Imprimer

Florence Hulak

Maîtresse de conférences en philosophie au Département de Science Politique, Université Paris 8


 

Publications

Ouvrages

Florence Hulak, Sociétés et mentalités. La science historique de Marc Bloch, Paris : Hermann, coll. « Philosophie », 2012 - 358 p.

Célébré comme l’un des plus grands historiens du vingtième siècle, Marc Bloch n’a guère été lu par les philosophes. Son œuvre est pourtant porteuse d’une vision inédite de l’histoire, aujourd’hui encore éclairante pour la philosophie comme pour les sciences humaines. Dans le sillage de la sociologie (...) Lire la suite...



 

Coordination d’ouvrages ou de dossiers de revues

Florence Hulak et Charles Girard (dir.), Philosophie des sciences humaines. Concepts et problèmes, Paris : Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », 2011 - 280 p.

Les sciences humaines ont en partage des concepts. L’histoire et la géographie, la sociologie et l’anthropologie, l’économie et la linguistique, la psychologie et la psychanalyse trouvent leur unité dans l’usage divers qu’elles en font, plutôt que dans un objet commun aux contours incertains. Pour (...) Lire la suite...



 

Articles dans des revues à comité de lecture

- “La guerre et la société. Le problème du savoir historico-politique chez Michel Foucault”, Philosophie, 2017 (à paraître).

- « Le tribunal de l’histoire. Vérité historique et vérité judiciaire », Revue philosophique de la France et de l’étranger, T141, 2016/1, p. 3-21. (voir ici)

- « Sociologie et théorie socialiste de l’histoire. La trame saint-simonienne chez Durkheim et Marx », Incidence, 11, 2015, p. 83-107.

- « Michel Foucault, la philosophie et les sciences humaines : jusqu’où l’histoire peut-elle être foucaldienne ? », Tracés – Hors série “Philosophie et sciences sociales”, 2013, p. 103-120. (voir ici)

- « L’avènement de la modernité : la commune médiévale chez Max Weber et Emile Durkheim », Archives de philosophie, 2013, T. 76, 4, 2013, p. 553-569. (voir ici).

- « Science historique et sociologie chez Georg Simmel », Sociologie et sociétés, vol. 44, n°2, 2012, p. 75-94. (voir ici).

- « Le peuple, la masse ou les sujets – L’Ecole des Annales face à la critique de Jacques Rancière », Raison publique, vol. 14, 2011, pp. 245-263.

- « Que permet de penser l’imaginaire social de Charles Taylor ? », Philosophiques, vol. 37, n°2, 2010, pp. 387-409. (voir ici)

- « En avons-nous fini avec l’histoire des mentalités ? », Philonsorbonne, n°2, année 2007-2008, pp. 89-109.

- « Spinoza après Marx, ou le problème de l’ontologie marxienne », Revue de Métaphysique et de Morale, n°4, oct. 2007, pp. 483-498. (voir ici)

 

Chapitres d’ouvrages

- « L’objectivité en histoire – Retour sur le débat Paul Ricœur / Louis Althusser », in F. Fruteau de Laclos et G. Bianco (dir.) L’angle mort des années cinquante, Paris, Presses de la Sorbonne, 2016, p. 107-122.

- « Le réel », in J.F. Sirinelli et C. Gauvard (dir.), Dictionnaire de l’historien, Paris, Puf, 2015, p. 584-586.

- « L’événement », in F. Hulak et C. Girard (dir.), Philosophie des sciences humaines. Concepts et problèmes, Paris, Vrin, 2011, p. 97-127.

- « Die Geschichte der Ungleichzeitigkeit bei Marc Bloch », Ernst-Bloch-Almanach, vol. 30, 2011, p. 145-158.

- « L’histoire peut-elle être durkheimienne ? Les usages de Durkheim dans l’Ecole des Annales », in C. Bonicco, P. Charbonnier, M. Plouviez et G. Salmon (dir.), Durkheim et ses usages dans les sciences sociales (à paraître)

 

Comptes-rendus

- « Sur : F. Hartog, Régimes d’historicité. Présentisme et expérience du temps, Paris, », 40 ans/40 livres, EHESS, 2015. (voir ici)

- « Sur : C. Gautier, La force du social. Enquête philosophique sur la sociologie des pratiques de Pierre Bourdieu, Paris, Cerf, 2013 », Archives de philosophie, 2014/4, tome 77, p. 679-680.

- « De quoi l’histoire est-elle faite ? / Sur : C. Bouton, Faire l’histoire. De la Révolution française au Printemps arabe, Paris, Cerf, 2013 », La vie des idées, mars 2014 (voir ici).

- « Sur : A. Berlan, La fabrique des derniers hommes. Retour sur le présent avec Tönnies, Simmel et Weber, La découverte, 2012 », Revue française de science politique, vol. 64, n°1, 2014, p. 138-140.

- « Sur : J. Mouric, Raymond Aron et l’Europe, Presses universitaires de Rennes, 2013 », Annales HSS, n°1, 2014, p. 282-284.

- « Sur : C. Bouton & B. Bégout (dir.), Penser l’histoire. De Karl Marx aux siècles des catastrophes, Ed. de l’Eclat, 2011 », Raison publique, 2012 (voir ici)

  

Formation universitaire

- 2009 : Doctorat de philosophie, sous la direction de Jean-François Kervégan, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Thèse intitulée « Mentalités et imaginaires sociaux – Le problème de la subjectivité dans la science historique française et la philosophie de l’histoire contemporaine »)

- 2003 : Agrégation de philosophie


^