Imprimer

Directions d’ouvrages et de revues

 

 

Jane Freedman (Ed.), Gender and Insecurity. Migrant Women in Europe, Routledge, "Routledge Revivals" serie, 2017 - 208 p. (First Ed. 2003.)

This title was first published in 2003. Migration is a phenomenon which is at the heart of global politics and, within the EU, governments are continually trying to reinforce their controls of migration. These controls, designed to increase the security of European populations may, however, have the adverse effect of increasing the insecurity of migrants. This is particularly true for the (...) Lire la suite...


 

Aurélie Damamme, Helena Hirata et Pascale Molinier (coord.), Le travail entre public, privé et intime. Comparaisons et enjeux internationaux du "care", Paris : L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2017 - 254 p.

De quoi la crise du care est-elle le nom ? De la crise des solidarités familiales ? De celle de l’État-providence ou encore du travail gratuit des femmes ? La perspective du care déplace les frontières entre le privé et le public, l’intime et le politique, la théorie et l’empirie. De la façon la plus vivante possible et sans aucun souci d’exhaustivité, cet ouvrage restitue l’effervescence actuelle (...) Lire la suite...


 

Abderrezak Adel, Thierry Pairault et Fatiha Talahite (dir.), La Chine en Algérie. Approches socio-économiques, Paris, MA Éditions – ESKA, mai 2017 - 186 p.

Cet ouvrage s’appuie sur quelques contributions à un colloque qui s’est tenu à l’Université Abdelhamid Mehri de Constantine les 10-11 mai 2015. Retravaillés puis réévalués par un comité scientifique, ces travaux apportent des éléments de réponse à certains questionnements soulevés par la présence économique chinoise en Algérie. Ils offrent une source d’information précieuse pour les acteurs économiques chinois (...) Lire la suite...


 

Fatiha Talahite et Rachida Ennaifer (coord.), Fatema Mernissi et la pensée féministe au Maghreb, Editions Journées féministes maghrébines 2017 - 87 p., Actes des premières Journées féministes maghrébines (JFM), Tunis, 20-21 mai 2016.

« Pourquoi se révolter et changer le monde si on ne peut pas obtenir ce qui nous manque ? Et ce qui nous manque le plus, dans notre vie de femmes, c’est l’amour, le désir et la tendresse. À quoi bon faire la révolution si le monde doit rester un désert affectif ? Une révolution féministe doit plonger hommes et femmes dans un bain de tendresse », Fatema Mernissi, Rêves de femmes, une enfance au Harem (...) Lire la suite...


 

Fatiha Talahite et Randi Deguilhem (coord.), « Femmes et droits de propriété », Cahiers du genre, n°62, 2017.

L’attribution de droits de propriété aux femmes a-t-elle pour seul enjeu l’égalité des sexes et l’empowerment des femmes ? Mises au service de la diffusion planétaire du modèle occidental de propriété privée individuelle, considéré comme le plus favorable au marché et à l’efficacité économique, ces campagnes contribuent à la disparition d’autres modalités d’accès des femmes à la propriété, tandis que se (...) Lire la suite...


 

Jane Freedman, Zeynep Kivilcim, Nurcan Ozgur Baklacioglu (ed.), A Gendered Approach to the Syrian Refugee Crisis, Routledge, "Routledge Studies in Development, Mobilities and Migration", 2017 - 180 p.

The refugee crisis that began in 2015 has seen thousands of refugees attempting to reach Europe, principally from Syria. The dangers and difficulties of this journey have been highlighted in the media, as have the political disagreements within Europe over the way to deal with the problem. However, despite the increasing number of women making this journey, there has been little or no (...) Lire la suite...


 

Myriam de Loenzien, Maria E. Cosio Zavala et Bich-Ngoc Luu (dirs.), Mutations démographiques et sociales du Viêt Nam contemporain, Nanterre : Presses universitaires de Paris Ouest, coll. « Sciences humaines et sociales », 2016 En ligne : http://books.openedition.org/pupo/4384 , consulté le 3-10-2016.

Présentation de l’éditeur : Pays de plus de 90 millions d’habitants, le Viêt Nam connaît depuis quelques décennies une évolution considérable. Cet ouvrage en explore les enjeux les plus marquants. Les défis à relever sont nombreux. Malgré une population encore jeune, ce pays connaît désormais un vieillissement rapide. Or, les formes de sociabilité et de solidarité changent, comme le montre la lutte (...) Lire la suite...


 

Nadya Araujo Guimarães et al. (Ed.), Genre, race, classe : travailler en France et au Brésil, Paris : L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2016 - 353 p. / Gênero e trabalho no Brasil e na França. Perspectivas interseccionais Boitempo, 2016 - 288 p.- Édition franco-brésilienne.

L’ouvrage a été coordonné par 6 auteures : Nadya Araujo Guimaraes, Helena Hirata, Maria Rosa Lombardi, Margaret Maruani, Alice Rangel de Paiva Abreu et Bila Sorj. Trois figurent sur l’édition française et trois sur l’édition brésilienne de l’ouvrage. Présentation des éditeurs : « Cet ouvrage tente de dresser un panorama des thèmes, des problématiques et des interrogations sur la place des femmes et des (...) Lire la suite...


 

^