Imprimer

LAÉ Jean-François


Ouvrages

Jean-François Laé, Dans l’œil du gardien, Paris : Édition du Seuil, coll. « Raconter la vie », 2015 - 112 p.

Dans une cité HLM du nord de Paris en pleine rénovation, des gardiens sont au travail : ils surveillent, réparent, tempèrent. À travers leur regard, on entrevoit ce qui n’est pas montré d’habitude : des résidents qui s’observent, les plaintes quotidiennes, les vrais problèmes. On redécouvre aussi un (...) Lire la suite...



Jean-François Laé, avec Numa Murard, Deux générations dans la débine. Enquête dans la pauvreté ouvrière, Montrouge, Bayard, 2012.

A la fin des années 1970, Numa Murard et Jean-François Laé avaient conduit une première enquête à Elbeuf, ville ouvrière de Seine Maritime. Dans les cités provisoires édifiées à la hâte pour éponger les bidonvilles et les taudis, les dernières "poches de pauvreté" semblaient alors devoir s’effacer. Grosse (...) Lire la suite...



Jean-François Laé, avec Philippe Artières, Les Écritures personnelles. Histoire, anthropologie et sociologie, Armand-Colin, 2011.

Que faire d’une correspondance, d’un agenda, d’un journal de rêve, d’une lettre à l’administration, d’un carnet d’héritage, d’un journal personnel ? En mosaïques, les archives personnelles sont spontanément indéchiffrables. Il faut les mettre en séries pour en extraire des normes d’expression. Car l’unité (...) Lire la suite...



Jean-François Laé, Philippe Artières, L’asile aux fous. Un lieu d’oubli Presses Universitaires de Vincennes, 2009.

Cet ouvrage, particulier, dirigé par un historien et par un sociologue, porte sur une réflexion sur la psychiatrie, autour de 32 clichés photographiques prises dans les années 50 par Roger Camar, alors jeune médecin dans deux hôpitaux psychiatriques, à Tunis et à Paris. “Mais il y a un problème” (...) Lire la suite...



Jean-François Laé Les nuits de la main courante. Écriture au travail, Paris, Stock, 2008.

La main courante évoque les commissariats de police. Mais cette pratique existe dans d’autres lieux. Attentif aux écritures ordinaires. Jean-François Laé a étudié de nombreux cahiers tenus dans divers espaces de travail - une cité HLM, un service d’alcoologie, un lieu de vie pour handicapé, un centre (...) Lire la suite...



Jean-François Laé, avec Arlette Farge, Patrick Cingolani, Franck Magloire, Sans visages, L’impossible regard sur la pauvreté, Paris, Bayard, 2004.

Un livre sur la pauvreté... Entre ces enfants effarés pétris de froid et de faim rongés de vermine au XVIIIe siècle et le délaissé des métropoles modernes, entre la fille simple sur laquelle se penche le philosophe au XIXe et le démuni du XXIe siècle écrivant sa dernière lettre, entre la quotidienneté (...) Lire la suite...



Jean-François Laé, avec Philippe Artières, Lettres perdues. Ecriture, amour et solitude. XIXe et XXe siècles Paris. Hachette vie quotidienne, 2003.

« Dans ce livre, Philippe Artières, et Jean-François Laé mettent au jour des "archives sans qualités". Bafouilles, biftons, lettres et écrits fragmentaires sont le fruit d’un glanage, papiers trouvés au hasard d’autres recherches, disparates et inclassables alors. Ces écrits lacunaires, de statuts très (...) Lire la suite...



Jean-François Laé L’ogre du jugement. Les mots de la jurisprudence, Paris, Stock, 2001.

D’innombrables plaintes sont venues s’échouer au tribunal civil au fil des XIXe et XXe siècles, des milliers de dommages privés y ont été publiquement exposés, discutés, avant d’être avalés par l’ogre du jugement : de sombres affaires de famille, des histoires d’enfants abandonnés, de parents maltraités, (...) Lire la suite...



Robert Castel, Jean-François Laé Une dette sociale : le Revenu Minimum d’Insertion, Paris, L’Harmattan, 1992.

La loi sur le R.M.I. votée en 1988 a pour objectif de compléter le système de protection sociale. La mise en œuvre de cette loi offre une situation quasi expérimentale pour tester les capacités de la société française à ouvrir les voies de l’insertion professionnelle, tout en assurant un filet économique (...) Lire la suite...



25 avril 2016


^