Imprimer

Axel Pohn-Weidinger

Docteur en sociologie


Domaines de recherche

  • Sociologie de l’écriture / literacy
  • Sociologie de l’État social et de la protection sociale
  • Méthodes biographiques
  • Sociologie du travail
  • Sociologie du droit
 

Thèse soutenue

Axel Pohn-Weidinger « Écrire dans les plis du droit social. Une sociologie du dossier », Université Paris 8, 17 mai 2014, sous la direction de Jean-Francois Laé.

Résumé :
De l’État-providence à l’État social actif, l’accès aux droits sociaux s’est complexifié et individualisé. Depuis les années 1980, la puissance publique, soucieuse de mieux cibler le droit vers les situations singulières et de faire bon usage des deniers publics en sollicitant des contreparties des administrés, a en effet fait surgir de nouveaux dispositifs (le RMI, le surendettement, le FSL, etc.) qui ont tout à la fois multiplié et restreint le profil des bénéficiaires. Et si cette transformation éloignait les populations vulnérables du droit ?
Pour analyser comment l’accès aux droits sociaux s’effectue concrètement dans ces circonstances, cette thèse approche de près les pratiques d’écriture qui accompagnent la constitution de dossiers administratifs personnels. Elle s’appuie sur plusieurs enquêtes ethnographiques effectuées au guichet d’un service municipal de logement, auprès d’un bailleur HLM, dans une association pour personnes surendettées, dans un cabinet ministériel, dans une mairie d’arrondissement, dans un service social et au domicile des administrés.
Se classer dans un formulaire de demande de HLM, prouver son surendettement à l’aide de pièces justificatives, exercer un recours gracieux auprès d’un ministre : dans ce travail, la « paperasse » apparaît comme une activité protéiforme qui mobilise des manières hétérogènes de s’écrire et de se penser dans le droit, et qui s’exerce auprès de plusieurs guichets à la fois. Lorsque le sens des catégories juridiques se transforme d’un cadre institutionnel à un autre, comment établir une éligibilité au sein d’un dossier ? En suivant les administrés dans leur traversée d’un espace administratif différencié, cette thèse met en lumière l’immense travail cognitif, juridique, émotionnel et biographique que la démarche administrative suppose et engendre.
Le dossier apparaît comme un champ de bataille, entre un État social décliné au singulier et des administrés qui, à partir des plis de leurs dossiers, cherchent à établir leur appartenance à un collectif de sauvegarde. En somme, c’est le rapport contemporain à l’État qui se lit dans les dossiers, comme un régime d’interpellation réciproque.

 

Publications

Ouvrages

Fabien Deshayes, Axel Pohn-Weidinger, L’amour en guerre. Sur les traces d’une correspondance pendant la guerre d’Algérie Éditions Bayard, 2017 - 280 p.

Entre 1960 et 1962, Aimée Jean-Baptiste et Bernard Garigue, deux jeunes instituteurs, se sont aimés passionnément et se sont écrit. Aimée était noire. Ils ont vécu ensemble et s’apprêtaient à avoir un enfant au moment où Bernard a été appelé sous les drapeaux. Pendant six ans, les auteurs de ce livre, deux (...) Lire la suite...



 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Axel Pohn-Weidinger « "Une statistique de l’intimité" La catégorie du "logement surpeuplé" entre statistique et droit(1936-1962) », Genèses, 2013/3 n°92, p. 102-126.
  • Axel Pohn-Weidinger, « Faire famille : les écritures de travail en centre de rapatriement », in SEMEN : Revue sémio-linguistique des textes et discours, n° 28, 2009. pp. 53- 72.
  • Axel Pohn-Weidinger, ’A Review of “Social Housing in Europe II : A Review of Policies andOutcomes”’, European Journal of Housing Policy, vol.9 n°4, 2009, p. 482-485.
 

Rapports de recherche

  • Claire Lévy-Vroelant (dir.), « La demande de logement social : de son émergence à son traitement », en cours.
  

Communications

Communications depuis 2007
  • avec Emilia Schijman, « Écrire aux HLM : entre catégories indigènes et catégories institutionnelles », IVe congrès de l’AFS, Réseau Thématique 13 (Sociologie du droit), juillet 2011.
  • « Écriture comptable et prise en charge de trajectoires familiales », colloque « Usages sociaux de l’argent », Centre Nantais de sociologie, juin 2011.
  • « Quelle place pour l’écriture dans la recherche biographique ? », colloque international, « La recherche biographique aujourd’hui : enjeux et perspectives », CIREL, Lille, mai 2011.
  • « Un livre de compte familial ouvre-t-il à une biographie ? », journée d’étude « Écriture de la pratique et pratiques d’écriture : Fabrique de l’écrit et usages sociaux des dossiers », organisé par Christel Coton (CSE/CESSP), Laurence Proteau (CSE/CESSP) & Jean-François Laé (CRESPPA-GTM), décembre 2010.
  • « Enquête sur un livre de compte familial », Communication à la journée d’étude « Écriture et Prise en Charge », organisé par Isabelle Astier, Université de Picardie, mai 2010.
  • avec Emilia Schijman, « Cartas, cuadernos y expedientes : elementos para una sociología de la escritura ordinaria », Université de Séville (invitation Enrique Martín Criado), avril 2010.
  • avec Anne-Julie Auvert, « Entre intercession et écriture de soi : la place du proche à l’intersection de la protection familiale et de l’institution », Intervention lors de la journée d’étude : « Qualifier les problèmes, décider pour autrui : Les proches à l’épreuve du médical », organisation : CMH-ETT, GSPM-IMM, 2010.
  • « Annotation et rature, une réflexivité : contribution à une sociologie du formulaire », contribution à l’atelier de Jeunes Chercheurs : « Archives : matières et matérialités », Le Caire, IFAO, janvier 2010.
  • Présentation d’un Poster à la « Semaine de jeunes chercheurs », Université de Vienne, mai 2009.
  • « "Sans logement je ne suis rien" : Contribution à une sociologie du locataire », journée d’étude « Prise d’écrit : la mise en scène de la vie quotidienne à travers les écrits professionnels et familiaux », GRESCO, Université de Limoges, mai 2009.
  • « The letters of the homeless - considering "ordinary writings" in the context of social politics », 11e conférence de l’ISSEI (International Society for the Study of European Ideas), contribution à l’atelier « Ordinary Writings and Scribal Culture », Helsinki, 31 juillet 2008.
  • « Demande de logement et présentation de soi », Journée des jeunes chercheurs Le logement et l’habitat comme objets de recherche, journée co-organisé par le Groupement d’intérêt scientifique Socio-économique de l’habitat (Université Paris 1-INED-CNRS) et le LADYSS, Paris 1, 22 mai 2007.
 

Réseaux et associations professionnelles

  • Membre de l’Association autrichienne de sociologie.
  • Membre de l’association française de sociologie

^