Imprimer

Soutenance de thèse


Ornela Mato

Ornela Mato, « Les professionnels entendants de la surdité : transformation des dynamiques professionnelles suite à l’émergence du nouveau paradigme de la surdité dans les années 1970 », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Joubert et de Maud Simonet.

vendredi 8 décembre 2017 à partir de 15h00, site Pouchet du CNRS, salle 124, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris - plan d’accès

Résumé de la thèse
Le domaine propre aux interventions relatives à la surdité est fortement clivé par l’opposition entre deux paradigmes : l’un centré sur l’oralisation (réparation de l’ouïe et de la parole), l’autre sur la langue des signes, depuis les années 1970 avec le « Réveil Sourd » (lutte pour la reconnaissance d’une communauté linguistique et culturelle). De nombreux institutions et professionnels sont concernés (enseignants, éducateurs spécialisés, orthophonistes, audioprothésistes, codeurs en LPC, interfaces de communication…) pour différents secteurs d’activités (médical, para-médical, éducation, communication). Les interventions sont au départ le fait de professionnels entendants, mais le « Réveil » va légitimer la présence de sourds pratiquant la langue des signes. Les associations et l’engagement d’universitaires jouent un rôle central dans cette émergence. La reconfiguration des dynamiques professionnelles conduit ici à une redéfinition des rôles et des places des acteurs (professionnels entendants, secteur de l’éducation) : concurrences, reconnaissance des manières d’agir, émergence d’associations de parents et de sourds, rôle de l’expertise. Malgré des aspirations à une reconfiguration de l’action publique, un compromis inégal perpétue le modèle dominant tourné vers l’oralisation, assorti d’une reconnaissance partielle de la langue des signes et du développement des professions d’interprètes et d’enseignants en LSF.

Composition du jury :

Directeurs de recherche :
- Monsieur Michel JOUBERT, Professeur émérite de sociologie, Université Paris 8
- Madame Maud SIMONET, Chargée de recherche, CR1, HDR, IDHES-Nanterre
Membres du jury :
- Madame Valérie BOUSSARD, Professeure de sociologie, Université de Nanterre, Examinatrice
- Madame Corinne DELMAS, Professeure de sociologie, Université de Nantes, Rapporteure
- Madame Dominique MEMMI, Directrice de recherche 1ere classe,Cresppa- CSU, Examinatrice
- Madame Muriel SURDEZ, Professeure de sociologie, Université de Fribourg-Suisse, Rapporteure


26 novembre 2017

Thèses en cours au CSU

Thèses soutenues depuis 1999

HDR soutenues



Soutenances de thèses

lundi 11 décembre 2017 à 14h00

Emmanuelle Hoareau, « Improviser sur son usage des drogues. La subjectivation des expériences de l’usage de substances psychoactives illicites en raves parties (1990-2010) », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Joubert. Résumé La plus haute (...) lire suite


mercredi 22 novembre 2017 à 15h00

Camille François, « Déloger le peuple. L’État et l’administration des expulsions locatives », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Sylvie Tissot. Résumé : Chaque année, près de 165 000 ménages locataires sont assignés au tribunal par leurs propriétaires dans le (...) lire suite



^