Imprimer

Raphaël Challier

Docteur en sociologie Paris 8


Domaines de recherche

  • Partis politiques et mouvements politiques de jeunesse (FN, PCF, UMP)
  • Sociologie des classes populaires et des quartiers populaires
  • Rapports sociaux et militantisme
  • Usages populaires du politique et usages politiques du populaire
  • Intersectionnalité (classe, ethnicité, genre, handicap)
 

Thèse soutenue

Raphaël Challier, « Simples militants ». Sociologie comparée de l’engagement politique (FN, JC, UMP) en milieu populaire dans la France contemporaine, thèse de l’Université Paris 8, sous la direction de Michel Kokoreff, soutenue le 26 novembre 2018

RÉSUMÉ :
Alors que l’étude des organisations politiques se concentre généralement sur des cadres et des élus qui appartiennent majoritairement aux classes aisées, la thèse étudie l’engagement de militants subalternes d’un point de vue politique (des militants « de terrain ») et social (des militants membres des classes populaires). Ces « simples militants », comme ils se désignent souvent eux-mêmes, constituent des observateurs privilégiés des fractures entre les leaders politiques et les citoyens ordinaires, entre les spécialistes et les profanes, entre les classes aisées et les classes populaires, entre « ceux d’en haut » et « ceux d’en bas ». En mettant en lien la construction des hiérarchies politiques avec les rapports de classe qui traversent les groupes militants, la thèse invite à différencier l’étude des militantismes selon les milieux sociaux et à questionner le rôle des organisations politiques dans la marginalisation des catégories populaires. Symétriquement, elle apporte une contribution aux réflexions sur les recompositions de ces groupes dans la période contemporaine sous un angle moins abordé que le travail, l’espace local ou les styles de vie : celui de leur rapport au politique comme révélateur de séparations culturelles persistantes avec les classes aisées. D’un point de vue empirique, la thèse a consisté en l’ethnographie comparée des activités des militants de trois organisations politiques (Front national, Jeunes communistes et Union pour un mouvement populaire) mobilisés dans trois villes de banlieue parisienne et de Lorraine. Menée de 2012 à 2016 à travers l’observation de la vie militante ordinaire - réunions, distributions, collages d’affiche, campagnes électorales locales, événements internes – l’enquête a été complétée par des entretiens biographiques et des comptages localisés. La thèse se divise en deux grandes parties. La première se compose de trois chapitres inspirés de l’analyse localisée du politique. Il s’agit de restituer le contexte socio-politique des engagements des enquêtés des trois terrains et de décrire les différences sociales au sein des collectifs militants locaux et les formes de politisation qui en découlent. La seconde partie se découpe en deux chapitres comparatifs qui interrogent les tensions opposant la « tête » et la « base » des organisations étudiées en prêtant une attention particulière à restituer les dimensions de domination et d’autonomie qui caractérisent l’expérience des militants subalternes, dimensions qui constituent souvent les deux faces de la même pièce.

JURY : Sophie Béroud, Michel Kokoreff, Julian Mischi, Olivier Schwartz, Johanna Siméant

AUTRE RECHERCHE EN COURS

Enquête localisée auprès d’adhérents du Parti socialiste et de la France insoumise, dans le cadre de l’ANR Analyses localisées comparatives du vote (ALCoV), 2016-2018

 

Publications

Coordination d’ouvrages et de dossiers de revues

Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune (coords.), « En bas à droite », Politix, n°122, décembre 2018 - 244 p.

Sommaire du dossier En bas à droite : Travail, visions du monde et prises de position politiques dans le quart en bas à droite de l’espace social Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune S’engager « du côté des gens bien ». La conscience sociale légitimiste des soutiens populaires de (...) Lire la suite...



 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « S’engager "du côté des gens bien". La conscience sociale légitimiste des soutiens populaires de l’UMP en banlieue parisienne », Politix, n°122, Décembre 2018 (à paraître)
  • avec Amélie Beaumont et Guillaume Lejeune « En bas à droite. Travail, visions du monde et rapport au politique dans le quart en bas à droite de l’espace social », Politix, n°122, Décembre 2018 (à paraître)
  • « "Engagez-vous", qu’ils disaient : des discours politiques populistes aux expériences militantes populaires », Lien Social et Politique, n°74, 2015 - p. 171-185. Résumé
 

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • "Simples militants. Contribution à une sociologie de la politisation populaire dans la France contemporaine", in Jean Pascal Higelé et Lionel Jacquot (dir.), Figures de l’engagement. Objets, Formes, Trajectoires, PUN - Éditions Universitaires de Lorraine, Nancy, 2017
 

Compte-rendus de lecture

  • Compte-rendu de l’ouvrage de Sylvain Crépon, Alexandre Dézé et Nonna Mayer (dir), "Les faux semblants du Front national. Sociologie d’un parti politique", Revue française de sociologie, 57-2, 2016
  

Communications

Colloques et journées d’étude
  • « Les militant.e.s du Front National au prisme de l’intersectionnalité », JE « Comprendre le Front National : Sociologie politique des mobilisations frontistes », IEP de Toulouse, 4 juin 2018
  • « Les jeunes communistes sont-ils conscients des rapports de classe ? Ouvriérisme symbolique, sélection sociale et rapports à l’objectivation au sein d’une organisation politique de jeunesse », Congrès de l’Association française de sociologie, RT34, UPJV, Amiens, 6 juillet 2017
  • « Observer des militants populaires, observer des militants de droite : le difficile équilibre entre empathie et distance face à des engagements subalternes peu légitimes », Rencontres Annuelles d’Ethnographie (3ème édition), EHESS, Paris, 24 novembre 2016
  • « Communistes sans en avoir l’air : politisation, dépolitisation et distance aux normes militantes chez les Jeunes Communistes en banlieue », JE « Politisations émergentes, politisations précaires », CRESPPA, CNRS-Pouchet, Paris, 29 janvier 2016. Consultable en ligne : https://www.canal-u.tv/video/site_pouchet_cnrs/3eme_session.20477
  • « Paroles de "militants de base" des partis, une sociologie de la politisation populaire dans la France contemporaine », Colloque « Les figures de l’engagement, l’engagement en temps de crise », Université de Lorraine, Épinal, 24 Octobre 2015
  • « Le parti des "vrais habitants". Ruses et usages de l’autochtonie chez des militants de droite en banlieue », Rencontres Annuelles d’Ethnographie (2ème édition), EHESS, Paris, 14 octobre 2015
  • « Les périphéries populaires des organisations partisanes. Rapports sociaux et recomposition des identités collectives dans des sections locales UMP et PCF en Seine-Saint-Denis », Congrès de l’Association française de sociologie, RT5, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 29 juin 2015
  • « La tension entre logiques partisanes et associatives au sein des organisations politiques de jeunes », Colloque « Jeunesse-s, Engagement-s, Participation-s, Association-s », Université Toulouse Jean Jaures, Figeac, 4 juin 2015
  • « Des territoires à reconquérir ? La distance populaire au politique vue des partis », JE « Territorialisation explicite, discrimination implicite et justice sociale/territoriale », Université Paris 8, Saint-Denis, 13 Mai 2014
Séminaires
  • « Extrême droite, genre et politiques sexuelles » (avec Cornelia Möser), séminaire public du GTM, CRESPPA, CNRS-Pouchet, Paris, 6 décembre 2016
  • Discussion (avec Mathilde Apelle) des interventions de Jérôme Bas et Alice Noël Tchoumkeu, séminaire Handicap(s) et Sociétés, EHESS, Paris, 25 Octobre 2016
  • « Sociologie d’un milieu partisan populaire : le cas du FN en Lorraine », atelier du Cesaer, Université de Bourgogne, Dijon, 4 avril 2016
  • « Un rendez-vous presque réussi : retour sur une expérience de mobilisation communiste chez des jeunes des quartiers populaires », séminaire Les classes populaires aujourd’hui, École normale supérieure, Paris, 17 décembre 2015
  • « À la rencontre de la droite populaire », séminaire doctoral de Michel Kokoreff et Jean-François Laé, Université Paris 8, Saint-Denis, 10 avril 2015
  • « Les ambivalences du rapport aux classes populaires dans les contre-cultures libertaires », séminaire littéraire des armes de la critique, École normale supérieure, Paris, 27 janvier 2015
  • « Des rendez-vous réussis entre engagement partisan et classes populaires contemporaines », atelier des doctorant.e.s et docteur.e.s du CRESPPA, CNRS-Pouchet, Paris, 15 Janvier 2015
 

Animation de la recherche

  • Membre du bureau du RT5 "Classes, inégalités, fragmentations" de l’Association Française de Sociologie
  • Co-organisateur (avec L. Bernard, C. Lomba et A. Perrin-Herredia) et discutant de la JE « Les rapports de classe au concret », RT5 de l’AFS, ENS Jourdan, 4 mai 2017
  • Représentant (avec Takiyatou Baba-Toherou) des doctorants et doctorantes de l’équipe GTM du CRESPPA, 2015-2016
 

Enseignement

  • 2018-2019
    - ATER en science politique à l’Université de Mulhouse Haute Alsace
    - 1 CM Grands débats contemporains L2
    - 1 TD Partis politiques - L2
    - 2 TD Introduction aux sciences politiques - L1
  • 2016-2017
    - ATER en sociologie à l’Université Paris 8 Saint-Denis
    - 2 CM Introduction aux sciences sociales, L1
    - 2 CM Introduction aux méthodes statistiques, L1
  • 2015-2016
    - Chargé de cours
    - 2 TD Sociologie des groupes sociaux, L1 AES, Université Paris 1, Paris
    - 1 CM Introduction aux sciences sociales - L1 sociologie, Université Paris 8, Saint-Denis
  • 2014-2015
    - Chargé de cours
    - 2 CM Méthodes de recherche, L3 science politique, Université Paris 8, Saint-Denis
    - Vacations en sociologie du travail, IRTS de Lorraine, Nancy
 

Valorisation - expertise

  • Table-ronde sur la politisation des classes populaires (avec Yasmine Siblot, Gérard Mauger, Paul Boulland, Philippe Durand, Amélie Beaumont), Fête de la science, maison des métallos, Paris, 14 octobre 2017
  • Interview avec Julie Clarini, article Au contact du FN, Le Monde, 22 avril 2017
  • Intervention sur les rapports sociaux en milieux militants, atelier animé par Coline Merlo (revue Cassandre-HorsChamp), festival Le manifeste, Dunkerque, 11 juillet 2015

^