Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Arts, savoirs et cultures

Les recherches menées dans l’axe « art, savoirs et cultures » mobilisent les mêmes instruments pour étudier des secteurs sociaux qui sont d’ordinaire abordés séparément : les arts dans leur diversité, qui incluent les industries culturelles et numériques ; les savoirs et les sciences, naturelles, humaines ou sociales ; les idées, philosophiques ou politiques en particulier et, plus généralement, les cultures des élites et les élites culturelles mais aussi les cultures dites populaires dans toutes leurs manifestations, plus ou moins reconnues socialement.

Elles abordent ces secteurs avec les outils de la sociologie – avec des entrées fortes sur les professions, le travail, la division du travail, ou encore la digitalisation – mais aussi de la science politique, de la théorie politique et des études culturelles et des études de genre, en mettant en avant le dialogue entre sciences sociales et cultural studies, ainsi qu’entre sciences sociales et autres branches du savoir qualifiées de studies. Ces croisements de regard permettent d’associer les approches en termes d’analyse de contenu et de représentations, par exemple d’iconographie, de muséographie ou de narrations, avec celles de la théorie critique, des études de genre, de la sociologie quantitative, de l’ethnographie ou de l’histoire.

Quatre sous-thématiques composent ainsi cet axe

  • Analyse des discours et des représentations, constructions symboliques et rapports sociaux
  • Artistes, intermédiaires et industries culturelles
  • Cultures minoritaires, dissidentes et contestataires
  • Productions intellectuelles, circulation des savoirs et des œuvres




Analyse des discours et des représentations, constructions symboliques et rapports sociaux
Artistes, intermédiaires et industries culturelles
Cultures minoritaires, dissidentes et contestataires
Productions intellectuelles, circulation des savoirs et des œuvres