Imprimer

Livres et dossiers de revues  2018

 

Hugo Bréant, Sébastien Chauvin et Ana Portilla (eds.), « Capital social en migration », Actes de la recherche en sciences sociales, n°255, décembre 2018

Premières lignes de l’introduction « Alors qu’au cours des années 2010, l’urgence humanitaire de la « crise des réfugié·e·s » a durablement installé une image misérabiliste de la migration internationale dans l’opinion publique, ce numéro prend le parti de s’intéresser aux ressources des migrant·e·s. En abordant la question de l’accumulation et de la gestion du capital social dans les carrières et stratégies (...) Lire la suite...



 

Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune (coords.), « En bas à droite », Politix, n°122, décembre 2018 - 244 p.

Sommaire du dossier En bas à droite : Travail, visions du monde et prises de position politiques dans le quart en bas à droite de l’espace social Amélie Beaumont, Raphaël Challier et Guillaume Lejeune S’engager « du côté des gens bien ». La conscience sociale légitimiste des soutiens populaires de l’UMP en banlieue parisienne Raphaël Challier « Déjà nous ». Un sentiment d’appartenance sélectif en (...) Lire la suite...



 

Fabrice Larat, Michel Mangenot et Sylvain Schirmann (dirs.), Les études européennes. Genèses et institutionnalisation, Paris : L’Harmattan, Cahier spécial « Fare (Frontières, Acteurs, Représentations de l’Europe) », 2018 - 646 p.

Les études européennes sont devenues une partie intégrante du paysage universitaire en Europe, comme dans le reste du monde. Pourtant l’existence de ce champ particulier d’études ne va pas de soi et nécessite de questionner la nature de la relation entre ce sujet politique qu’est l’Union européenne et ce qui est devenu un objet de recherche et d’enseignements. En s’interrogeant sur les conditions de (...) Lire la suite...



 

Sylvie Tissot, Gayfriendly. Acceptation et contrôle de l’homosexualité à Paris et à New York, Éditions Raisons d’agir, 2018 - 328 p.

Que veut dire être gayfriendly ? Avoir des amis gais ? Soutenir le « mariage pour tous » ? Envisager sans effroi que sa fille devienne lesbienne ? Sortir dans des bars gais et même renouveler ses propres pratiques sexuelles ? Il n’y a pas de « bonne » gayfriendliness, mais des attitudes différentes, en France et aux États-Unis, variables selon les âges, le sexe et les parcours de vie. L’acceptation de (...) Lire la suite...



 

Daniel Bessner and Nicolas Guilhot, eds. The Decisionist Imagination : Democracy, Sovereignty and the Social Sciences, Oxford : Berghahn Books, 278 p. (forthcoming October 2018)

In the decades following World War II, the science of decision-making moved from the periphery to the center of transatlantic thought. The Decisionist Imagination explores how “decisionism” emerged from its origins in prewar political theory to become an object of intense social scientific inquiry in the new intellectual and institutional landscapes of the postwar era. By bringing together (...) Lire la suite...



 

Ugo Palheta, La possibilité du fascisme, Paris : La Découverte, coll. « Cahiers libres », septembre 2018 - 276 p.

"Tentations autoritaires des États occidentaux, renouveau du nationalisme et du racisme, entrée dans la longue stagnation du capitalisme qui fait peu à peu voler en éclats les alliances de classes, etc. : autant de forces souterraines rendant plausible l’hypothèse d’un retour du fascisme en France. Pour Ugo Palheta, les gauches doivent urgemment inventer un nouvel antifascisme. Mouvement (...) Lire la suite...



 

Thomas Brisson, Décentrer l’occident. Les intellectuels postcoloniaux, chinois, indiens et arabes, et la critique de la modernité, Paris : La Découverte, coll. « Sciences humaines », 30 août 2018 - 288 p.

« Comment se sont construites les pensées postcoloniales ? Quel type de critique de l’Occident produisent-elles ? Et quel universalisme alternatif proposent-elles ? C’est à répondre à ces questions, si importantes pour comprendre le monde contemporain et le décentrement en cours de l’Occident, que s’attache ce livre très original. Bien plus qu’une simple cartographie des pensées postcoloniales, cet (...) Lire la suite...



 

Celine Bérault et Baptiste Coulmont, Les courants contemporains de la sociologie, nouvelle ed. augm., Paris : PUF, coll. « Quadrige », 2018 - 208 p.

Comment la sociologie connaît-elle une renaissance en France, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ? Comment maîtriser le paysge sociologique contemporain au-delà des repères que constituent les grandes figures es années 1970 ? Comment dépasser les proclamations d’écoles et les controverses théoriques afin de comprendre les liens qui unissent les travaux actuels ? Ce manuel explore de façon (...) Lire la suite...



 

Vanessa Codaccioni, La légitime défense. Homicides sécuritaires, crimes racistes et violences policières, Éditions du CNRS, 2018 - 250 p.

La légitime défense est au cœur de l’actualité politique et judiciaire : multiplication du nombre de femmes battues qui tirent sur leur mari ou leur compagnon violent, mobilisations pour soutenir des commerçants qui ont tué des voleurs, et, plus récemment, facilitation de l’usage des armes par la police dans le cadre du renforcement de la lutte antiterroriste. Si la légitime défense fascine et fait (...) Lire la suite...



 

Cédric Lomba, La restructuration permanente de la condition ouvrière. De Cockerill à ArcelorMittal, Éditions du Croquant, coll. « Champ social », 2018 - 386 p.

Quand on évoque les restructurations industrielles, on pense d’abord aux fermetures d’usines et aux drames sociaux qu’elles engendrent. On oublie toutefois que ces fermetures sont l’aboutissement d’un long processus de restructurations partielles auxquelles ont dû faire face les travailleurs depuis de longues années. Pour comprendre comment les travailleurs vivent dans ce contexte d’incertitudes (...) Lire la suite...



 

Jean-François Laé, Une fille en correction. Lettres à son assistante sociale (1952-1965), CNRS Éditions, août 2018 - 250 p.

Dans le sous-sol d’une association chargée de l’enfance à Avignon, sur des étagères en acier des années 1950, se succèdent trois cents mètres de dossiers noircis par le temps. « C’est un débarras », me lance Chantal, la cheffe du service, « vous ne trouverez que du vieux papier ! ». Des fouilles surgissent 160 lettres entre Micheline – enceinte à 20 ans – et Odile, assistante sociale auprès du tribunal pour (...) Lire la suite...



 

Salima Amari, Lesbiennes de l’immigration  : Construction de soi et relations familiales, Éditions du Croquant, 2018 - 361 p.

La condition des femmes d’origine maghrébine est rarement (presque jamais) évoquée en dehors de l’hétérosexualité. Aborder la question des lesbiennes d’origine maghrébine nous permet de rendre dans toute sa diversité une catégorie souvent réduite à un schéma classique de soumission et domination masculine et hétérosexuelle. L’auteure veut dépasser les analyses fondées sur des confrontations binaires et (...) Lire la suite...



 

Marie Mathieu et Lucile Ruault (dirs.), « Le travail procréatif. Contrôle de la fécondité, engendrement et parentalité », Recherches sociologiques et anthropologiques, vol.48, n°2, 2017 - 206 p.

Sommaire du dossier Marie Mathieu, Lucile Ruault Présentation : Une incursion collective sur un terrain éclaté. Pour une approche matérialiste des activités liées à la production des êtres humains Charlotte Debest, Irène-Lucile Hertzog "Désir d’enfant - devoir d’enfant". Le prix de la procréation Chiara Quagliariello, Lucile Ruault Accoucher de manière "alternative" en France et en Italie. Sur (...) Lire la suite...



 

Aurélie Jeantet, Les émotions au travail, Paris : CNRS Éditions, juin 2018 - 328 p.

Comment penser nos émotions dans la vie professionnelle ? Question délicate entre toutes tant le champ du travail se veut ordonné, rationnel, balisé. Et pourtant, le travail sollicite de manière vive la subjectivité, le corps et les affects. Chacun y cherche du plaisir, des échos sensibles à ce qu’il est, à ce en quoi il croit. Parallèlement, les dimensions de contrainte et d’exploitation y sont (...) Lire la suite...



 

Lorenzo Barrault-Stella et Pierre-Edouard Weill (dirs.), Creating Target Publics for Welfare Policies : A Comparative and Multi-level Approach, Springer International Publishing, coll. « Logic, Argumentation & Reasoning », 2018 - 208 p.

L’ouvrage porte sur la fabrique des publics de l’État social dans différentes situations historiques et configurations nationales. Au-delà de la variabilité des contextes et des cas étudiés, il met en lumière d’importantes régularités dans les transformations contemporaines des pratiques institutionnelles de ciblage et de façonnage des groupes sociaux confrontés à l’État. Le livre pourrait intéresser (...) Lire la suite...



 

Luc Sigalo Santos L’administration des vocations. Enquête sur le traitement public du chômage artistique en France, Paris : Éditions Dalloz, « Nouvelle bibliothèque de thèses – science politique » - Préface de Laurent Jeanpierre et Vincent Dubois

Le fonctionnement standardisé de l’administration bureaucratique semble a priori incompatible avec les logiques de la vocation et de la singularité qui prévalent dans les mondes de l’art. Partant de cette problématique inspirée de Max Weber, Luc Sigalo Santos prend ici pour objet la rencontre de ces deux univers. Il montre que le traitement public du chômage dans le domaine artistique incarne de (...) Lire la suite...



 

Emmanuel Bellanger, Anaïs Collet, Fabien Desage et Pierre Gilbert (dirs.), « Rénovation urbaine. L’espace comme remède à la question sociale  ? », Métropolitiques, 5 avril 2018 - en ligne

Depuis le XIXe siècle, la rénovation urbaine fait figure de réponse récurrente aux maux de la ville, la transformation radicale du bâti étant pensée comme un moyen de résoudre les problèmes des quartiers populaires. Ce dossier explore les origines et les rouages de cette pensée réformatrice, en même temps que les effets de politiques publiques qui, depuis les années 2000, bouleversent en profondeur les (...) Lire la suite...



 

Christelle Dormoy-Rajramanan, Boris Gobille et Erik Neveu, Mai 68 par celles et ceux qui l’ont vécu, Éditions de l’Atelier, 2018 – 480 p.

Présentation « Mai 68, cinquante après… L’événement génère encore de beaucoup de discours – des procès (« C’est la faute de 68 ! »), des confiscations (les leaders s’en appropriant le sens), des raccourcis (réduisant le mouvement à sa seule composante étudiante) –, mais qui sait comment cet épisode extraordinaire est entré dans la vie de millions de personnes ordinaires ? Pour sortir de l’oubli cette part (...) Lire la suite...



 

Jean-Yves Authier, Anaïs Collet, Colin Giraud et Sylvie Tissot (dirs.), Les Bobos n’existent pas Presses universitaires de Lyon, coll. « Sociologie urbaine », 2018 - 208 p.

« Omniprésent dans les médias, mais aussi dans le champ politique et dans le langage ordinaire, le terme « bobo » n’est pas neutre. Son usage et ses variantes (« boboïsation », « boboïsé ») tendent à simplifier, et donc aussi à masquer, l’hétérogénéité des populations et la complexité des processus affectant les espaces urbains qu’ils prétendent décrire. En réduisant les « bobos » à des caricatures, on juge des (...) Lire la suite...



 

Carlotta Benvegnù et Francesco I. Lannuzzi (Eds.), Figure del lavoro contemporaneo. Un’inchiesta sui nuovi regimi della produzione, Verona : Ombre Corte, 2018 - 167 p.

Negli ultimi anni il lavoro è tornato con forza al centro del dibattito. I contributi raccolti in questo volume intendono indagarne le mutazioni intercorse negli ultimi anni proponendo un approccio alternativo a quelli che oggi sembrano orientare maggiormente la ricerca, spesso legata all’analisi della precarietà o delle figure piu ? innovative del mercato del lavoro. Le ricerche presentate (...) Lire la suite...



 

Michel Kokoreff, Anne Coppel et Michel Peraldi (dirs.), La catastrophe invisible. Histoire sociale de l’héroïne (France, années 1950-2000), Éditions Amsterdam, 2018 - 656 p.

Présentation : « L’ambition de ce livre est de donner de la profondeur historique à la catastrophe sanitaire et sociale que fut l’héroïne, à sa répression, aux dynamiques et cycles de sa consommation et de son trafic. Il raconte cette histoire dans ses multiples dimensions, sociale et économique, culturelle et urbaine, politique et géopolitique, en privilégiant le point de vue de ceux qui ont été ses (...) Lire la suite...



 

La collection HAL | Cresppa

[hal-02266939] Industrialisation de l’Algérie. L’obstacle des droits de propriété
Dans cet article, la désindustrialisation en Algérie est interrogée sous l’angle des droits de propriété. Resté en arrière-plan de la réflexion, ce sujet est traité généralement de manière superficielle, s’il n’est pas totalement éludé. Or, il paraît un fil conducteur particulièrement pertinent pour faire le (...) Lire la suite18 août 2019

[halshs-01099755] L’émancipation comme concept politique dans les luttes féministes et queers
Dans ce texte, issu de sa communication au colloque "Penser l’émancipation" en 2014, Cornelia Möser analyse la place du concept d’émancipation dans les luttes féministes et queers, et répond ainsi au texte de Joan Scott précédemment publié par Contretemps en mars 2014 : “Emancipation et (...) Lire la suite14 août 2019

[hal-01509512] Brokerage and Production in the American and French Entertainment Industries : Invisible Hands in Cultural Markets
En ce début de siècle, la question des femmes et de l’égalité des sexes reste une priorité au niveau mondial. Vingt ans après la dernière conférence mondiale sur les femmes, il apparaît nécessaire de dresser un état des lieux de la situation des femmes dans le monde.... Cet atlas permet de mesurer les (...) Lire la suite7 août 2019


^