Imprimer

Directions d’ouvrages et de revues  2011-2013

 

 

Jane Freedman (ed) Engaging Men in the Fight against Gender Violence : Case Studies from Africa, New York, Palgrave Macmillan, 2012

Gender-based violence is a global phenomenon which affects millions worldwide. However, despite the increasing attention which is now paid to this violence by policy makers data seem to indicate that these efforts are not having as great an impact as may have been hoped. In all countries of the world, reports of gender-related violence remain elevated, whilst many incidents of such violence probably remain unreported due to fear of stigma or reprisals for those who are victims. One of the (...) Lire la suite...


Malek Bouyahia, avec Maria Eléonora Sanna (dir.), Polysémie du voile, Paris : Éditions des Archives Contemporaines, 2013 - 205 p.

Comment se fait-il que le voile soit devenu en si peu de temps un enjeu décisif pour la société européenne ? Comment cette thématique, cantonnée au début des années 90 à quelques cas relevant du fait divers, est passée en l’espace d’une décennie à la rubrique événement ? Le voile, désormais islamique, symbolise et éclaire à lui seul l’ensemble des tensions que les sociétés européennes entretiennent avec les minorisés « d’origine » ou issues d’ailleurs. Les populations dites musulmanes, homogénéisées et réduites à (...) Lire la suite...


Lucie Goussard, avec Laëtitia Sibaud (dir.), La rationalisation dans tous ses états, Paris, L’Harmattan, coll. Logiques sociales, 2013, 236 p.

Cet ouvrage déconstruit les processus de rationalisation omnipotents qui régissent les activités sociales en France et en Occident. Il propose, d’une part, une réactualisation analytique de cet outil et offre, d’autre part, des critiques renouvelées des processus de rationalisation et de leurs effets sur les individus et sur les corps intermédiaires qui font sens dans nos sociétés en organisant les liens (...) Lire la suite...


Isabelle Clair, avec Jacqueline Heinen, « Rétrospectives », Cahiers du genre, n° 54, printemps 2013.

Dans une optique rétrospective, ce numéro porte sur les principaux objets et concepts-clés des études féministes françaises au cours des quarante dernières années. C’est notamment l’occasion d’interroger les définitions, les usages et les disciplines qui se sont emparées du concept de ‘genre’, lequel s’est progressivement imposé sous des acceptions variables, et de se pencher sur les structures académiques et éditoriales qui l’ont (...) Lire la suite...


Maxime Cervulle, Danièle Kergoat et Armelle Testenoire (coord.) « Subjectivités et rapports sociaux » Cahiers du genre, n°53, 2013 - 270 p.

Quels sont les effets des rapports sociaux de genre, de classe et de race sur les subjectivités ? Comment celles-ci se frayent-elles des voies pour résister et permettre à un savoir collectif d’émerger ? Autant de questions qui empruntent les chemins reliant le sujet individuel au sujet collectif. Sommaire et résumés : site de la revue - / - Cairn Lire la suite...


Sabine Fortino, avec Tejerina Benjamín, Cavia Beatrizet, Calderon José (dir.) Crise sociale et précarité. Travail, modes de vie et résistances en France et en Espagne, Nîmes, Champ social Éditions, 2012.

Ce livre se propose d’explorer les différentes facettes de la précarisation sociale, dans un contexte de transformation touchant à la fois le modèle économique, les mécanismes de solidarité sociale et les modalités prises par les actions collectives tentant de s’y opposer. Si un intérêt particulier est porté à l’étude des transformations du rapport au travail et des pratiques du travail des précaires, à l’analyse des marchés de l’emploi, notre regard sur la précarité va au-delà de la seule sphère (...) Lire la suite...


Aurélie Jeantet (coord.) « Cinéma et travail », Travailler, n°27, 2012.

« En psychodynamique du travail, traiter de la question de l’action suppose de pouvoir favoriser l’émergence d’une vision critique du travail et de son organisation, à partir de la transformation du rapport subjectif au travail, en tant que condition préalable et sine qua non à la transformation de l’organisation du travail. Ce dossier « Cinéma et travail » nous révèle que la position de perplexité est celle qui s’impose devant l’expérience du réel. C’est aussi celle qui sous-tend une conception de (...) Lire la suite...


Régine Bercot, avec Sophie Divay et Charles Gadea (Dir.), Les groupes professionnels en tension. Frontières, tournants, régulations, Octares, 2012.

Les métiers naissent, se développent, meurent. Ils forment des êtres collectifs aux frontières mouvantes, dans lesquels gravitent et coopèrent des acteurs aux statuts divers : aux côtés des professionnels, interviennent souvent des amateurs, des profanes, des bénévoles. Ce livre fait le choix d’interroger leur présence et leurs activités, car elles aident à comprendre le monde social des professionnels. Il se penche également sur les moments-clés qui marquent l’histoire des groupes professionnels, aussi (...) Lire la suite...


Fatiha Talahite « 25 ans de transformation post-socialiste en Algérie » Revue Tiers-Monde, n°210, avril/juin 2012.

Introduction : La Revue Tiers Monde a une longue histoire de débats et de bilans autour de la question du développement en Algérie : en 1963, François Perroux présentait un livre dans la collection « Tiers Monde » sur Les problèmes de l’Algérie indépendante (Perroux, 1963) ; à la fin des années 1970, la revue abritait un débat autour du modèle des industries industrialisantes de Destanne de Bernis et de son application à l’Algérie (Andreff, Hayab, 1978 ; Genné, 1979 ; Andreff, 1979 ; Auray, Duru, (...) Lire la suite...


Malek Bouyahia, Franck Freitas et Karima Ramdani (dir.), « Sex sells. Blackness too ? Stylisation des rapports de domination dans les cultures populaires et postcoloniales », Volume !, n° 8-2, Bordeaux, Éditions Seteun, 2012, 286 p.

Depuis les années 1990, les cultures populaires noires jouissent d’une reconnaissance artistique et commerciale sans précédent. Quelles places occupent les représentations de l’Autre, du corps, des femmes et de la « race » dans ces productions culturelles hautement médiatisées ? Plongeant sans détour dans le chaudron du hip hop et du dancehall mainstream pour aborder des questions scientifiques d’actualité (études postcoloniales, études sur le genre…), ce numéro de Volume ! entend apporter sa pierre à (...) Lire la suite...



^