Imprimer

Contact

Lucie Tanguy
 Lui écrire

22 juin 2016

Lucie Tanguy

Directrice de recherche honoraire au CNRS
Associée du GTM


Domaines de recherche

  • Enseignement professionnel
  • Relations éducation/travail
  • Comparaisons internationales
  • Qualifications/compétences
  • Formation permanente
  • Syndicalisme
  • Approches socio-historiques
  • Sociologie de la connaissance
 

Recherches récentes

  • Socio-histoire de l’enseignement professionnel en France
  • Sociologie de la connaissance
  • Constitution de corpus de savoirs en sociologie du travail en France, 1950-1990.
 

Publications

Ouvrages

  • La sociologie du travail en France. Enquête sur le travail des sociologues, 1950-1990, Paris : La Découverte, 2011.
  • Les Instituts du travail, la formation syndicale à l’université, Presses universitaires de Rennes, 2006, 253 p.
  • Quelle formation pour les ouvriers et les employés en France ?, Paris : La Documentation professionnelle, collection des Rapports officiels, 1991.
  • L’enseignement professionnel en France. Des ouvriers aux techniciens, Paris : PUF, 1991, 227 p.
  • L’école et l’entreprise, l’expérience des deux Allemagne, Paris : La Documentation française 1982, 170 p.
  • Le capital : les travailleurs et l’école, l’exemple de la Lorraine sidérurgique Paris : Maspéro, 1977.
 

Coordination d’ouvrages et de dossiers de revues

  • Avec Guy Brucy, Pascal Caillaud, Emmanuel Quenson, Former pour réformer. Retour sur la formation permanente en France (1945-2004), Paris, La Découverte, 2007, 272 p.
  • « Les chantiers de la formation permanente (1945-1971) », Sociétés contenporaines, 1989, n°35.
  • « La formation permanente entre travail et citoyenneté », Education permanente, 2001, n°149.
  • « Jalons pour une histoire de la formation professionnelle en France », Travail et emploi, 2001, n°86.
  • « Les chantiers de la formation permanente, 1945-1971 », Sociétés contemporaines, 1999, n°35.
  • avec Annette Jobert et Catherine Marry, Education et travail, en Grande-Bretagne, Allemagne et Italie, Paris, Armand Colin, 1996, 395 p., (Traduction en anglais, Education and work, in Great-Britain, Germany and Italy , Londres, Ed. Routledge, 1997, 309 p.)
  • avec Françoise Ropé, Savoirs et compétences. De l’usage de ces notions dans l’école et l’entreprise, Paris, L’Harmattan, 1994, 242 p., (Traduction en portugais : Saberes e competências. O uso de tais noçôes e na empresa , Sao Paulo, 1998, 207 p.)
  • « L’enseignement technique et professionnel, repères dans l’histoire (1830-1960) », Formation emploi, 1989, n°27-28.
  • L’introuvable relation formation/emploi. Un état des recherches en France, La Documentation française, 1986, Paris, 302 p.
 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « A new ideology of éducation », Social forces, 1972, n°3, pp. 313-332.
  • « L’Etat et l’école. L’école privée en France », Revue française de sociologie, 1973, XIII, pp. 325-375.
  • « De l’existence de l’école catholique à la création d’un service privé d’enseignement », Orientations, 1973, pp. 33-52.
  • avec A. Kieffer, « Logique de l’école et logique de l’entreprise, l’exemple de la RFA », Economie et humanisme, 1982, n°263, pp. 46-59.
  • avec A. Kieffer, « Extension de la scolarisation obligatoire et restauration de l’apprentissage en France », Orientations, 1974, n°53, pp 25-49 et n°54 pp.151-180.
  • « Savoirs et rapports sociaux dans l’enseignement secondaire en France », Revue française de sociologie, 1983, XXIV, pp. 227-254.
  • « Les savoirs enseignés aux futurs ouvriers », Sociologie du travail,1983, pp. 336-354.
  • avec C. Aghulon, F. Ropé, « L’enseignement du français au LEP, miroir d’une perte d’identité », Etudes de linguitique appliquée, 1984, n°58, pp.39-68.
  • « Academic studies and technical education : new dimensions of an old struggle in the division of knowledge », Sociology of education, 1985, n°1, 20-33.
  • « La question de la culture technique à l’école », Formation emploi, 1986, n°13, pp.35-42.
  • avec A. Poloni, C. Agulhon, « Les institutions d’enseignement technique court en France : genèse et évolution », Revue française de pédagogie, 1987, pp. 43-64.
  • « L’enseignement professionnel : du présent au passé », Formation/emploi, 1989, n°28-29, pp.5-15.
  • « Les conventions Etat-patronat (1945-1961) : un régime de transition », Formation/emploi, 1989, n°28-29, pp.163-189.
  • « Changements techniques et recomposition des savoirs enseignés aux ouvriers : des discours aux pratiques », Sociologie et sociétés, 1991, n°1, pp. 71-86.
  • « Construction de la catégorie formation dans un contexte de chômage en Grande-Bretagne », Sociologie du travail, 1995, n°4, pp. 715-738.
  • « Le sociologue et l’expert, une analyse de cas », Sociologie du travail, n°3, 1995, p.457-477.
  • « Remarques préalables à une anlyse comparative internationale en matière de relations éducation et travail », Carrefours de l’éduction, 1996, n°2, pp.35-50.
  • « Pierre Naville, du psychologue au sociologue, un homme dérangeant », L’orientation scolaire et professionnelle, 1997, n°2, pp. 171-182.
  • « Reconversion industrielle et conversion culturelle dans un bassin minier de Lorraine au milieu des années 1960 », Sociétés contemporaines, n°35, 1999, p. 43-71.
  • avec Françoise Ropé, « Le modèle des compétences : système éducatif et entreprises », L’Année sociologique, n°2, 2000, p. 493-520.
  • « Les promoteurs de la formation en entreprise (1945-1971) », Travail et emploi, n°86, intitulé « Jalons pour une histoire de la formation permanente en France », 2001, p. 27-49.
  • avec Annick Kieffer, « Les mouvements de la recherche sur l’insertion sociale, 1980-2000 », in Education et sociétés, vol.1, n°7, 2001.
  • « La mise en équivalence de la formation avec l’emploi dans les IVe et VE Plans (1962-1970) », in Revue française de sociologie, vol.43, n°4, 2002, p. 685-709.
  • « Introduction » et « Un mouvement social pour la formation permanente », in Education permanente, numéro intitulé « La formation permanente, entre travail et citoyenneté en France, Allemagne et Suède », 2002, n°149.
  • « De l’éducation à la formation, quelles réformes ? », in Education et sociétés, n°16, vol.2, 2005, p. 99-122.
  • « La recherche de liens entre la formation et l’emploi, le CEREQ une institution et sa revue. Un point de vue », Formation/Emploi,Revue française des sciences sociales, n°101, 2008, p. 23-41.
  • « Retour sur l’histoire de la sociologie du travail en France : place et rôle de l’Institut des sciences sociales du travail », Revue française de sociologie, vol.49, n°4, 2008, p. 723-761.
  • « A sociologia : ciência e oficio », in Educação & Sociedade, n° spécial, vol.33 no.118 Campinas jan./mars, 2012.
 

Chapitres d’ouvrages

  • « L’évolution de la formation des travailleurs manuels », in La division du travail. Colloque de Dourdans, Paris, Ed. Galilée, 1978, pp. 161-175.
  • « Enseignement général, enseignement technique, intégration et hiérarchies », in E. Plaisance (dir) L’échec scolaire, nouveaux débats, nouvelles approches sociologiques, Paris, Ed. CNRS, 1984, pp. 119-126. « La formation, une activité sociale en voie de définition », in Michel de Coster, François Pichault, Traité de sociologie du travail, Paris-Bruxelles, Editions de Boeck Université, 1998 (2 ème édition), 1994 (1 ère édition).
  • « Questions de sociologue aux didacticiens sur les savoirs professionnels et leur enseignement », in G. Arsac, J. Gréa, D. Grenier, A. Tiberghein, Différents types de savoirs et leur articulation, Paris, Ed. La Pensée sauvage, 1995, 81-91.
  • « De l’évaluation des postes de travail à celle des qualités des travailleurs. Définitions et usages de la notion de compétences », in A. Supiot, Le travail en perspectives, Paris LGDJ, 1998, pp.545-562.
  • « Questions sur le travail du sociologue », in Sociologie du travail : 40 ans après, in Amélie Pouchet, Editions Elsevier, 2001.
  • « La fabrication des nomenclatures de niveau de formation et leur inférence sur la notion de qualification », in Dominique Méda, Francis Venat, Le travail non qualifié, permanences et paradoxes, Paris, La découverte, 2005, p. 55-69.
  • « Examen critique de quelques idées communes sur la formation permanente en France », in Emmanuel Lescure, La construction du système français de formation professionnelle continue, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 57-73.
  • « Des aptitudes aux compétences », in Jacky Beillerot, Nicole Mosconi, Traité des sciences et des pratiques de l’éducation, Paris, Dunod, 2005, p. 369-381.
  • « Sciences sociales et construction de la catégorie "formation" en France (1945-1971) », in Jean-Pierre Durand et Danièle Linhart, Les ressorts de la mobilisation au travail, Toulouse, Octarès éditions, 2005, p. 273-287.
  • « Institutionnalisation de la formation syndicale et politique sociale du ministère du Travail (1950-1970) », in Alain Chatriot, Odile Join-Lambert et Vincent Viet (ed.), Les politiques du travail (1906-2006), 2006, p. 479-493.
  • « Leçons d’un homme de science hétéronome », in Françoise Blum (ed.), Les vies de Pierre Naville, 2007, p. 289-303.
  • -* « De la négociation entre interlocuteurs sociaux au dialogue social entre partenaires », in Guy Brucy, Pascal Caillaud, Emmanuel Quenson, Lucie Tanguy (Dir.), Former pour réformer. Retour sur la formation permanente en France (1945-2004), Paris, La Découverte, 2007.
  • « Entre autonomie et intégration, la formation syndicale à l’université (1955-1980) », in Guy Brucy, Pascal Caillaud, Emmanuel Quenson, Lucie Tanguy (Dir.), Former pour réformer. Retour sur la formation permanente en France (1945-2004), Paris, La Découverte, 2007.
  • « La fabrication d’un bien universel », in Guy Brucy, Pascal Caillaud, Emmanuel Quenson, Lucie Tanguy (Dir.), Former pour réformer. Retour sur la formation permanente en France (1945-2004), Paris, La Découverte, 2007.
  • avec Guy Brucy, « La formation au cœur du paritatisme, la position de Force ouvrière », in Michel Dreyfus, Michel Pigenet (dir.), Les meuniers du social, Force ouvrière, acteur de la vie contractuelle et du paritarisme, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011, pp 223-235.
 

Comptes rendus

  • Histoire de l’éducation, vol.2, n°114, 2007, note de lecture sur le livre dirigé par J-M. Chapoulie, O. Kourchid, J-L. Robert, A-M. Sohn, Sociologues et sociologies. La France des années 60, Paris, L’Harmattan, 2005.
 

Notices biographiques

  • Sur Marcel David, in Encyclopédie de la formation, PUF, 2009.
  • Sur Viviane Isambert-Jamati, et Nicole Abboud-de Maupéou, in Dictionnaire des créatrices, à paraître en 2012, Paris, Les Éditions Des femmes – Antoinette Fouque.
  

Communications

Communications nationales et internationales avec actes
  • « Formation et paritarisme, la position de FO », colloque FO, acteur de la vie contractuelle et du paritarisme (1950-1980), à paraître aux PUR, 2009.
  • « Universitaires et syndicalistes en face à face dans la production des connaissances sur le monde social », colloque Mouvement ouvrier et syndicalisme, SASO, Université d’Amiens , à paraître, L’Harmattan, 2009.
  • « Leçons d’un parcours intellectuel », colloque Formation, qualification, emploi en Normandie, Centre Maurice Halbwachs, Université de Caen, à paraître aux Presses universitaires de Caën, 2009.
 

Responsabilités scientifiques, réseaux professionnels

  • Responsable accords franco-brésilien depuis 10ans (FAPESP/ CNRS et antérieurement CAPES/COFECUB)

Responsabilités éditoriales

  • Membre de comités de rédaction de revues ( deux revues brésiliennes)
  • Formation/emploi (jusqu’en 1990)
  • Sociétés contemporaines (1990-2008)
  • L’Orientation scolaire et professionnelle (depuis 1991)
  • Comité d’orientation de la revue Sociologie du travail (jusqu’en 2009)

Réseaux et associations professionnelles

  • Poursuite de participation à réseaux d’échanges avec chercheurs brésiliens.
  • Réseaux de recherches sur enseignement professionnel, apprentissage ;
  • Membre de l’AFS (Association française de sociologie).

^