Imprimer

Ouvrages

 

Odile Henry Les guérisseurs de l’économie. Sociogenèse du métier de consultant (1900-1950), Paris, CNRS Éditions, 2012 - 494 p.

Véritables « médecins des affaires », les ingénieurs-conseils évaluent l’état de santé d’entreprises privées comme d’institutions publiques, et proposent des « thérapies » visant à corriger les dysfonctionnements constatés. Mais derrière leur prétention scientifique à l’objectivité, ces diagnostics et remèdes sont autant d’affirmations normatives sur le monde économique. Mis en œuvre par les dirigeants, ils deviennent même constitutifs des réalités sociales.
À travers une histoire structurale de la profession de consultant et une analyse de l’émergence du management, Odile Henry nous emmène donc au cœur de l’incessant processus de production symbolique et idéologique de l’ordre social.
Placée, dès le début du XXe siècle, au centre de rivalités entre État et domaine civil, imprégnée de saint-simonisme, nourrie des apports conflictuels du taylorisme et de la doctrine administrative, la profession est l’objet d’âpres luttes d’influence. Elle trouve ensuite, dans le régime de Vichy et son nouvel ordre juridique, un « nouvel espace des possibles », éclairant le rôle décisif de l’État dans la constitution de son autorité.

1er juin 2016

Odile Henry

Professeure à l’Université Paris 8
Cresppa-LabTop




^