Imprimer

2011-2013

 

 

Aurélie Damamme Genre, action collective et développement. Discours et pratiques au Maroc Paris : L’Harmattan, coll. Logiques sociales, 2013 - 244 p.

Au Maroc, qui s’engage dans des actions collectives ? Pour faire advenir quel projet de société ? Depuis les débats autour du plan d’action pour l’intégration des femmes au développement à la fin des années 90, les initiatives affichant un intérêt pour la question des femmes se sont multipliées. A travers l’étude de plusieurs actions en milieu rural et urbain, l’auteure analyse les changements qui s’opèrent au sein de la société marocaine, tant dans les rapports entre les sexes que dans l’expression des (...) Lire la suite...


 

Didier Demazière, Nadya Araujo Guimarães, Helena Hirata, Kurumi Sugita Être chômeur à Paris, São Paulo, Tokyo. Une méthode de comparaison internationale Paris : Presses de Sciences Po, 2013.

La condition de chômeur est marquée par l’obligation de recherche d’emploi, mais cette définition internationale dissimule des réalités hétérogènes. L’objectif de ce livre est d’explorer la diversité des significations du chômage : comment les chômeurs vivent-ils et interprètent-ils leur situation à Paris, à São Paulo et à Tokyo ? Le chômage a-t-il le même sens partout ? L’ouvrage retrace les manières dont le chômage est vécu par des hommes et des femmes de milieux sociaux et d’âges différents dans ces trois (...) Lire la suite...


 

Cornelia Möser Féminismes en traductions. Théories voyageuses et traductions culturelles Paris : Éditions des Archives contemporaines, 2013 - 336 p.

Féminismes en traduction entreprend une analyse des débats féministes sur le genre en France et en Allemagne. Le livre se concentre sur les aspects producteurs des transformations de traduction en suivant les chemins des transferts culturels empruntés par les débats sur le genre. En commençant par une analyse et contextualisation des débats, l’auteure expose que ce que les participant.e.s des débats présentent comme « théories de genre » est intensément influencé par la soi-disant French theory. Les (...) Lire la suite...


 

Michel Kokoreff, avec Didier Lapeyronnie, Refaire la cité. L’avenir des banlieues, Paris, Seuil, 2013.

« Cités », « banlieues », « zones urbaines sensibles »... Ces territoires que l’on ne sait plus nommer ont subi bien des transformations depuis trois décennies : paupérisation, ségrégation urbaine et ethnique, expansion des économies souterraines, durcissement des rapports avec les institutions. Les émeutes et les violences viennent régulièrement révéler les limites de l’action publique. Ce livre propose un diagnostic fondé sur vingt ans de recherches de terrain, en même temps que des pistes pour repolitiser (...) Lire la suite...


 

Jean-François Laé, avec Numa Murard, Deux générations dans la débine. Enquête dans la pauvreté ouvrière, Montrouge, Bayard, 2012.

A la fin des années 1970, Numa Murard et Jean-François Laé avaient conduit une première enquête à Elbeuf, ville ouvrière de Seine Maritime. Dans les cités provisoires édifiées à la hâte pour éponger les bidonvilles et les taudis, les dernières "poches de pauvreté" semblaient alors devoir s’effacer. Grosse erreur. Aujourd’hui en France, la fragilité des chômeurs de longue durée et des travailleurs pauvres est une réalité familière et presque acceptée, tant elle est massive. Trente ans après, les deux (...) Lire la suite...


 

Claude Dargent, avec Martine Barthelemy, Guy Groux et Henri Rey Le Réformisme assumé de la CFDT Paris, Presses de Sciences Po, coll. Académique, 2012, 271 p.

Cette investigation originale sur la CFDT associe pour la première fois une enquête qualitative et une enquête quantitative. Cette dernière a été effectuée auprès d’un échantillon représentatif de 1 503 syndicalistes dont l’adhésion s’étend des années 1960 aux années 2000. Ensemble, ces deux enquêtes permettent de saisir les traits de continuité et de discontinuité qui marquent l’histoire et l’univers de ce syndicat. S’ensuit une analyse du rapport au politique des adhérents, entendu ici au sens large du terme (...) Lire la suite...


 

Eleni Varikas, avec Anne Berger, Genre et Postcolonialismes. Dialogues transcontinentaux, Paris, Ed. des Archives Contemporaines, 2011.

Ce volume réunit des spécialistes d’Asie du Sud, d’Asie du Sud-Est, des Caraïbes, d’Europe Centrale et du Maghreb issus de disciplines diverses (anthropologie, histoire, linguistique, littérature, philosophie, science politique, sociologie) et de continents différents : Amérique, Afrique du nord, Asie, Europe. Son ambition est double : contribuer de manière à la fois analytique et critique à la constitution du champ des études postcoloniales en France et poser la question du rôle théorique, critique et (...) Lire la suite...


 

Eleni Varikas, Françoise Collin et Evelyne Pisier, Les femmes, de Platon à Derrida. Anthologie critique, Plon, 2000, 829 p. (réédité aux éditions Dalloz en 2011).

Cette anthologie critique propose une sélection de grands textes théoriques sur le statut des femmes. Le projet est né d’un étonnement : la place accordée à la différence des sexes est un point " aveugle " de l’enseignement de la philosophie comme de l’histoire des idées en général. Aussi nous paraît-il urgent de rendre " visible " des textes susceptibles de nourrir une réflexion sur la différence des sexes. A l’aube du XXIe siècle, en effet, les débats qui ressurgissent sont précurseurs des (...) Lire la suite...


 

Jean-François Laé, avec Philippe Artières, Les Écritures personnelles. Histoire, anthropologie et sociologie, Armand-Colin, 2011.

Que faire d’une correspondance, d’un agenda, d’un journal de rêve, d’une lettre à l’administration, d’un carnet d’héritage, d’un journal personnel ? En mosaïques, les archives personnelles sont spontanément indéchiffrables. Il faut les mettre en séries pour en extraire des normes d’expression. Car l’unité ici n’est ni une population, ni un territoire, ni un problème singulier, mais un geste d’écriture qui agit dans les relations personnelles et au travail, à domicile ou en institution, dans les relations de (...) Lire la suite...


 

Claude Dargent, Sociologie des opinions, Paris, Armand Colin, 2011, 238 p.

L’opinion serait-elle devenue la vox populi des démocraties occidentales actuelles ? À en croire l’omniprésence de la notion et son invocation rituelle dans le champ médiatique et politique, elle semble avoir gagné une vraie légitimité, même si l’on peine à s’accorder sur son statut épistémologique. Les opinions suscitent en effet la controverse. Qu’expriment-elles exactement ? Quel rapport entretiennent-elles avec les comportements - politiques, économiques, sociaux ? Comment évaluer leur force ? Qui peut (...) Lire la suite...


 

^