Imprimer

Ouvrages

 

Nicolas Duvoux, Jane Jenson, « La notion de choix dans les services publics et la protection sociale », Lien social et politiques, n°66, hiver 2011.

Introduction « Le « choix » comme principe pour guider les politiques publiques s’est imposé à la croisée des représentations et des croyances sur la réforme de l’État social, surtout en Europe et en Amérique du Nord depuis plusieurs décennies. En France, les réformes des années 1980 et 1990 de la politique familiale étaient toujours menées au nom d’un « vrai choix » pour les parents entre les modes de garde de leurs enfants, valeur qui a mené à la dépréciation du service standard, la crèche municipale (Jenson et Sineau, 1998). En Suède, la croyance dans les vertus du choix des consommateurs des services, jusqu’à une période récente publics et universels, a fait beaucoup de chemin ; la privatisation des services a suivi (Blomqvist, 2004). Depuis les années 1980 aux États-Unis, les États ainsi que le gouvernent fédéral promeuvent l’utilisation des bons d’études (schoolvouchers) pour que les étudiants démunis puissent fréquenter l’école de leur choix (Peterson et Campbell, 2001). En Europe, c’est sans doute le New Labour sous Tony Blair qui est allé le plus dans cette représentation du rapport du citoyen aux services publics. » Lire la suite

- Sommaire et articles en libre accès

13 mai 2016

Nicolas Duvoux

Professeur à l’Université Paris 8,
Cresppa-LabTop
Page personnelle




^