Imprimer

Séminaire "Violences : le sujet/objet du care"

Une séance avec Angelo Soares, professeur titulaire au département d’Organisation et ressources humaines de l’Université du Québec à Montréal (Canada). Chercheur invité au CRESPPA-GTM, avec une Bourse d’accueil pour chercheurs étrangers du Labex iPOPs (juin 2018).

Présentation :
Au Québec, selon les données les plus récentes de la Commission des normes, de l’équité et de la santé et sécurité du travail (CNESST) du Québec, le nombre des lésions attribuables à la violence en milieu de travail est en hausse. En 2015, il y a eu 2 024 demandes qui ont été acceptées dans le cadre de lésions attribuables à la violence en milieu de travail, pour un coût de 13 millions de dollars canadiens en indemnités de remplacement du revenu, en plus de 5 millions en frais d’assistance médicale ou de réadaptation. Les milieux de travail les plus touchés sont le secteur de la santé (33 %), suivi des enseignants (19,8 %), deux secteurs traditionnellement féminins associés au travail du care.
Rester dans le descriptif, le générique nous empêche de saisir les complexités existantes dans les violences au travail. Il nous faut d’abord reconnaître les rapports sociaux dans lesquels sont insérés les différentes formes de violence et le travail du care. Ensuite, les statistiques pour mesurer l’impact consubstantiel des rapports sociaux sur les violences au travail que peuvent subir certaines personnes ne sont malheureusement pas disponibles et extrêmement difficiles de les saisir quantitativement. Différentes catégorisations des violences simplifient le problème, non seulement en réduisant la complexité, mais aussi en maintenant dans l’invisibilité certaines formes de violence, ainsi que la coexistence de différentes formes de violence que peut vivre le sujet.
À partir de nos résultats de recherche, quantitatifs et qualitatifs, nous allons essayer de démontrer comment le contexte organisationnel néolibéral catalyse et banalise ces différentes formes de violence dans le travail du care et rend ainsi difficile ou peut parfois même bloquer la constitution du sujet au travail.

Affiche du séminaire "Violences : le sujet/objet du care" à télécharger

Programme

    • 26 juin 2018 : 14 h - 16 h00 - CNRS, site Pouchet, salle 311

    Séminaire "Violences : le sujet/objet du care" avec Angelo Soares, professeur titulaire au département d’Organisation et ressources humaines de l’Université du Québec à Montréal (Canada). Chercheur invité au CRESPPA-GTM, avec une Bourse d’accueil pour chercheurs étrangers du Labex iPOPs (juin 2018)

    (59/61, rue Pouchet, 75849 Retour ligne automatique
    Paris, cedex 17 )


    15 juin 2018

^