Imprimer

Ouvrages

 

Dominique Memmi, Du récit en politique. L’affiche électorale italienne, Paris : Presses de la FNSP, 1986 - 177 p.

Parce que les partis pratiquent la surenchère autour des valeurs communes, leur discours et leur vocabulaire tendent à se ressembler. Mais cela est particulièrement vrai pour l’affiche politique. Ce moyen de communication entre partis et électeur a jusqu’ici été délaissé par les politistes et les linguistes. L’auteur s’est donc engagée dans une voie nouvelle en analysant les affiches électorales produites en Italie dans les dix dernières années et en opposant, à l’approche lexicale habituellement appliquée au discours politique, une méthode sémiotique qui lui permet de réintroduire la notion de pouvoir. On découvre ainsi que les partis se différencient nettement par la manière dont ils racontent la politique : c’est-à-dire par les pouvoirs différents qu’ils attribuent à leurs personnages essentiels. Trois narrativités apparaissent, où l’on retrouve les figures du héros, de l’ogre et de la princesse. Le choix de ces modes de récit n’est pas arbitraire : il semble bien renvoyer aux rapports de pouvoir que chaque parti entretient, à l’intérieur du système politique, avec ses concurrents et avec ses électeurs.

CHAPITRE 1 NARRATIVITÉ ET POLITIQUE
L’impuissance lexicale
L’entrée en discours du pouvoir
Questionnaire

CHAPITRE 2 LES RÉCITS DU POUVOIR
Langage de l’affiche : traits généraux
Le rapt, le don, l’échange

CHAPITRE 3 DISCOURS DE PARTIS
Publicité et politique
Le dispositif commun DC/PCI
Le dispositif démocrate-chrétien
Le dispositif socialiste

CHAPITRE 4 COMPÉTENCES DES ACTEURS
Je veux, tu dois, nous savons, ils peuvent
Analyse sémiotique et analyse lexicale
De l’électeur au militant

25 avril 2016


Dominique Memmi

Directrice de recherche au CNRS
Cresppa-CSU
Page personnelle




^