Imprimer

Colloques et journées d’études

1er - 2 décembre 2016, Site Pouchet du CNRS, salle 159

Journées d’étude « Interroger l’institutionnalisation de l’espace de la cause des femmes. Dynamiques, enjeux, effets »

Organisée par Marie Perrin, Université Paris 8, Cresppa-CSU,
et Alice Romerio, Université Paris 8, Cresppa-Labtop,
avec le soutien du CRESPPA et de l’ED Sciences Sociales de l’Université Paris 8.

Jeudi 1er décembre 2016

10h // Accueil

10h15-10h30 // Introduction
Marie Perrin (Université Paris 8, Cresppa-CSU) et Alice Romerio (Université Paris 8, Cresppa-Labtop)

10h30-12h30 // Les mouvements féministes à l’épreuve de leur institutionnalisation
Marion Charpenel (CNRS, CMH) : « La mémoire collective féministe à l’épreuve de son institutionnalisation ».
Camille Masclet (Unil, Crapul – Université Paris 8, Cresppa-CSU) : « Diffusion ou institutionnalisation du féminisme ? L’espace de la cause des femmes au tournant des années 1980 ».
Discussion : Anne-Marie Devreux (CNRS, Cresppa-CSU)

14h-16h30 // Ce que l’institutionnalisation fait à la cause des femmes (1)
Mathias Thura (Cessp, DIM-GID) : « Entre contrôle, dépolitisation et effacement : la difficile émergence de la cause des femmes militaires dans les armées ».
Zoé Haller (Université de Rouen, Dysola) : « La cause des femmes dans le militantisme syndical. L’exemple du débat sur la parité au sein de la FSU ».
Clémentine Comer (Université Rennes 1, Crape) : « Séparer le bon grain de l’ivraie : l’institutionnalisation sélective de l’égalité professionnelle agricole ».
Discussion : Catherine Achin (Université Paris-Dauphine, Irisso)

16h30 // Cocktail

Vendredi 2 décembre 2016

10h-12h30 // Ce que l’institutionnalisation fait à la cause des femmes (2)
Auréline Cardoso (Université Toulouse 2, Certop-Sagesse) : « Travailler pour la cause des femmes : du bénévolat à l’emploi précaire ? ».
Virginie Dutoya (CNRS, CED) : « Consultantes, expertes et activistes : les enjeux de la professionnalisation de la cause des femmes en Inde ».
Cécile Talbot (Université Lille 2, Ceraps) : « La prise en compte de la "cause des femmes" au sein d’une collectivité locale : institutionnalisation de l’égalité ou instrumentalisation ? ».
Discussion : Alban Jacquemart (Université Paris-Dauphine, Irisso)

14h-16h30 // Les processus d’institutionnalisation
Lison Guignard (ENS Cachan, ISP) : « A l’intersection entre mouvement et institution. Enjeux, dynamiques et effets de l’institutionnalisation d’un espace régional de la cause des femmes ».
Blandine Lefierdebras (Université Rennes 2, association « Histoire du féminisme ») : « La création du centre rennais d’information des femmes : un processus progressif d’institutionnalisation ».
Ranime Alsheltawy (Université Paris-Dauphine, Irisso) : « "Organiser à distance" : Interroger l’ONGisation de la cause des femmes de ménage en Egypte sous l’angle du genre globalisé ».
Discussion : Ioana Cîrstocea (CNRS, Cessp-CSE)

16h30-17h // Conclusion
Laure Bereni (CNRS, CMH) et Soline Blanchard (Université de Lausanne, Laccus)

Programme complet en pdf



  • Jeudi 1er décembre 2016

    « Les mouvements féministes à l’épreuve de leur institutionnalisation », avec Marion Charpenel (CNRS, CMH) et Camille Masclet (Cresppa-CSU), discussion : A.-M. Devreux (Cresppa-CSU) ;
    « Ce que l’institutionnalisation fait à la cause des femmes (1) », avec Mathias Thura (Cessp, DIM-GID), Zoé Haller (Dysola) et Clémentine Comer (Crape), discussion : Catherine Achin (Irisso)


    Vendredi 2 décembre 2016

    « Ce que l’institutionnalisation fait à la cause des femmes (2) », avec Auréline Cardoso (Certop-Sagesse), Virginie Dutoya (CNRS, CED) et Cécile Talbot (Ceraps), discussion : Alban Jacquemart (Irisso)
    « Les processus d’institutionnalisation », avec Lison Guignard (ISP), Blandine Lefierdebras (Univ. Rennes 2, association « Histoire du féminisme ») et Ranime Alsheltawy (Irisso). Discussion : Ioana Cîrstocea (Cespp-CSE).



^