Imprimer

Ouvrages

 

Alain Quemin, Les commissaires-priseurs. La mutation d’une profession, Paris : Anthropos-Economica, 1997 - 534 p.

Traditionnellement très discrète, la profession des commissaires-priseurs se trouve depuis plusieurs années sous les feux de l’actualité en raison de la construction européenne qui est venue remettre en cause son monopole sur le marché français des ventes aux enchères. L’émergence d’une logique d’entreprise concurrente de la logique professionnelle traditionnelle est ainsi étudiée, le groupe étant passé du statut de rentiers à celui de professions libérales actives et, de plus en plus, à celui de véritables entrepreneurs. On pourra, du point de vue des sciences sociales, trouver des élément de réponse à quelques points trop rarement abordés en sociologie : si l’origine sociale est un point fréquemment étudié par cette discipline, quelle peut être son influence sur la dynamique professionnelle ?

Comptes rendus dans Revue française de sociologie, XL-1, janvier-mars 1999, Sociologie du travail, n°XLII-1, 2000, Travail et emploi, n°73, 1998, Droit et société, n°40, 1998, Circular. Recherche et documentation sur les politiques culturelles, n°8, juillet 1998

3 mai 2016

Alain Quemin

Professeure à l’Université Paris 8 - I
Institut d’études européennes (IEE)
Cresppa-LabTop
Page personnelle




^