Imprimer

Ouvrages  2011-2013

 

 

Florence Burgat, Vanessa Nurock (dir.), Le multinaturalisme. Mélanges à Catherine Larrère , Éditions Wildproject, 2013 - 240 p.

Catherine Larrère, spécialiste de Montesquieu et du 18e siècle, est aussi depuis les années 1990 une pionnière de l’éthique environnementale en France. En hommage à une trajectoire philosophique singulière, cet ouvrage propose un cheminement en liberté autour de grandes questions morales touchant à (...) Lire la suite...



 

Anne-Marie Autissier et Emmanuel Laurentin Cinquante ans de France Culture, Paris : Flammarion, 2013 - 255 p.

Depuis sa création en 1963, et alors que son audience et son influence ne cessent de croître, France Culture occupe l’une des places symboliques les plus importantes du paysage radiophonique français. "Radio de la parole", du livre et de la connaissance, conçue à l’origine comme une véritable (...) Lire la suite...



 

Alain Quemin, Les stars de l’art contemporain. Notoriété et consécration artistiques dans les arts visuels, Paris : éditions du CNRS, 2013 - 458 p.

Le monde de l’art contemporain n’échappe pas, lui non plus, à la vogue des palmarès. Bruce Nauman, Gerhard Richter, Georg Baselitz, Jeff Koons ou Damien Hirst caracolent dans le Kunstkompass, sorte de hit-parade des artistes les plus en vue. Le galeriste star Larry Gagosian ou le méga-collectionneur (...) Lire la suite...



 

Élie During, Laurent Jeanpierre (coord.) « Bruno Latour ou la pluralité des mondes », Critique, n°786, novembre 2012 - 92 p.

Bruno Latour est infatigable. De la fabrique des faits scientifiques ou des objets techniques à l’ethnopsychiatrie, en passant par la religion, le droit, la politique ou les récentes controverses sur le changement climatique, aucun domaine du savoir et des pratiques ne lui est étranger. Depuis plus (...) Lire la suite...



 

Laurent Jeanpierre, Dork Zabunyan, Jacques Rancière, La méthode de l’égalité. Entretien avec Laurent Jeanpierre et Dork Zabunyan, Paris, Bayard, 2012 - 400 p.

Présentation de l’éditeur « Je suis quelqu’un qui n’aime pas parler et qui aime les mots, qui pense que la puissance de l’événement est malgré tout liée à la puissance des mots capables de le qualifier ». Littéraire et cinéphile, Jacques Rancière élabore depuis les années 1960/1970 une philosophie de (...) Lire la suite...



 

^