Imprimer

Directions d’ouvrages et de revues

 

 

Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune (coords.), « En bas à droite », Politix, n°122, décembre 2018 - 244 p.

Sommaire du dossier En bas à droite : Travail, visions du monde et prises de position politiques dans le quart en bas à droite de l’espace social Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune S’engager « du côté des gens bien ». La conscience sociale légitimiste des soutiens populaires de l’UMP en banlieue parisienne Raphaël Challier « Déjà nous ». Un sentiment d’appartenance sélectif en (...) Lire la suite...


 

Michel Kokoreff, Anne Coppel et Michel Peraldi (dirs.), La catastrophe invisible. Histoire sociale de l’héroïne (France, années 1950-2000), Éditions Amsterdam, 2018 - 656 p.

Présentation : « L’ambition de ce livre est de donner de la profondeur historique à la catastrophe sanitaire et sociale que fut l’héroïne, à sa répression, aux dynamiques et cycles de sa consommation et de son trafic. Il raconte cette histoire dans ses multiples dimensions, sociale et économique, culturelle et urbaine, politique et géopolitique, en privilégiant le point de vue de ceux qui ont été ses (...) Lire la suite...


 

Eve Gianoncelli et Eleni Varikas (dirs.), « Viola Klein, une pionnière », Cahiers du Genre, n°61, 2017 - 270 p.

Viola Klein est une pionnière de la sociologie du genre et une féministe longtemps oubliée et encore largement méconnue. Ce numéro convie à la découverte de l’itinéraire et de l’œuvre d’une intellectuelle qui a placé la question de la subjectivité féminine au cœur de ses préoccupations. Sommaire du dossier : Eve Gianoncelli et Eleni Varikas Viola Klein (1908-1973). Une outsider dans les sciences sociales (...) Lire la suite...


 

Jean-François Laé, Annick Madec et Numa Murard (dirs.), « Sociologie narrative  : le pouvoir du récit », Sociologie et sociétés, vol. 48, n°2, 2016 - 332 p.

Sommaire Numa MURARD, « Présentation  : Déplacer les points de vue » - p. 5 19. Première partie : récits publics, biens du commun / Public Accounts, common goods Annick MADEC, « La sociologie narrative  : un artisanat civil » - p. 23 43. Corinne GRENOUILLET, « L’introuvable authenticité du récit ouvrier » - p. 45 62. Mathieu MARQUET, « Le rappeur (et le) sociologue » - p. 63 76. Alice (...) Lire la suite...


 

Claude Dargent, Yannick Fer et Raphaël Liogier (dirs.), Science et religion, Paris : CNRS Editions, 2017 - 243 p.

La question des relations entre science et religion est un classique de la controverse. Souvent vues comme conflictuelles, ces relations peuvent être envisagées à partir de différents points de vue. Bien des disciplines ont en effet des choses à dire dans ce domaine. Anthropologie, philosophie, histoire, droit seront ainsi convoqués dans les contributions rassemblées dans cet ouvrage. La (...) Lire la suite...


 

Randi Deguilhem et Fatiha Talahite (dirs.), « Gender, Law, and Property Rights in the Middle East », Hawwa, vol. 15, n°1‑2, 2017 - 224 p.

Sommaire Gender, Law, and Property Rights in the Middle East Randi Deguilhem and Fatiha Talahite Awqâf al-Nisâ’ : femmes et propriété immobilière en waqf à Miliana à l’époque ottomane Ouddène Boughoufala La propriété immobilière des femmes musulmanes de Jérusalem (1831–1841) Musa Sroor Femmes, waqf et droit de propriété en Iran à l’époque safavide Mohammadreza Neyestani Urban Tanzîmât and (...) Lire la suite...


 

Jane Freedman (Ed.), Gender and Insecurity. Migrant Women in Europe, Routledge, "Routledge Revivals" serie, 2017 - 208 p. (First Ed. 2003.)

This title was first published in 2003. Migration is a phenomenon which is at the heart of global politics and, within the EU, governments are continually trying to reinforce their controls of migration. These controls, designed to increase the security of European populations may, however, have the adverse effect of increasing the insecurity of migrants. This is particularly true for the (...) Lire la suite...


 

Aurélie Damamme, Helena Hirata et Pascale Molinier (coord.), Le travail entre public, privé et intime. Comparaisons et enjeux internationaux du "care", Paris : L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2017 - 254 p.

De quoi la crise du care est-elle le nom ? De la crise des solidarités familiales ? De celle de l’État-providence ou encore du travail gratuit des femmes ? La perspective du care déplace les frontières entre le privé et le public, l’intime et le politique, la théorie et l’empirie. De la façon la plus vivante possible et sans aucun souci d’exhaustivité, cet ouvrage restitue l’effervescence actuelle (...) Lire la suite...


 

^