Imprimer

Ouvrages

 

 

Sylvie Tissot, Gayfriendly. Acceptation et contrôle de l’homosexualité à Paris et à New York, Éditions Raisons d’agir, 2018 - 328 p.

Que veut dire être gayfriendly ? Avoir des amis gais ? Soutenir le « mariage pour tous » ? Envisager sans effroi que sa fille devienne lesbienne ? Sortir dans des bars gais et même renouveler ses propres pratiques sexuelles ? Il n’y a pas de « bonne » gayfriendliness, mais des attitudes différentes, en France et aux États-Unis, variables selon les âges, le sexe et les parcours de vie. L’acceptation de (...) Lire la suite...



 

Ugo Palheta, La possibilité du fascisme, Paris : La Découverte, coll. « Cahiers libres », septembre 2018 - 276 p.

"Tentations autoritaires des États occidentaux, renouveau du nationalisme et du racisme, entrée dans la longue stagnation du capitalisme qui fait peu à peu voler en éclats les alliances de classes, etc. : autant de forces souterraines rendant plausible l’hypothèse d’un retour du fascisme en France. Pour Ugo Palheta, les gauches doivent urgemment inventer un nouvel antifascisme. Mouvement (...) Lire la suite...



 

Celine Bérault et Baptiste Coulmont, Les courants contemporains de la sociologie, nouvelle ed. augm., Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2018 - 208 p.

Comment la sociologie connaît-elle une renaissance en France, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ? Comment maîtriser le paysge sociologique contemporain au-delà des repères que constituent les grandes figures es années 1970 ? Comment dépasser les proclamations d’écoles et les controverses théoriques afin de comprendre les liens qui unissent les travaux actuels ? Ce manuel explore de façon (...) Lire la suite...



 

Vanessa Codaccioni, La légitime défense. Homicides sécuritaires, crimes racistes et violences policières, Éditions du CNRS, 2018 - 250 p.

La légitime défense est au cœur de l’actualité politique et judiciaire : multiplication du nombre de femmes battues qui tirent sur leur mari ou leur compagnon violent, mobilisations pour soutenir des commerçants qui ont tué des voleurs, et, plus récemment, facilitation de l’usage des armes par la police dans le cadre du renforcement de la lutte antiterroriste. Si la légitime défense fascine et fait (...) Lire la suite...



 

Cédric Lomba, La restructuration permanente de la condition ouvrière. De Cockerill à ArcelorMittal, Éditions du Croquant, coll. « Champ social », 2018 - 386 p.

Quand on évoque les restructurations industrielles, on pense d’abord aux fermetures d’usines et aux drames sociaux qu’elles engendrent. On oublie toutefois que ces fermetures sont l’aboutissement d’un long processus de restructurations partielles auxquelles ont dû faire face les travailleurs depuis de longues années. Pour comprendre comment les travailleurs vivent dans ce contexte d’incertitudes (...) Lire la suite...



 

Hugo Bonin La démocratie hasardeuse : essai sur le tirage au sort en politique, Montréal, (Québec) : XYZ éditeur, 2017 - 155 p.

Il est presque devenu cliché de parler de la « crise de la démocratie » que traversent les sociétés occidentales. Les femmes et les hommes politiques sont désormais perçus comme une caste de privilégiés au service des grandes entreprises et du monde de la finance. La corruption rend les citoyens de plus en plus cyniques et les pousse à l’abstention les jours de vote. Mais si le problème de notre (...) Lire la suite...



 

Cédric Hugrée, Étienne Penissat et Alexis Spire, Les classes sociales en Europe, Agone, coll. « L’ordre des choses », 2017 - 264 p.

Présentation de l’éditeur : « Les classes populaires européennes ont été touchées de plein fouet par la crise  : l’expérience du chômage et de la précarité fait partie de leur quotidien et constitue un marqueur qui les distingue des autres classes Un autre trait récurrent est la pénibilité physique au travail, qui touche davantage les actifs peu ou pas qualifiés dans la quasi-totalité des pays européens (...) Lire la suite...



 

Fabien Truong Loyautés radicales. L’islam et les « mauvais garçons de la nation », Paris : La Découverte, 2017 - 250 p.

À la suite des attentats frappant notre pays à répétition, les mots se figent – entre « islamisation » et « radicalisation » – pour désigner un phénomène perçu comme une menace : le désir d’islam des « mauvais garçons » de la Nation. Immigrés de descendance, passés par la délinquance, musulmans par croyance : tel serait le portrait robot du nouvel extrémisme made in France. Dans cette enquête dense et sensible, (...) Lire la suite...



 


^