Imprimer

Marion Guenot

Docteure en science politique
Qualifiée par le CNU en Section 04 (science politique) et 19 (sociologie, démographie)


Domaines de recherche

sociologie de l’État et des institutions de contrôle
sociologie du travail policier
sociologie de la déviance, illégalismes économiques
sociologie du droit et des normes pénales

• Membre fondateur du Réseau INDICES (Interdisciplinaire et critique en études de sécurité)
• Membre du collectif de jeunes chercheurs « Doc 2000 »

 

Thèse

"Le crime ne paie pas". Les groupes d’intervention régionaux de la police judiciaire : sociologie politique de la construction d’une institution au succès improbable. , thèse pour le doctorat de science politique, sous la direction de Violaine Roussel et d’Odile Henry, Université Paris 8 : 03 octobre 2018.

Cette thèse s’intéresse au travail des GIR, qui rassemblent des policiers, gendarmes, inspecteurs de la douane, des impôts, du travail, du recouvrement de l’URSSAF et de la CPAM face à « l’économie souterraine » ou « patrimoine criminel ».
Entre 2014 et 2017, j’ai enquêté par observation, entretiens, travail sur archives policières dans trois GIR et leurs juridictions ; et par questionnaire sur la promotion 2016 de la formation « enquêteur GIR ».

Créés en 2002, les GIR ont prêté à controverse, étant l’élément-phare de la communication de N. Sarkozy sur les banlieues. Les professionnels recrutés dans les GIR ont conquis leur autonomie en élaborant un nouveau champ d’activité pénale permettant de viser des biens de grande valeur : « le patrimoine criminel » des délinquants aguerris ou appartenant aux milieux aisés. Les policiers, qui apprennent à mener ces procédures atypiques « sur le tas », définissent et mettent en œuvre des catégories de jugement sur la richesse, la pauvreté et l’immoralité de la recherche de profit à partir de leurs propres valeurs et pratiques économiques.

La thèse montre comment ces équipes très hétérogènes parviennent à fabriquer et défendre un objectif commun, non prescrit, répondant aux principes d’une justice redistributive. Pour que leurs affaires réussissent, dans un univers professionnel encore peu acquis à leur cause, les agents des GIR développent des compétences de « diplomates » et de « VRP » du « patrimoine criminel ». Ainsi, ces groupes constituent un cas intéressant de « management par le projet » dans les institutions régaliennes.

 

Publications

Coordination d’ouvrages ou de dossiers de revues

(avec Lucas Monteil, Alice Romerio et Rémi Rouge) Coordination du Dossier Spécial « Les studies à l’étude », Revue d’Anthropologie des Connaissances, vol. 11, 3, no. 3, 2017.

 

Articles dans des revues à comité de lecture

« De « l’économie souterraine » au « patrimoine criminel ». La construction d’un nouveau champ d’activité pénale et fiscale à travers les Groupes d’intervention régionaux », Déviance & Société, 2018/1 (Vol. 42), p. 141-171.

(Avec Rémi Rouge) « Décloisonner et "faire passer" des savoirs : entretien collectif avec Maxime Cervulle, Cornelia Möser et Arthur Vuattoux », Revue d’Anthropologie des Connaissances, vol. 11, 3, no. 3, 2017, pp. 479-502.

« Que puis-je faire pour vous ? Réflexions méthodologiques sur les conditions d’enquête dans les Groupes d’Intervention Régionaux » ¿ Interrogations ? N°22, L’enquêteur face au secret, décembre 2015.

 

Rapports de recherche

« La formation des enquêteurs du GIR : entre diversité et cohésion professionnelle », Université Paris 8, CRESPPA-Labtop, Rapport de recherche pour la CNGIR (Direction Centrale de la Police Judiciaire), janvier 2017, 25 p.

  

Communications

Choix de communications
  • (à venir) « Les enquêtes policières sur les richesses illicites : Classements d’institutions et morale de classe », RT 5 - Classes, Inégalités, Fragmentations, Congrès de l’Association Française de Sociologie, Aix-en-Provence, 29 août 2019.
  • (à venir) « Le nerf de la guerre » : La confiscation pénale de l’argent de la drogue par la police et la justice, Congrès de l’Association Française de Science politique, Bordeaux, 3 juillet 2019.
  • Intervention en table ronde : « Les procédures dérogatoires. L’exemple de la criminalité organisée », mutations de la procédure pénale. Regards croisés à l’occasion des soixante ans du Code de procédure pénale, Rennes 1, 26 avril 2019.
  • « Confisquer l’argent du crime : Enjeux pratiques et symboliques de la saisie et de la confiscation pénale », Séminaire du CESDIP, Versailles Saint Quentin en Yvelines, octobre 2018.
  • « Coopérations interministérielles et levée des secrets professionnels : obstacles et jeux d’alliance », Séminaire « Dans la boite noire de la sécurité » : Enjeux définitionnels, usages légitimes et ordinaires, site Pouchet du CNRS, avril 2018.
  • « De l’économie souterraine au patrimoine criminel, La construction d’un nouveau champ d’activité pénale et fiscale à travers les “groupes d’intervention régionaux" », 40e anniversaire de la Revue Déviance & Société, Cairn, décembre 2017.
  • « Entre partenariats et reconversions : le travail interministériel au sein de la Police Judiciaire », Congrès de l’Association Française de Science Politique, Montpellier, juillet 2017.
  • « La formation de l’esprit de corps policier : recrutement, savoir d’école et pratiques de métier », séance semi plénière, Congrès de l’Association Française de Sociologie, Amiens, juillet 2017.
  • « Comment devient-on chercheur.e critique ? », séance semi plénière, Congrès de l’Association Française de Sociologie, Amiens, juillet 2017.
  • « Se représenter l’économie souterraine, se présenter en terrain policier », 1ères Doctoriales de l’Association Française de Science Politique, Sciences Po Paris, 22 juin 2016.
  • « Introduction : De la "sécurité" au "sécuritaire", reconsidérer les impensés et inexplorés », Dans la boîte noire des politiques de sécurité, renouveler l’étude des pratiques et discours, Journée d’études doctorale, Université Paris VIII, 16 juin 2016.
  • « "Travail clandestin", "exports" "économie souterraine" : mobilités illégitimes et illégales au prisme du travail policier », Crise(s) et Mondes du Travail, Journées Internationales de la Sociologie du Travail, Université d’Athènes, 11,12 et 13 mai 2016.
  • « "Lutter contre l’économie souterraine" : trajectoires, dispositions et divisions du travail », Séminaire doctoral du CRESPPA, site Pouchet du CNRS, 11 avril 2016.
  • « Mai 68 comme point de comparaison ? Lecture critique de l’auto-analyse de Mauger et Fossé-Poliak », Premières Journée du Groupe de Recherche « Doc 2000 », LAMES, MMSH, Aix-en Provence, 4 avril 2016.
  • « "L’économie souterraine des cités sensibles" : injonctions politiques, traductions policières », Séminaire du CRESPPA-LabToP, site Pouchet du CNRS, 19 mai 2015.
  • (Avec Lucas Monteil), « Introduction : sur les processus de constitution et de qualification des domaines de la science », Politiques de la scientificité 3 : les "studies" à l’étude, Journée d’étude des doctorant.e.s du CRESPPA-LabToP, site Pouchet du CNRS, 24 octobre 2014
 

Animation de la recherche

  • Co-organisation de l’atelier : « Enquêter en terrain difficile : banalité des problèmes, spécificités des enjeux », Rencontres de la science politique, Université Paris VIII, 4 et 5 juillet 2018
  • Co-organisation du séminaire doctoral : Dans la boite noire de la « sécurité » : Enjeux définitionnels, usages légitimes et ordinaires, CESDIP et site Pouchet du CNRS, septembre, novembre, janvier, avril 2017-2018
  • Co-organisation du Colloque doctoral du CRESPPA, site Pouchet du CNRS, 14 et 15 novembre 2016
  • Co-organisation de la Journée d’étude doctorale : Dans la boîte noire des politiques de sécurité : renouveler l’étude des pratiques et discours, Université Paris VIII, 17 juin 2016
  • Co-organisation de la Journée d’étude : Politisations émergentes, politisations précaires ? Journées d’étude du CRESPPA, site Pouchet du CNRS, 28 et 29 janvier 2016
  • Co-organisation de la Journée d’étude : Politiques de la scientificité 3 : les "studies" à l’étude, journée d’étude des doctorant.e.s du CRESPPA-LabToP, site Pouchet du CNRS, 24 octobre 2014.
 

Enseignement

Statuts d’enseignement

2016- 2018 : ATER en science politique à l’Institut d’études Européennes de Paris 8
2014-2016 : Monitrice au département de science politique de Paris 8

Matières enseignées depuis 2014

  • Politiques Européennes d’immigration
  • Méthodologie et suivi des mémoires
  • L’Europe de la sécurité
  • Panorama des migrations en Europe
  • Étude de cas : Montage de projets liés aux migrations et aux chercheurs d’asile
  • Analyse comparée des systèmes politico-administratifs Européens
  • Analyser et enquêter l’État
  • Méthodologie du Travail universitaire
  • Sociologie de l’État et des Politiques Publiques
 

Diplômes, prix, distinctions

Lauréate du concours « jeunes chercheurs » organisé par la Revue Déviance & Société en 2017.


^