Imprimer

Soutenance de thèse


Emmanuelle Hoareau

Emmanuelle Hoareau, « Improviser sur son usage des drogues. La subjectivation des expériences de l’usage de substances psychoactives illicites en raves parties (1990-2010) », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Joubert.

lundi 11 décembre 2017 à partir de 14h00, Université Paris 8, salle A217

Résumé

La plus haute prévalence de l’usage de substances psychoactives illicites lors de l’entrée dans l’âge adulte a fait l’objet de nombreux travaux interprétatifs s’inspirant des rites de passage dans d’autres sociétés. Mais ils ne considèrent pas la polysémie des cadres de son expérience dans la nôtre, ni la stigmatisation de l’usager comme aliéné à sa pratique.
Cette thèse propose donc une approche compréhensive de la définition des incidences ambivalentes de cette pratique lors de cette période de la vie chez trente personnes sorties en rave-parties entre 1990 et 2010. Il s’agit de mettre en perspective cette définition avec la trajectoire d’usage individuelle et avec la période de socialisation à la rave, au vu de l’évolution historique des catégories de pensée de l’usage et de la rave et des interactions en son sein et avec les acteurs de l’État. L’approche rétrospective de la pratique et la considération de ses cadres amènent à l’appréhender comme une expérience sociale dont la définition des incidences procède d’une subjectivation de la possession d’un attribut discréditable.
Il s’agit aussi d’expérimenter une approche clinique de l’usage en s’efforçant de co-construire le savoir avec les personnes et de saisir les effets possibles de l’interaction avec le chercheur sur leurs propos. Après une première étape hypothético-déductive qui n’explique pas l’existence de trois définitions des incidences, l’analyse devient inductive et plus clinique. Elle met au jour des variations dans les récits quant à l’expression des affects suscités par la possession du stigmate, significatives de la construction d’un rôle de normal ou d’un rôle de stigmatisé relativement à la présentation du sociologue.

Composition du jury :

- Mme Maria Melchior
- Mr Christophe Niewiadomski
- Mr Michel Kokoreff
- Mme Catherine Reynaud Maurupt


6 décembre 2017

Thèses en cours au CSU

Thèses soutenues depuis 1999

HDR soutenues



Soutenances de thèses

vendredi 8 décembre 2017 à 15h00

Ornela Mato, « Les professionnels entendants de la surdité : transformation des dynamiques professionnelles suite à l’émergence du nouveau paradigme de la surdité dans les années 1970 », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Joubert et de Maud Simonet. (...) lire suite


mercredi 22 novembre 2017 à 15h00

Camille François, « Déloger le peuple. L’État et l’administration des expulsions locatives », thèse pour le doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Sylvie Tissot. Résumé : Chaque année, près de 165 000 ménages locataires sont assignés au tribunal par leurs propriétaires dans le (...) lire suite



^