Imprimer

Soutenance de thèse


Carlotta Benvegnù

Carlotta Benvegnù, « Dans les ateliers de la circulation. Une ethnographie du travail logistique entre le Grand Paris et la métropole diffuse vénitienne », thèse pour le doctorat de sociologie, en co-tutelle entre l’Université de Padoue et l’Université Paris 8, sous la direction de Devi Sacchetto (Fisppa, Université de Padoue) et Cédric Lomba (Cresspa-CSU).

mardi 30 octobre 2018 à partir de 14h00, Université de Padoue, département FISPPA, Via Cesarotti 12, Padoue, Italie

Résumé :
Les entrepôts de la logistique, secteur charnière entre production et consommation, ne produisent pas une marchandise en particulier, mais un flux de marchandises. Partant du constat que le secteur, en forte croissance ces dernières années, a été le plus souvent étudié par les sciences sociales de manière globale, l’objectif de la thèse est d’analyser de manière intensive deux entrepôts logistiques appartenant à la même entreprise dans deux contextes nationaux et régionaux différents, le nord-est de l’Italie et la région parisienne. Plusieurs interrogations traversent cette enquête. Comment les entreprises multinationales de logistique s’adaptent-elles au contexte juridique, économique et social dans lequel elles opèrent et comment participent-elles à le transformer ? Quels sont les personnels mobilisés ? Quelles sont leurs conditions et pratiques de travail ? L’analyse porte donc sur l’organisation du travail, sur les effets des politiques de recrutement et de gestion sur les expériences sociales des ouvriers migrants et locaux, sur les interactions entre salariés et entre groupes, ainsi que sur les pratiques de résistances formelles et informelles. La recherche s’appuie sur une enquête ethnographique dans les deux entrepôts, ainsi que sur une série d’entretiens biographiques. La thèse se situe au croisement d’une sociologie du travail et d’une sociologie des organisations, d’une sociologie des mobilisations collectives et de la segmentation du marché de l’emploi, d’une sociologie des classes populaires, et plus secondairement d’une sociologie des espaces urbains.

- Mots-clefs : logistique ; entrepôts ; comparaison ; ethnographie ; grève ; résistances ; segmentation ; industrialisation


Abstract : Nelle officine della circolazione. Un’etnografia del lavoro logistico tra il Grand Paris e la metropoli diffusa veneta.
Dentro ai magazzini della logistica, settore cerniera tra produzione e consumo, ad essere prodotta non è una merce in particolare, ma un flusso di merci. Il settore, che ha conosciuto un forte sviluppo durante gli ultimi anni, è generalmente studiato dalle scienze sociali da una prospettiva globale. L’obiettivo della tesi è analizzare in maniera approfondita due magazzini della stessa multinazionale logistica in due contesti nazionali e regionali distinti, il nord-est dell’Italia e la metropoli parigina. La tesi è attraversata da più domande di ricerca. Come si adattano le multinazionali logistiche al contesto giuridico, economico, sociale in cui operano e come partecipano a trasformarlo ? Quali politiche di reclutamento mettono in campo ? Quali sono le pratiche e le condizioni lavorative ? L’analisi si sofferma quindi sull’organizzazione del processo lavorativo, sull’effetto delle diverse politiche in materia di reclutamento e gestione della manodopera sulle esperienze sociali di lavoratori locali e migranti, sulle interazioni e sui rapporti tra gruppi all’interno dei posti di lavoro, nonché sulle pratiche di resistenza formali e informali messe in campo dai lavoratori. La ricerca si fonda su un’indagine etnografica nei due magazzini nonché su una serie d’interviste biografiche. La tesi si situa dunque all’incrocio tra la sociologia del lavoro e delle organizzazioni, delle mobilitazioni collettive e della segmentazione del mercato del lavoro, delle classi popolari e, in minor misura, della sociologia degli spazi urbani.

- Parole chiave : logistica ; magazzini ; comparazione ; etnografia ; resistenze ; scioperi ; segmentazione ; industrializzazione


16 octobre 2018

Thèses en cours au CSU

Thèses soutenues depuis 1999

HDR soutenues



Soutenances de thèses

lundi 11 décembre 2017 à 14h00

Emmanuelle Hoareau, « Improviser sur son usage des drogues. La subjectivation des expériences de l’usage de substances psychoactives illicites en raves parties (1990-2010) », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Joubert. Résumé La plus haute (...) lire suite


vendredi 8 décembre 2017 à 15h00

Ornela Mato, « Les professionnels entendants de la surdité : transformation des dynamiques professionnelles suite à l’émergence du nouveau paradigme de la surdité dans les années 1970 », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Joubert et de Maud Simonet. (...) lire suite



^