Imprimer

Contact

Gabriele Pinna
Cresppa-GTM
59-61 rue Pouchet
75849 Paris cedex 17
 Lui écrire

2 novembre 2017

Gabriele Pinna

Docteur en sociologie


Domaines de recherche

  • Sociologie du travail et économique
  • Sociologie du tourisme
  • Sociologie du luxe
 

Recherche en cours

- Le champ d’activité de la conservation-restauration des biens culturels ;
- Des professions dans l’urgence. Les forces de l’ordre après les attentats du 13 novembre.

Thèse soutenue

Thèse de Doctorat en Sociologie à l’Université Paris VIII Vincennes Saint-Denis, préparée au sein du laboratoire CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris) auprès de l’équipe Genre, travail, mobilités (GTM, UMR 7183). Titre de la thèse : «  Les rapports sociaux de service dans l’hôtellerie haut de gamme. Tensions entre mise en scène de l’accueil et pratiques de travail  », 388 pages ; thèse rédigée sous la direction de Régine BERCOT, professeure des Universités, Paris VIII Vincennes Saint-Denis, soutenue le 26 septembre 2011 devant un jury composé de Gianfranco BOTTAZZI (professeur des Université, Cagliari, Italie), Régine BERCOT (directrice, professeure des Universités, Paris VIII Vincennes Saint-Denis), Géneviève CRESSON (rapporteure, professeure des Université, Lille I), Jean-Pierre DURAND (rapporteur, professeur des Universités, Evry Val d’Essonne), Philippe ZARIFIAN (président, professeur des Universités, Paris Est Marne-la-Vallée) ; mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.

 

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Pinna Gabriele, (2017, à paraître), « Servir sur la scène ou dans les coulisses ? Une étude dramaturgique des tensions au sein des collectifs de travail dans l’hôtellerie de luxe », L’Homme et la Société.
  • Pinna Gabriele (2015), « Luxe, genre et émotions dans l’hôtellerie », La nouvelle revue du travail [En ligne], 6 | 2015, mis en ligne le 29 avril 2015, URL : http://nrt.revues.org/2135
  • Pinna Gabriele (2013), « Vendre du luxe au rabais : une étude de cas dans l’hôtellerie haut de gamme à Paris », Travail & Emploi, n° 136, p. 21-34.
  • Pinna Gabriele, avec Réau Bertrand (2011), « Service de luxe et classes sociales. Introduire les classes sociales dans l’étude de la relation de service », lecture critique de l’ouvrage de Rachel SHERMAN, Class Acts. Service and Inequality in Luxury Hotels, University of California Press, 2007, Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 190, 2011, p. 134 – 139.
 

Chapitres d’ouvrages

  • Pinna Gabriele (2017), « La gestion du personnel dans l’hôtellerie haut de gamme : entre invisibilisation et personnalisation », dans Ganem Valérie, Lafuma Emmanuelle, Perrin-Joly Constance (sous la direction de), Interroger les nouvelles formes de gestion des ressources humaines : dispositifs de personnalisation, acteurs et effets, Octarès, Toulouse, p. 133-143.
  • Pinna Gabriele (2015), « Lavoro e posizione subalterna nel campo del turismo. Uno studio etnografico sul mercato degli alberghi di lusso a Parigi », dans Pitzalis Marco et De Feo Antonietta, Produzione/riproduzione/distinzione : studiare il mondo sociale con (e dopo) Bourdieu, CUEC, Cagliari, pp. 63-74.
  • Pinna Gabriele (2013), « La coopération entre front et back office dans les entreprises des services : le cas de l’hôtellerie haut de gamme », dans Régine Bercot et Nadia Rahou (coord.), Le travail de service, éditions ANACT, p.121-131.
  • Pinna Gabriele, avec Hénaut Léonie (2012), « Les métiers à pourboires. Des collectifs de travail à l’épreuve d’une évaluation individuelle et continue », dans Alaluf Mateo, Desmarez Pierre et Stroobants Marcelle, Mesures et démesures du travail, Bruxelles, Presses Universitaires de Bruxelles, p. 59-70.
  • Pinna Gabriele (2010), « La mise en scène de la servitude : quand la mobilisation des salariés pallie le manque de personnel et de qualification », dans Bercot Régine et Hénaut Léonie (dir.), Professionnalisation et rapports aux métiers, Presses universitaires de Vincennes, p. 77 – 100.
  • Pinna Gabriele (2005) « Sviluppi recenti della letteratura sullo sviluppo locale » dans Agenzia Regionale de Lavoro della Sardegna (dir.), Valutazione e progettazione di politiche del lavoro in Sardegna, vol. II, p. 154 – 164.
 

Comptes rendus

  • Pinna Gabriele (2016), note de lecture en italien du livre : Nicolas Jounin, Voyage de classes, La Découverte, Paris, 2014, Rassegna Italiana di Sociologia, n° 2/2016, p. 395-397.
  • Pinna Gabriele (2014), note de lecture en anglais du livre de Pierre Fournier, « Travailler dans le nucléaire. Enquête au cœur d’un site à risques », Armand Colin, Paris, 2013, Sociologica n° 1/2014.
  

Communications

Principales communications
  • 16 Mars 2017, discutant dans l’atelier « Catégorisations des usagers » dans le cadre du colloque international Relation de service et intersectionnalité, organisé par les réseaux 24 – « Genre, classe et race. Rapports sociaux et construction de l’altérité » – et 25 – « Travail, organisations, emploi » – de l’AFS, CNRS Pouchet, Paris.
  • 21 Février 2017, avec Gérôme Truc, « Les forces de l’ordre à l’épreuve des attentats : expériences de la violence et représentations de la menace », intervenants au séminaire Violence, légitimité, politique (II), EHESS-ENS, organisé par Cédric Moreau de Bellaing.
  • 31 Janvier 2017, « Des professions dans l’urgence. Les forces de l’ordre après les attentats » ; « Le rapport à l’activité professionnelle auprès des volontaires de l’étude 1000 », intervenant dans le cadre du séminaire de travail Programme 13 novembre – Abbaye des Ardenne, IMEC (Institut Mémoires de l’édition contemporaine), Caen.
  • 29 Novembre 2016, discutant de la communication de Romain Pudal dans le cadre du séminaire public du CSU-CRESPPA autour de l’ouvrage, Retour des flammes. Les pompiers, des héros fatigués ? CNRS Pouchet, Paris.
  • 4 – 8 Juillet 2016, « La révolte des invisibles. Résistances et syndicalisme dans l’hôtellerie de luxe ». Intervenant au XXe Congrès international des sociologues de langue française (AISLF), Université du Québec, Montréal, Canada.
  • 21 Juin 2016, « Le bonheur à l’épreuve du marché. La marchandisation des émotions dans l’univers du luxe entre souffrance au travail et frustration des clients », intervenant à la journée d’étude Les émotions dans la relation de soin et de service, Paris Ouest Nanterre La Défense.
  • 13 Avril 2015, discutant de la communication de Sabine Fortino : « De la socialisation professionnelle aux émotions au travail. Le cas des conducteurs de train », dans le cadre du séminaire public du GTM-CRESPPA, CNRS Pouchet, Paris.
  • 24 Juin 2014, discutant dans l’atelier « Soignants » (avec Sophie Divay) et dans l’atelier « Indépendants et agriculteurs » (avec Charles Gadea) dans le cadre de la 3ème Journée des doctorants en sociologie des groupes professionnels, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • 20 Septembre 2013, « Démocratisation du luxe et précarisation du travail », colloque jeunes chercheurs de la Chaire UNESCO « Culture, Tourisme et Développement » Repenser les dichotomies structurantes des sciences sociales au regard de l’objet tourisme , Paris.
  • 20/21 juin 2013, « Personnalisation de la relation de service et invisibilisation du travail dans l’hôtellerie de luxe », colloque Les nouvelles formes de gestion des ressources humaines. Interroger la personnalisation, agir sur le travail, Paris XIII, Villetaneuse.
  • 6/7 juin 2013, « Le renouvellement du goût et la dégradation du travail dans le secteur de l’hôtellerie de luxe : le cas du marché parisien », colloque Produzione/riproduzione/distinzione : studiare il mondo sociale con (e dopo) Bourdieu, Cagliari (Italie).
  • 18 janvier 2013, « Organisation du travail et rapport social de service dans le secteur hôtelier », séminaire PRATO (Pratiques, travail, organisation), organisé par Anne Bory, Yves Cohen, Nicolas Hatzfeld et Cédric Lomba, EHESS, Paris.
  • 14 janvier 2013, « Emotions et turnover du personnel dans les entreprises des services », Groupe de travail sur les émotions, coordonné par Aurélie Jeantet, CRESPPA-GTM, Paris, CNRS Pouchet.
  • 3 mai 2012, « L’enjeu de l’affirmation du métier pour les groupes sociaux dominés », séminaire Les enjeux de la professionnalisation, organisé par Valérie Boussard et Sabine Fortino, Paris X, Nanterre.
  • 3 avril 2012, « TIC et gestion de la clientèle dans l’hôtellerie haut de gamme à Paris », colloque Association Tourisme Recherche et Enseignement (ASTRES), Université de Nice.
  • 25-27 janvier 2012, avec Léonie Hénaut, « Les métiers à pourboires : des collectifs de travail à l’épreuve d’une évaluation individuelle et continue », XIIIème Journées internationales de sociologie du travail (JIST), Bruxelles (sur CD rom).
  • 25-27 janvier 2012, « La relation de service dans l’hôtellerie haut de gamme à Paris. Les paradoxes de la démocratisation du luxe », XIIIème Journées internationales de sociologie du travail (JIST), Bruxelles (sur CD rom).
  • 3 février 2011 « Classes et relations de travail dans les hôtels de luxe parisiens », séminaire Tourisme, Pratiques, Institutions, organisé par Bertrand Réau et Saskia Cousin, EHESS, Paris.
  • 18 juin 2010, « Rapport au travail et intégration professionnelle dans l’hôtellerie de luxe », Journée d’étude des doctorants de sociologie du RT1 Savoirs, Travail, Professions, "Sociologie des groupes professionnels", AFS (Association Française de Sociologie), Paris.
  • 24-26 juin 2009, « Les processus de production des services dans l’hôtellerie de luxe », XIIème Journées internationales de sociologie du travail (JIST), Nancy (sur CD rom).
 

Réseaux et associations professionnelles

- Membre de l’Association Française de Sociologie : RT1 Savoirs, travail, professions, RT 25 Travail, emplois, organisations.

 

Valorisation - expertise

 

Enseignement

Heures : 445,5 dont 220,5 heures de cours magistraux (CM) et 225 heures de travaux dirigés (TD).
Niveaux : Licence 1ère année, Licence 2ème année, Licence 3ème année, Master 1ère année et Master 2ème année.

- CM « Grands courants de la sociologie contemporaine », Licence 1ère année Sociologie et sciences politiques / Licence 2ème année Administration économique et sociale, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 33 heures, 2013-2014, second semestre.
- CM « Introduction à la sociologie », Licence 1ère année Administration économique et sociale, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 33 heures, 2013-2014, premier semestre.
- TD « Initiation à l’investigation empirique », Licence 1ère année, Sociologie et sciences politiques, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 30 heures, 2013-2014, second semestre.
- TD « Introduction à la sociologie », Licence 1ère année Sociologie et sciences politiques, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris, 13, 45 heures, 2013-2014, premier semestre.
- TD « Nouvelles approches sociologiques des organisations », Master 1ère année, Politiques de l’action publique, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 15 heures, 2013-2014, premier semestre.
- CM « Grands courants de la sociologie contemporaine », Licence 1ère année Sociologie et sciences politiques / Licence 2ème année Administration économique et sociale, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 33 heures, 2012-2013, second semestre.
- CM « Sociologie de l’action associative », Master 1ère année, Politiques de l’action publique, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 33 heures, 2012-2013, second semestre.
- TD « Initiation à l’investigation empirique », Licence 1ère année, Sociologie et sciences politiques, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 30 heures, 2012-2013, second semestre.
- TD « Introduction à la sociologie », Licence 1ère année Sociologie et sciences politiques, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 45 heures, 2012-2013, premier semestre.
- TD « Nouvelles approches sociologiques des organisations », Master 1ère année, Politiques de l’action publique, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 15 heures, 2013-2014, premier semestre.
- CM « Sociologie de la précarité, du chômage et de l’exclusion », Licence 3ème année, Sociologie et sciences politiques, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 18 heures, 2011-2012, second semestre.
- CM « Analyse stratégique », Master 2ème année, Conduire et évaluer les politiques publiques, IRTS Neuilly-sur-Marne/UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 22,5 heures, 2011-2012, premier semestre.
- CM « Introduction à la sociologie », Licence 1ère année Assistant de service social, Educateur de jeunes enfants, Educateur spécialisé, IRTS (Institut régional pour le travail social) Montrouge/UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 14 heures, 2011-2012, premier semestre.
- CM « Introduction à la sociologie », Licence 1ère année, Assistant de service social, Educateur de jeunes enfants, Educateur spécialisé IRTS Neuilly-sur-Marne/UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 14 heures, 2011-2012, premier semestre.
- CM « Sociologie du travail », Licence 2ème année, Assistant de service social, Educateur de jeunes enfants, Educateur spécialisé, IRTS Neuilly-sur-Marne/UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 14 heures, 2011-2012, premier semestre.
- CM « La relation de service dans l’hôtellerie de luxe » dans le cadre du Master professionnel « Gestion des activités touristiques et hôtelière », invité par Saskia Cousin (2011-2012, IREST, Université de Paris I [3 heures]).
- CM « L’observation participante en entreprise », Master 2ème année « Travail et organisation », Université de Paris 8, invité par Régine Bercot, 2011-2012 [3 heures].
- TD « Introduction à la sociologie », Licence 1ère année Sociologie et sciences politiques, UFR Droit, sciences politiques et sociales, Université de Paris 13, 45 heures, 2011-2012, premier semestre.


^