Imprimer

Ouvrages

 

Dominique Memmi « Le corps protestataire », Sociétés Contemporaines, n°31, juillet 1998.

Quel intérêt aurait la sociologie - et a fortiori la science politique - à prendre plus systématiquement en compte la dimension corporelle de la vie sociale ? Ne le fait-elle pas déjà passablement ? N’existe-t-il pas des sociologies sectorielles qui s’en chargent suffisamment ? Et n’est-il pas assez de courants sociologiques (I. Goffman, P. Bourdieu), ou d’études de la rhétorique corporelle (de R. Barthes à J. Baudrillard) pour se servir du corps comme instrument de lecture ? Un parti-pris commun, banal, réunit en effet les travaux figurant dans le présent numéro de Sociétés Contemporaines : focaliser l’attention sur la dimension corporelle des pratiques sociales soumises à analyse. L’idée est qu’il y aurait là une potentialité heuristique qui est loin d’avoir été systématiquement exploitée. Réinsérer, ne serait-ce que brièvement, ce point de vue dans le contexte du rapport qu’entretiennent avec lui les sciences sociales, permet d’en restituer l’intérêt et les limites. Car ce regard insistant sur les corps, loin d’être inexistant, est très inégal selon les disciplines, du moins dans le cas français auquel nous limiterons ici l’analyse. C’est en histoire qu’il est le plus intense. L’affaiblissement du paradigme labroussien et de l’intérêt pour la dimension économique de la vie sociale, le développement de l’histoire des mentalités en direction des pratiques culturelles ont suscité, entre autres, le développement de la curiosité pour les pratiques corporelles. Nombreux ont été les historiens français à s’y intéresser et, surtout, à passer d’une de ces pratiques à l’autre, indice d’une reconnaissance tacite par la discipline d’un lien au moins implicite entre elles : pratiques alimentaires (J.-L. Flandrin, J.-P. Aron, M. Aymard, J. Allard), pratiques sexuelles (A. Corbin, J.-L. Flandrin, G. Vigarello, G. Darmon), histoire de l’hygiène (G. Vigarello, A. Corbin) de la douleur (J.-P. Peter), du vêtement (D. Roche), du gestuel (J.-C. Schmidt), de la mort (M. Vovelle). Après un temps de latence d’une dizaine d’années, l’introduction en 1961, par F. Braudel, de la rubrique « vie matérielle et comportement biologique »... Lire la suite dans Persée
- Sommaire

25 avril 2016


Dominique Memmi

Directrice de recherche au CNRS
Cresppa-CSU
Page personnelle




^