Imprimer

Soutenance de thèse

 

Gaël Marsaud

Prendre position en documentaire. Une sociologie politique des films documentaires tournés dans le Centre-ville de Saint-Denis et à la Joliette à Marseille (2000-2010).

lundi 11 septembre 2017 à partir de 14h00, Salle de conférence, Site Pouchet du CNRS, 59-61, rue Pouchet, 75017 PARIS.

Cette thèse analyse les processus de politisation et dépolitisation de films documentaires attachés à l’urbain stigmatisé et prend pour objet 42 films tournés dans les quartiers du Centre-ville Basilique à Saint-Denis et de la Joliette à Marseille entre 2000 et 2010. L’enquête s’appuie également sur une série d’entretiens semi-directifs auprès des réalisateurs et d’analyses filmiques, ainsi que sur un ensemble de sources afférentes à l’activité promotionnelle ou théorique des réalisateurs. Au croisement des sociologies de l’art, du cinéma, du journalisme et des professionnels engagés, cette thèse vise à dresser les contours d’un espace du documentaire en voie d’autonomisation. Elle propose une analyse des trajectoires sociales et professionnelles des documentaristes, des clivages au sein de cet espace du documentaire et des collaborations nécessaires à la fabrique et à la diffusion des documentaires. Elle permet de revenir sur nombre de représentations couramment accolées à cette pratique allant du rapport à la politique entendu au sens large, à la place accordée au réalisateur dans le processus de création et à la division entre cinéma et journalisme. En plaçant au centre les logiques de professionnalisation et les relations avec des acteurs, intervenants filmés et publics étrangers à l’espace documentaire, ce travail reconsidère les conditions d’un engagement politique et les prises de position par et au travers des films.

Le jury est composé de :
 Laure de VERDALLE (Chargée de recherche au CNRS – Laboratoire Printemps - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), Lilian MATHIEU (rapporteur, Directeur de recherche au CNRS – Centre Max Weber – École Normale Supérieure de Lyon), Bruno PÉQUIGNOT (président de jury, Professeur des Universités – Université Sorbonne Nouvelle – Laboratoire Cerlis), Gwenaële ROT (rapportrice, Professeure des Universités – Institut d’Études Politiques de Paris – Centre de sociologie des organisations) et Violaine ROUSSEL (directrice de thèse, Professeure des Universités – Université Paris 8 – CRESPPA-LabToP).


8 septembre 2017

HDR Soutenues

Directrices et directeurs de thèses



Soutenance de thèse

mardi 30 janvier 2018 à 10h00

Diaspora militante et Etat ethno-racial en Mauritanie (1987-2017) Composition du jury de thèse : Michel AGIER, Directeur d’études, École des hautes études en sciences sociales, Paris (rapporteur) Maria-Benedita BASTO, Maîtresse de conférences, Université Paris-Sorbonne Françoise BLUM, Ingénieure de (...) lire suite

Soutenance de thèse

vendredi 2 février 2018 à 09h30

Sciences de la musique sans frontières ? Contribution à une sociologie du processus de primitivisation Résumé : Cette thèse analyse la division moderne des domaines des sciences de la musique et la hiérarchisation des répertoires musicaux qui lui est corrélative. La recherche s’appuie sur une enquête (...) lire suite

Soutenance de thèse

jeudi 16 novembre 2017 à 13h00

Wild Women Don’t Have The Blues. Genre, race et sexualité dans le rap féminin états-unien Résumé de la thèse : De toutes les musiques populaires contemporaines, le rap, né dans le South Bronx à New York vers le milieu des années 1970, est probablement celle que l’on associe le plus communément à (...) lire suite


^