelles »
    Lucie PRAUTHOIS (IRISSO) : « Des avocat.e.s au service des parents non-hétérosexuels : combattre, contourner et renforcer les inégalités juridiques »

    • 4 février 2019 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 159

    Le traitement judiciaire des violences intrafamiliales (2)

    Marine AIRIAU (CDPF) : « La dimension pénale du traitement des auteurs de violences au sein du couple : limites et perfectionnement »
    Solenne JOUANNEAU (SAGE) et Anna MATTEOLI (CDPF) : « Comprendre l’appropriation par les juges aux affaires familiales des critères d’attribution de l’ordonnance de protection sous les regards croisés du droit et de la sociologie »
    Marion DAVID (CENS) et Nicolas RAFIN (CENS) : « Conseiller, militer, légiférer et judiciariser : quel encadrement des sanctions physiques éducatives ? »

    • 14 mars 2019 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 159

    Droit familial et inégalités sociales : regards croisés sur trois juridictions civiles

    Emilie BILAND (ARENES) : « Comparer les modes institutionnels de reproduction des rapports sociaux à l’issue des séparations conjugales (France-Québec) »
    Michelle COTTIER (UNIGE) : « Les réformes récentes de l‘entretien de l’enfant et de l‘autorité parentale en Suisse : l‘apport d‘une analyse socio-juridique sous l‘angle des inégalités sociales »

    • 1er avril 2019 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 159

    Justice et diversité culturelle

    Barbara TRUFFIN (ULB) : « La diversité culturelle au tribunal »
    Laurent BONELLI (ISP, Nanterre) et Fabien CARRIE (ISP, Nanterre) : « La fabrique de la radicalité. Une sociologie des jeunes djihadistes français »

    • 9 mai 2019 : 14 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 159

    Justice, espace et logement (2)

    Guillaume KESSLER (Université de Savoie - Mont blanc), « Eloignement géographique et détermination de la résidence de l’enfant : la coparentalité à l’épreuve du déménagement »
    Etienne CAHU (IDEES), « La justice pénale ou l’accentuation des inégalités territoriales »
    Camille FRANCOIS (CESSP), Hélène STEINMETZ (IDEES), « Les logements en litige »

    • 17 juin 2019 : 10 h - 17 h00 - Site Pouchet du CNRS, salle 159

    10h-12h30

    Le traitement judiciaire des violences intrafamiliales (2)

    Lalaie AMEERIAR (Department en Anthropology, Goldsmiths, University of London) : « La justice britannique face aux "crimes d’honneur" »


    14h-17h

    « Protection » judiciaire et inégalités socioéconomiques

    Julie MINOC (PRINTEMPS) : « Psychiatrisation des décisions de protection judiciaire des majeurs et social blind »
    Hélène OEHMICHEN (CESSP) : « Placement judiciaire de mineurs chez des assistant.e.s familiaux/ales : derrière le discours de protection, le renforcement des inégalités sociales »


    23 octobre 2018

^