Imprimer

Conférences

jeudi 3 novembre 2016 , 10h00 - 13h00 :  Site Pouchet du CNRS, salle 159

59 Rue Pouchet, 75017, Paris


Séminaire et présentation des ouvrages : Genre, Migrations, Mobilités

Présentation de deux ouvrages de
Anitta Kynsilehto (chercheure invitée au GTM), Gender and Mobility : A Critical Introduction
Viriginie Rozée (INED) El género en movimiento. Familias y migraciones

Gender and Mobility : A Critical Introduction, Rowman & Littlefield, par Elina Penttinen et Anitta Kynsilehto, à apparaître en juin 2017.
Comment le genre est-il induit aux et constitutif des mobilités à l’échelle globale ? De quelles façons les mobilités genrées ont été et sont étudiées ? Qu’est-ce que les chercheur-e-s féministes y ont fait autrement dans l’analyse des flux migratoires ? Comment continuer à analyser les flux multiples, tenant en compte des expériences vécues des personnes mobiles qui contestent les représentations monolithiques des mobilités humaines ? Notre livre cherche à répondre à ces questions en utilisant une approche intersectionnelle.
Dans ce séminaire, nous présenterons le parcours vers un ouvrage dont le but est de fournir un livre utilisable dans l’enseignement universitaire des mobilités et un ouvrage de ressource pour chercheur-e-s dans ce domaine. Nos points de départ sont ancrés dans l’expérience vécue, y inclus approches engagées au sein du monde académique, et la pédagogie féministe qui suggère une approche inclusive et développement de la pensée critique vis-à-vis les structures multiples de domination. Nous nous appuyions sur la conceptualisation d’intersectionnalité, ou le croisement du genre avec d’autres axes de démarcation sociale. Pour cet ouvrage, nous avons cherché la plus grande variété des exemples autour du monde afin d’illustrer une multiplicité des parcours migratoires qui échappent les catégories utilisées dans les politiques migratoires ainsi que, très souvent, dans le recherches sur les mobilités humaines.

Présentation de l’ouvrage collectif El género en movimiento. Familias y migraciones, coordonné par Maria Eugenia Zavala de Cosio et Virginie Rozée (El Colegio de México, 2014).
Cet ouvrage collectif analyse la question des migrations des femmes et des hommes d’Amérique latine et les transformations que ces dernières engendrent dans les relations de genre, au sein de la famille et du monde du travail, dans les pays de départ et d’arrivée. Cet angle d’analyse a été la colonne vertébrale des communications faites au symposium « les migrations féminines en Amérique latine et les transformations dans les relations de genre » qui a eu lieu à Vienne en Autriche (16-18 juillet 2012) dans le cadre du 54ème Congrès des Américanistes, à partir duquel une sélection a constitué les chapitres de ce livre. Les résultats des études présentées nous permettent d’observer des changements significatifs dans les dynamiques familiales, sur le marché matrimonial et dans le domaine de l’emploi. En contexte de migrations internationales, les structures familiales changent et les relations de genre et de générations se modifient profondément. L’absence et la distance de membres clés pour la survie de la famille imposent de nouvelles formes d’organisation familiale et un réagencement des relations de genre. Ces transformations se produisent aussi bien dans les sociétés d’origine que dans les sociétés d’accueil. Ce livre montre ainsi la variété et la complexité des situations en contexte de migration.



  • Présentation de deux ouvrages de
    Anitta Kynsilehto (chercheure invitée au GTM), Gender and Mobility : A Critical Introduction
    Viriginie Rozée (INED) El género en movimiento. Familias y migraciones



^