Imprimer

Produits des activités pédagogiques et didactiques

 
  • Fanny Bugeja-Bloch et Marie-Paul Couto, Les méthodes quantitatives, Paris : Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 2015 - 128 p.
    Résumé : Que seraient la sociologie et, plus généralement, les sciences sociales sans l’outil statistique ? Au principe de nombreuses disciplines, les méthodes quantitatives ne vont pourtant pas de soi et méritent d’être expliquées. Comment concevoir une enquête par questionnaire ? Est-elle objective ? Comment exploiter les données obtenues ? Parce que produire et lire des indicateurs statistiques implique d’exercer son sens critique, les méthodes quantitatives ne se limitent pas seulement à une production de chiffres : le discours qui permet d’en restituer les résultats est aussi une sorte d’exercice littéraire. Exercice périlleux, qui n’est pas sans conduire parfois à des interprétations abusives. L’objectif de cet ouvrage est de présenter toutes les étapes du processus de quantification (construction du questionnaire, exécution sur le terrain, panorama des techniques quantitatives et valorisation et réception des résultats) et d’en fournir des illustrations.
  • Nicolas Duvoux, Les inégalités sociales, Paris : PUF, coll. « Que sais-je ? », 2017 - 128 p.
    Résumé : Depuis quelques années, dans tous les pays occidentaux, les inégalités sociales se creusent à nouveau. Chez certains, ce sont les riches qui deviennent plus riches. Chez d’autres, les pauvres qui s’appauvrissent. Parfois encore, les deux phénomènes se conjuguent. Dans tous les cas, ces inégalités semblent majoritairement se reproduire de génération en génération. Comment expliquer cette aggravation globale ? Comment lutter contre ce phénomène ? Pour appréhender cette question complexe, Nicolas Duvoux s’attache d’abord à clarifier les faits, c’est-à-dire à tenter de définir la nature de ces inégalités et de les mesurer. Il propose ensuite un panorama des différentes interprétations de la façon dont elles se construisent et s’enracinent. Il montre enfin que comprendre les inégalités sociales, c’est aussi décrypter comment chaque société les conçoit, les critiques et tente (ou non) de les combattre.
  • Baptiste Coulmont, Sociologie des prénoms, 2e édition mise à jourᵉ éd., Paris : La Découverte, coll. « Repères », 2015 - 125 p.
    Résumé : Pour quelles raisons notre prénom dit-il autant de choses sur nous-mêmes et sur les personnes qui nous l’ont donné ? Comment les prénoms sont-ils choisis et utilisés ? Comment l’empire de la mode a-t-il remplacé l’emprise de la parenté ? Pourquoi les Kenza de maintenant seront-elles, demain, les Mauricette d’aujourd’hui ? En deux siècles, le prénom est devenu support personnel d’identité : le prénom de l’état civil est de plus en plus perçu comme exprimant le moi profond. Et, en même temps, la ronde des prénoms obéit à la mode. Certains prénoms sont propres à une époque ou à une classe sociale : Apolline et Hippolyte n’ont pas les mêmes parents que Cynthia et Sofiane. À l’échelle d’une société, les prénoms permettent alors d’étudier l’affaiblissement des identités religieuses, la dilution de caractéristiques liées à la migration ou certaines formes de ségrégation. À l’échelle de petits groupes, leurs usages quotidiens permettent de saisir la répartition du pouvoir dans la famille ou dans le monde du travail.
  • Celine Bérault et Baptiste Coulmont, Les courants contemporains de la sociologie, nouvelle ed. augm., Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2018 - 208 p.
    Résumé : Comment la sociologie connaît-elle une renaissance en France, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ? Comment maîtriser le paysge sociologique contemporain au-delà des repères que constituent les grandes figures es années 1970 ? Comment dépasser les proclamations d'écoles et les controverses théoriques afin de comprendre les liens qui unissent les travaux actuels ? Ce manuel explore de façon didactique la sociologie française depuis sa refondation après-guerre, non pas en abordant les courants successivement, mais en embrassant tous les mouvements et en mettant en résonnance ambitions théoriques et grandes questions transversales (inégalités, action, changement et individu). Au-delà des repères que sont les grands sociologues des années 1970 (Raymond Boudon, Pierre Bourdieu, Michel Crozier, Alain Touraine), cet ouvrage établit tous les liens nécessaires à la compréhension du paysage sociologique contemporain à travers des thèmes-clés et de très nombreux exemples.
  • Médéric Martin-Mazé, « L’analyse de correspondances multiples en relations internationales », in G. Devin (éd.), Méthodes de recherche en relations internationales, Paris : Presses des Sciences Po, 2016 - p. ? - (Ouvrage également paru en anglais : Resources and Applied Methods in International Relations, Palgrave MacMillan, 2018).
  • Delphine Allès et Auriane Guilbaud, « Les relations internationales : genèse et évolutions d’un champ d’étude », in C. Roux, E. Savarese (éd.), Science politique, Larcier, coll. « Paradigme », 2017 - p. 239-254.
  • Florence Hulak, « François Hartog et l’expérience du présent », in C. Lemieux (éd.), Pour les sciences sociales. 101 livres, Editions de l'EHESS, 2017 - p. 275-277.
  • Yves Sintomer, « Le gouvernement représentatif », in O. Christin, S. Soulié, F. Worms (éd.), Les 100 mots de la république, 1re éditionᵉʳ éd., Paris : PUF, coll. « Que sais-je? », 2017 - p. 38-39.
  • Yves Sintomer, « L’ère de la post-démocratie », in P. Chastenet (éd.), Penser et panser la démocratie, Paris : Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2017 - p. 315-333.
  • Delphine Allès, Auriane Guilbaud et Delphine Lagrange, « L’entretien en relations internationales », in Devin (éd.), Méthodes de recherche en relations internationales, Paris : Presses de Sciences Po, 2016 - (Ouvrage également paru en anglais : Resources and Applied Methods in International Relations, Palgrave MacMillan, 2018).

  • Séverine Sofio, « €Portrait de l’artiste à son chevalet.’
La pratique de l’autoportrait par les artistes femmes
et hommes dans le dernier tiers du XVIIIe siècle », in C. Trotot (éd.), Autoportraits, autofictions de femmes à l’époque moderne Savoirs et fabrique d’identité, Classiques Garnier, coll. « Masculin/féminin dans l’Europe moderne », 2018 - p. 255-276.
    Résumé : Ce recueil de travaux interdisciplinaires étudie comment les femmes ont représenté leurs savoirs et s’en sont servi pour fabriquer leur identité de la Renaissance à l’aube du XIXe siècle, à travers des créations littéraires ou picturales. Le volume rend manifeste leur contribution aux arts et aux savoirs modernes.

  • Violaine Roussel, « Entretien », Radio SiriusXM, 30 novembre 2017 - en ligne : https://businessradio.wharton.upenn.edu/programs/in-the-workplace/guests/#Guest7042 (Consulté le 21 mars 2018) - (Émission « In the Workplace »).

Derniers dépôts dans HAL-SHS

[hal-01946054] Tailored Surfaces/Assemblies for Molecular Plasmonics and Plasmonic Molecular Electronicsano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Jean-Christophe Lacroix), Jean-Christophe Lacroix

[...] Lire la suite6 décembre 2018

[hal-01924722] Bad Girls", la violence des filles : généalogie d’une panique moraleano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (David Niget), David Niget

Avec l’invention du tribunal pour enfants, à l’aube duxxesiècle, aux États-Unis puis dans les pays de Commonlaw, l’hybridation de la justice et de l’aide sociale produit un élargissement et une modification de la délinquance juvénile qui touche plus fréquemment les filles d’une part, et se penche plus (...) Lire la suite17 novembre 2018

[halshs-01914905] Musique Deboutano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Isabelle Mayaud), Isabelle Mayaud

Le #51 mars (mercredi 20 avril 2016), un orchestre de 350 musiciennes et musiciens s’est rassemblé à Paris, sur la place de la République, à l’occasion d’une nouvelle « Nuit Debout », pour interpréter trois mouvements de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak. Diffusée en direct sur Periscope, la (...) Lire la suite8 novembre 2018

[hal-01901681] Local, global et nouvelles frontièresano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Xavier Aurégan), Xavier Aurégan

[...] Lire la suite24 octobre 2018


^