Imprimer

Directions d’ouvrages et de dossiers de revues

 

Sébastien Lemerle et Carole Reynaud-Paligot (dirs.), La biologisation du social : discours et pratiques, Presses universitaires de Paris Nanterre, coll. « Frontières de l’humain », 2017 - 238 p.

Les progrès enregistrés par les sciences de la vie sont appelés à modifier nombre de nos conceptions relatives à la personne humaine et à la société. Mais alors qu’il existe une riche littérature théorique sur ce sujet, peu d’études avaient jusqu’à ce jour été consacrées aux pratiques résultant des appropriations sociales des savoirs en génétique et neurosciences. L’objectif principal de ce livre est de contribuer à combler cette lacune, grâce aux contributions de chercheuses et chercheurs issus de différentes disciplines (neurosciences, sociologie, histoire, sciences de l’information et de la communication…). Il révèle une tendance, perceptible depuis quelques décennies dans nos sociétés, à « biologiser le social ». L’importation de grilles d’analyses et d’action inspirées par les sciences biologiques touche en effet un nombre grandissant d’univers, des débats autour du genre, de la race, du transhumanisme ou de la souffrance sociale, aux pratiques en mutation dans les domaines de la santé mentale, du sport, de l’éducation, du marketing ou du droit. À partir d’études de cas concrètes, ce livre conduit à réexaminer la question des relations entre recherche, idéologie scientifique et ingénierie sociale, à l’heure où la biologie s’inscrit durablement dans l’horizon mental de notre temps.

- Sommaire sur le site du Comptoir des presses d’universités

- Cet ouvrage fait suite à la journée d’étude du 24 novembre 2014, organisée avec le soutien du Cresppa-CSU et de la MSH Paris Nord - programme et intervenant.e.s

31 mars 2017

Sébastien Lemerle

Maître de conférences à l’Université Paris Ouest-Nanterre
Cresppa-CSU
Page personnelle




^