Imprimer

Salima Amari

Docteure en sociologie


Domaines de recherche

  • Genre et sexualités
  • Genre et migration
  • Imbrication des rapports sociaux
  • Genre et rapports sociaux au Maghreb
 

Thèse soutenue

« Des équilibres instables. Construction de soi et relations familiales chez les lesbiennes maghrébines migrantes et d’ascendance maghrébine en France », thèse pour le doctorat de sociologie, Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman, 19 juin 2015.

Cette thèse est issue d’une enquête de terrain qui a duré près de six ans. Il s’agit de différents entretiens formels et informels auprès de cinquante-deux lesbiennes maghrébines migrantes et d’ascendance maghrébine. Cette thèse aborde pour la première fois à travers de longs récits de vie la construction sociale de carrières lesbiennes chez des femmes maghrébines migrantes en France et des Françaises d’ascendance maghrébine. Ce travail s’intéresse à deux dimensions de leur carrière lesbienne : ce qui relève de la construction de soi d’une part et ce qui concerne la gestion des relations familiales qu’elles tentent souvent de préserver, d’autre part. En effet, dès le début de l’enquête, ces deux questions sont apparues simultanément et en permanence au centre des préoccupations de la majorité des enquêtées. Cette recherche présente une approche intersectionnelle qui permet de (re)penser les différentes dominations de sexe/genre, de race, de classe et de sexualité sans ordre hiérarchique. Elle propose une analyse qui met à jour les mécanismes d’oppression et les stratégies de résistance. Cette étude montre également que les carrières spécifiques de ces lesbiennes sont jalonnées par un certain nombre d’obstacles en lien avec les contraintes au mariage hétérosexuel et à la maternité. Ces carrières lesbiennes sont construites soit sur des ruptures familiales, soit plus fréquemment, sur des équilibres instables entre leurs vies de lesbiennes d’un côté et leurs relations familiales de l’autre. Face à ces contraintes socio-familiales hétéronormatives, de nombreuses lesbiennes maghrébines migrantes et d’ascendance maghrébine privilégient la loyauté filiale et continuent à vivre leur vie affective et sexuelle lesbienne.

 

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Salima Amari « (Ne pas) dire l’homosexualité chez des lesbiennes maghrébines et d’ascendance maghrébine en France », Modern & Contemporary France, vol.21 n°2, 2013, Special Issue : "Maghrebi-French Sexualities", p. 219-235, résumé.
  • « Des lesbiennes en devenir. Coming-out, loyauté filiale et hétéronormativité chez des descendantes d’immigrant-e-s maghrébin-e-s », "Subjectivités et rapports sociaux", Cahiers du Genre, n°53/2012, pp.55-75.
 

Chapitres d’ouvrages

  • Salima Amari « Lesbiennes et (post)migrantes dans la ville. Intersectionnalité des rapports sociaux », in Yves Raibaud et Arnaud Alessandrin (Coord.), Géographie des homophobies, Armand Colin, 2013.
 

Notes de lecture

  • Contemporary French civilzation, 2011, vol.36, n°1-2, note de lecture de « Cécile Laborde, Français, encore un effort pour être républicains !, Paris, Seuil, 2010. »
  • Contemporary French civilzation, 2011, vol. 36, n° 3, note de lecture « Luc Bronner, La loi du ghetto, enquête dans les banlieues françaises, Calmann-Lévy, 2010. »
  

Communications

Communications depuis 2010
  • « Genre, sexualités, altérité », EHESS, 26 mai 2011.
  • « Lesbiennes et "maghrébines" : du fantasme colonial aux réalités postcoloniales », NYU à Paris, 6 avril 2011.
  • « Le coming out chez les lesbiennes "d’origine" maghrébine en France : le sujet tacite », Colloque Dire les homosexualités en Afrique du Nord, Moyen et Proche-Orient et en Diaspora, EHESS, 18-19 novembre 2010.
  • « The Other’s Others, othring and Marginalisation in French Feminism and Beyond », University of London, 10 novemebre 2010.
  • « Le cyber-espace comme le tiers-espace des lesbiennes "de culture musulmane" dans le monde ? », Colloque international des études françaises et francophones 2010, Toronto, 25-27 mars 2010.
  • « Ain’t I a lesbian ! lesbians of color en France », colloque Lesbiennes, migrations, exils et racisme, Université Paris 8, 12 décembre 2010.
 

Participation à des réseaux et associations professionnelles

  • Membre de bureau du Réseau Thématique (RT) 24 de l’Association Française de Sociologie (AFS) "Genre, classe, race. Rapports sociaux et construction de l’altérité".
  • Membre d’EFFiGiES, association de jeune chercheur.e.s en études féministes, genre et sexualité
 

Valorisation - expertise

  • « D’une violence à l’autre », entretien avec Natacha Chetcuti. L’entretien a été réalisé entre le 4 juin et le 10 juillet 2011 par Salima Amari, Aminata M Baye, Sylvie Duverger et Caterina Rea. Coordonné par S. Duverger.
  • Collaboration au projet européen "GEMMA", Genre et Migration, 2009-2010.

^