Imprimer

Directions d’ouvrages et de dossiers de revues

 

Fatiha Talahite et Rachida Ennaifer (coord.), Fatema Mernissi et la pensée féministe au Maghreb, Editions Journées féministes maghrébines 2017 - 87 p., Actes des premières Journées féministes maghrébines (JFM), Tunis, 20-21 mai 2016.

« Pourquoi se révolter et changer le monde si on ne peut pas obtenir ce qui nous manque ? Et ce qui nous manque le plus, dans notre vie de femmes, c’est l’amour, le désir et la tendresse. À quoi bon faire la révolution si le monde doit rester un désert affectif ? Une révolution féministe doit plonger hommes et femmes dans un bain de tendresse », Fatema Mernissi, Rêves de femmes, une enfance au Harem


À l’instar de Rêves de femmes, les Journées Féministes Maghrébines (JFM) tenues à Tunis les 20 et 21 mai 2016 en hommage à la sociologue et activiste féministe marocaine ont été un bain de tendresse. Décédée le 30 novembre 2015, Fatema Mernissi était fortement présente durant ces journées par toutes les idées qu’elle avait semées, les idéaux qu’elle avait défendus et les amitiés qu’elle avait nouées.
Pionnière, Fatema Mernissi a très tôt levé le voile sur des problématiques majeures telles que la relation entre féminisme et islam et féminisme et pouvoir. Maghrébine, la pensée de Fatema Mernissi a rejoint l’universalité, parce qu’elle a su jeter les ponts entre le Monde arabe et l’Occident, le Machrek et le Maghreb.
À travers l’hommage à Fatema Mernissi, les JFM ont été l’occasion pour des féministes algériennes, marocaines et tunisiennes de se retrouver à Tunis, dans le cadre du Club Tahar Haddad, lieu chargé de leur histoire, pour reprendre un débat sur l’avenir du féminisme au Maghreb. Un débat interrompu durant les années de plomb.

- Table des matières

21 avril 2017

Fatiha Talahite

Chargée de recherche au CNRS
Cresppa-GTM
Page personnelle




^