Imprimer

Ouvrages

 

Camille Peugny Le destin au berceau. Inégalités et reproduction sociale Paris : Le Seuil, La République des idées, 2013 - 128 p.

Aujourd’hui, sept enfants de cadre sur dix exercent un emploi d’encadrement. À l’inverse, sept enfants d’ouvrier sur dix occupent un emploi d’exécution. Même si la société française s’est considérablement ouverte au cours du XXe siècle, la reproduction sociale a cessé de diminuer depuis trois décennies. Le constat est sans appel : les conditions de la naissance continuent à déterminer le destin des individus.

Cette situation attise la défiance envers les institutions et sape les fondements de la cohésion sociale. À l’heure où l’exigence de mobilité ne cesse d’être affirmée, il est inacceptable que le destin des individus soit figé si tôt. Il faut au contraire multiplier les occasions d’égalité, en repensant la formation initiale et en l’articulant à un dispositif universel de formation tout au long de la vie.

25 avril 2016


Camille Peugny

Maître de conférences à l’Université Paris 8
Cresppa-CSU
Page personnelle




^