Imprimer

Ouvrages

 

Daniel Bizeul, Nomades en France. Proximités et clivages, Paris : L’Harmattan, 1993 - 286 p.

Loin d’être reconnaissables et classables du premier coup, les nomades qui vivent en France forment une population difficilement cernable, qu’aucun critère ne permet de distinguer de façon simple et immédiate, ni l’habitation mobile, ni un type d’accès aux ressources, ni le rattachement ethnique, par exemple. Pourtant, ils forment une entité humaine relativement délimitée et ordonnée : - c’est un ensemble spécifique : composé d’individus et de groupes qui se reconnaissent du même monde, et qui agissent en conséquence, en particulier dans leurs jugements, leurs fréquentations, leurs alliances ; - c’est un ensemble fractionné : composé d’individus et de groupes qui s’évitent, ou s’opposent, pour des raisons de classe, d’âge, ou de race, et du fait de la concurrence entre eux dans divers domaines. Tel est l’argument de cet ouvrage, qui s’appuie sur des entretiens biographiques et des monographies locales ou familiales, réalisés principalement sur l’Ouest de la France, auprès de familles aux situations et aux trajectoires diverses, se différenciant en particulier par la façon d’accéder aux ressources, d’utiliser l’espace, de réaliser la vie collective.

5 juin 2016


Daniel Bizeul

Professeur à l’Université Paris 8, associé au Cresppa-CSU
Page personnelle




^