Cresppa > CSU > Équipe > Barth-Rabot Cécile

Cécile Barth-Rabot

Professeure des universités en sociologie, Université Paris Nanterre, UFR SITEC
Corédactrice en chef de Biens symboliques/Symbolic Goods

Contact

Cécile Barth-Rabot
Cresppa-CSU
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
Lui écrire


Domaines de recherche
  • Construction de la valeur littéraire
  • Professions et institutions du livre
  • Dispositifs de médiation de la littérature
  • Paratexte et matérialité du livre
  • Usages sociaux de la lecture

ID Recherche

Page mise à jour le 20 décembre 2023
 

Recherches

Cécile Barth-Rabot est professeure de sociologie, responsable du master métiers du livre et de l’édition à l’Université Paris Nanterre. Sociologue de la littérature, elle s’intéresse aux processus de production de la valeur littéraire et aux institutions, professions et dispositifs qui y participent.
Elle a particulièrement travaillé sur les bibliothèques, leurs politiques d’acquisition et de mise en valeur, leurs actions en direction des adolescents, les prix littéraires et rencontres qu’elles organisent. Elle s’est aussi intéressée aux politiques culturelles et aux dispositifs de soutien aux écrivains, notamment aux résidences d’écriture et aux interventions d’auteur en milieu scolaire, et au travail des éditeurs dans la réédition de classiques.
En aval de la chaîne du livre, elle s’intéresse enfin aux pratiques lectorales et aux effets sur celles-ci des supports et des médiations.

 

Publications

Ouvrages

Cécile Barth-Rabot, La Lecture : Valeur et déterminants d’une pratique, Paris, Armand Colin, coll. "U", juin 2023, 320 p.

Qu’est-ce que lire quand la lecture est décrite comme « en crise » et érigée en « grande cause nationale » ? Comment choisit-on les livres qu’on lit ? Quel regard porte-t-on sur les textes ? À partir de nombreux travaux issus de différentes disciplines, mais aussi d’entretiens menés avec des (...) Lire la suite...



  • Ados et bibliothèque t.2 : Politiques d’accueil, Paris, Lecture jeunesse (collection L J+), 2018. ISBN : 978-2-9559661-3-6. En ligne
  • La Construction de la visibilité littéraire en bibliothèque, Villeurbanne, Presses de l’Enssib, 2015, 390 p. EAN : 9791091281423, DOI : 10.4000/books.pressesenssib.3948
 

Coordination d’ouvrages et de dossiers de revues

  • Lire en numérique, Biens symboliques/Symbolic Goods, n°7, 2020. En ligne
 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « "En mettant des mots sur vos maux, vous p(e)ansez les nôtres". Lectures mémorielles et thérapeutiques de la littérature de témoignage », Contemporary French & Francophone Studies, vol.24/4 (Writing terrorism), 2020. DOI : 10.1080/17409292.2020.1823757
  • « Ce que le numérique fait à la lecture. Distinguer les supports, questionner les usages », Biens symboliques/Symbolic Goods, n°7, 2020. DOI : 10.4000/bssg.475
  • « De l’imprimé au numérique : une révolution de l’ordre des discours. Entretien avec Roger Chartier », Biens symboliques/Symbolic Goods, n°7, 2020. DOI : 10.4000/bssg.478
  • « La littérature en dispositif de politique publique. Les résidences d’écrivains franciliennes entre création et territoires », Culture & musées, n°31, 2018, p.49-70. DOI : 10.4000/culturemusees.1622
  • « Rééditer l’Odyssée au XXIe siècle : l’éditeur de classiques et le traducteur, ou l’éditeur comme traducteur », Mémoires du livre/Studies in Book Culture, vol.9, n°1, 2017. DOI : 10.7202/1043120ar
  • « Des best-sellers en tête de gondole des bibliothèques ? Valeur littéraire et stratégie professionnelle », Revue critique de fixxion française contemporaine, n°15, 2017, p.67-78. DOI : 10.4000/fixxion.11958
  • « Le travail de sélection des comités de bibliothécaires : effets de dispositions et d’organisation », ConTextes, n°17, 2016. DOI : 10.4000/contextes.6210
  • « Le roman policier en bibliothèque : institutionnalisation et légitimation d’un genre littéraire », À l’épreuve, n°3, 2016. En ligne
 

Articles récents dans d’autres revues

  • « Exclusion assumée, valeurs incorporées ou autocensure : ces œuvres rejetées, oubliées, écartées, que les intermédiaires culturels ne choisissent pas »/infographie, Tire-lignes, 2019. En ligne
  • « 10 août 1981 : la loi n°81-788 relative au prix du livre », Politiques de la culture, 10 août 2019. En ligne
  • « 31 janvier 1977 : inauguration de la Bibliothèque publique d’information au sein du Centre Georges Pompidou », Politiques de la culture, 31 janvier 2019.En ligne
  • « Les politiques d’accueil des adolescents en bibliothèque : des pistes pour la démocratisation culturelle », Politiques de la culture, 4 septembre 2017. En ligne
  • « Je préfèrerais ne pas : De l’exclusion assumée à l’autocensure », Lecture jeune, n° 155, 2015, p.29-34. En ligne
  • « Les médiathèques pour tous ? », Informations sociales, n°190, 2015, p.106-114. DOI : 10.3917/inso.190.0106
  • « Introduction » au numéro Arts, culture et cohésion sociale, Informations sociales, n°190, 2015, p.4-7. DOI : 10.3917/inso.190.0004
 

Chapitres d’ouvrages récents

  • « Paule Salvan », in Isabelle Antonutti (dir.), Figures de bibliothécaires, Villeurbanne, Presses de l’enssib, 2020, p. 221-222.
  • « Et toi, tu lis quoi ? », in Manuel indocile de sciences sociales, Paris, La Découverte, 2019, p.679-689.
  • « Qu’est-ce qu’un classique ? », in Marine Roussillon, Sylvaine Guyot, Dominic Glynn et Marie-Madeleine Fragonard (dir.), Littéraire : pour Alain Viala, Tome 1, Arras, Artois Presses Université, 2018, p.97-107.
  • « Les auteur·e·s jeunesse aux avant-postes de la professionnalisation », in Gisèle Sapiro et Cécile Rabot (dir.), Profession ? Écrivain, Paris, CNRS Éditions, 2017, p.77-99.
  • « Donner de sa personne : les rencontres en librairie et en bibliothèque », in Gisèle Sapiro et Cécile Rabot (dir.), Profession ? Écrivain, Paris, CNRS Éditions, 2017, p.211-234.
  • « Des écrivains à l’école : une identité professionnelle redéfinie », in Gisèle Sapiro et Cécile Rabot (dir.), Profession ? Écrivain, Paris, CNRS Éditions, 2017, p.257-286.
  • « Les résidences d’écrivain·e·s entre création et médiation » in Gisèle Sapiro et Cécile Rabot (dir.), Profession ? Écrivain, Paris, CNRS Éditions, 2017, p.287-310.
  • « Les résidences d’écrivains dans des institutions d’enseignement entre création et éducation artistique », in Carole Bisénius-Pénin (dir.), Résidence d’auteurs, création littéraire et médiations culturelles (2) : Territoires et publics, Questions de communication, série actes 35/2016.
  • « Les adolescents, le numérique, la lecture et les bibliothèques », in Mina Bouland (dir.), Être bibliothécaire jeunesse aujourd’hui, Paris, ABF (Association des bibliothécaires français), 2016, p.72-77.
  • « La bibliothèque universitaire et la valeur littéraire du contemporain », in Marie-Odile André & Mathilde Barraband (dir.), Du contemporain à l’université : usages, configurations, enjeux, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2015, p.61-74 et en ligne.
  • « Bibliothécaire, un “métier modeste” dans une institution marginalisée », in Maxime Quijoux (dir.), Bourdieu et le travail, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015, p.211-227 et en ligne.
 

Recensions et comptes rendus

  • « Actualité de la recherche sur les bibliothèques », compte rendu de la journée d’étude organisée par la Bibliothèque Publique d’Information et l’Enssib le 31 mars 2015, Bulletin des bibliothèques de France, 2015/5.
  • Compte rendu de : Gisèle Sapiro, La Responsabilité de l’écrivain : littérature, droit et morale en France (XIXe-XXIe siècle), Paris, Éd. du Seuil, 2011. Carnets de recherche, Lire les sciences sociales, 2013, en ligne
  • Compte rendu de : Loïc ARTIAGA, Des torrents de papier : catholicisme et lectures populaires au XIXe siècle, Limoges : Pulim, 2007. COnTEXTES, 30 juillet 2008, en ligne.
  • « Pour une histoire des représentations du livre et de la lecture : une galerie de portraits d’Hommes au(x) livre(s) à travers les siècles », compte rendu de : Peter Schnyder (dir.), L’Homme-livre : des hommes et des livres, de l’Antiquité au XXe siècle, Paris, Orizons, 2007. Acta fabula, en ligne, janvier 2008.
     Version abrégée : Bulletin des Bibliothèques de France, 2008, t. 53, n° 4, p. 99 et en ligne.
   

Communications

Journées d’étude et séminaires
  • « Le "roman graphique" : enjeux de définition et de légitimité », introduction de la journée d’étude Le Roman graphique, organisée dans le cadre des Ateliers du livre de la Bnf, Bibliothèque nationale de France, 16 avril 2019.
  • « Faire exister la création : politiques publiques et médiation culturelle », Séminaire Recherche et création, organisé par l’Agence nationale de la recherche et le Festival d’Avignon avec la Maison professionnelle du spectacle vivant et le ministère de la Culture, Avignon, 12 juillet 2018.
  • Avec Gisèle Sapiro, « Mobilisations et reconnaissance des activités connexes des écrivains : un développement professionnel ambigu », séminaire Art, culture. Européanisation, internationalisation, mondialisation de l’Institut d’Études Européennes, Université Paris 8, 7 décembre 2017.
  • « La construction de la visibilité en bibliothèque de lecture publique : retour sur une enquête », séminaire général du GRESCO, 25 novembre 2016.
  • « Les couvertures de livres : des fonctions plurielles dans des stratégies éditoriales complexes », journée d’étude Habiller le livre, organisée dans le cadre des Ateliers du livre de la Bnf, Bibliothèque nationale de France, 24 mai 2016.
  • « La bibliothèque (tout) contre l’école », séminaire Culture, école, légitimités, animé par Stéphane Beaud, Julien Duval, Bertrand Geay, Paul Pasquali, EHESS, Paris, 24 mars 2016.
  • « Elargissement des publics ou démocratisation : les politiques des bibliothèques en direction des adolescents », journée d’étude Livre, lecture et démocratisation culturelle, organisée par le Comité d’histoire du ministère de la culture, l’ENSSIB et la BPI, BPI, Paris, 2 février 2016.
  • « Des écrivains à la bibliothèque : formes et enjeux des animations littéraires en lecture publique », journée d’étude Identité des bibliothèques et pratiques culturelles, organisée par Daniel Urrutiaguer, Clémence Thierry et Marianne Lumeau, Paris, Médiathèque Marguerite Duras, 18 juin 2015.
  • « La lecture des bibliothécaires, un engagement hors-travail constitutif d’une identité professionnelle », séminaire Sociologie du désintéressement animé par Gisèle Sapiro, EHESS, Paris, 7 avril 2015.
  • « Quelle littérature contemporaine en bibliothèque universitaire ? », journée d’étude Classicisation et vieillissement du contemporain : la littérature contemporaine à l’épreuve de sa réception universitaire, organisé par Marie-Odile André, Mathilde Barraband & Bruno Blankeman, Université Paris Sorbonne Nouvelle, 7 mars 2014.
  • « Acquisition et valorisation : quelle visibilité pour le premier roman en lecture publique ? », journée d’étude Les premiers romans, une place à part dans la littérature contemporaine organisée par Corinne Abensour et Bertrand Legendre, SGDL, Paris, 24 juin 2013.
  • « Les Mordus du polar : prix d’adolescents ou de bibliothécaires ? », journée d’étude Les prix littéraires pour adolescents organisée par Lecture jeunesse, 18 juin 2013.
  • « Quelles éditions de classiques en lecture publique ? », séminaire Les réseaux du livre : de l’auteur au lecteur, organisé par le Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, Université Paris Nanterre, Saint-Cloud, 21 février 2013.
  • « La démocratisation culturelle par les bibliothèques de lecture publique, une préoccupation d’hier ? », séminaire Pour une histoire des politiques de démocratisation culturelle, organisé par le Comité d’Histoire du Ministère de la Culture, Science Po Paris, 11 février 2013.
  • « Conseiller la littérature contemporaine », stage Connaître et faire connaître la littérature contemporaine, École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques, 11 décembre 2012.
  • « Repenser les médiations ? », journée professionnelle Repenser la bibliothèque organisée par Interbibly, Médiathèque de Reims, 4 octobre 2012.
  • « Le roman policier sur le marché du prêt de fictions : un genre privilégié par les bibliothèques de lecture publique car ajusté à leurs intérêts », journée d’étude Faire de la sociologique économique avec Pierre Bourdieu, organisé par le CLERSÉ, Paris, 6 septembre 2012.
  • « Proposer sans prescrire ou les médiations silencieuses des bibliothécaires », journée d’étude Comment le livre vient au lecteur : la prescription littéraire à l’heure de l’hyperchoix et du numérique, organisée par Sylvie Ducas et Maria Pourchet, Paris, 29 juin 2012.
  • Lecture critique du livre de Gisèle Sapiro La Responsabilité de l’écrivain : littérature, droit et morale en France (XIXe-XXIe siècle), Paris : Éd. du Seuil, 2011, séminaire Lire les sciences sociales animé par Gérard Mauger et Louis Pinto, 13 avril 2012.
  • « La fabrication de l’auteur en bibliothèque », journée d’étude Les écrivains, les élèves et nous organisée par la Nouvelle Revue Pédagogique avec la Société des Gens de Lettres, Paris, Hôtel de Massa, 2 avril 2011.
  • Discussion de la communication d’Alejandro Dujovne, « Buenos Aires dans la géographie transnationale de la production éditoriale juive (1919-1979) », groupe de travail Sociologie des espaces de production des biens symboliques animé par Gisèle Sapiro, Centre de Sociologie Européenne, Paris, 28 avril 2011.
  • « Professionnels du livre ou de la lecture ? Les bibliothécaires de lecture publique, entre critique et médiation », 2e journée d’étude des doctorants en sociologie des groupes professionnels, organisée par le Réseau Thématique 1 « Savoirs, travail et professions » de l’Association Française de Sociologie, Paris, IRESCO, 18 juin 2010.
  • « La bibliothèque de lecture publique et ses " non-publics " », groupe de travail Sociologie des espaces de production des biens symboliques animé par Gisèle Sapiro, Centre de Sociologie Européenne, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 11 mars 2010.
  • « Être bibliothécaire à l’aube du XXIe siècle : enjeux et visions d’un métier ; contraintes, pressions et marges de manœuvre », cours de master 1 Sociologie des professions du livre de Frédérique Leblanc, Université Paris 10 Nanterre, pôle Métiers du Livre de Saint-Cloud, 8 mars 2010.
  • Discussion de la communication de Cécile Balayer « La construction d’un objet sociologique : le cas de la revue l’Indice dei libri del mese », groupe de travail Sociologie des espaces de production des biens symboliques animé par Gisèle Sapiro, Centre de Sociologie Européenne, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 17 décembre 2009.
 

Responsabilités scientifiques actuelles

  • Responsable du master métiers du livre et de l’édition, Université Paris Nanterre, depuis 2015.
  • Membre élu du Conseil d’Administration de la COMUE Université Paris Lumière depuis 2016 (2e mandat en cours).
  • Membre du Comité Consultatif de Discipline 71e section, Université Paris Nanterre, depuis 2017.

Responsabilités éditoriales et animation de la recherche

  • Co-responsable du séminaire Lire les sciences sociales depuis 2016
     Et responsable du carnet Hypothèses adossé au séminaire llss.hypotheses.org.
 

Enseignement

  • Sociologie de la lecture (master 1, DU, DSAA)
  • Sociologie des médiations littéraires (master 2)
  • Sociologie des professions du livre (master 2)
  • Techniques d’enquête (master 1, DU)
  • Bibliothéconomie, politiques d’acquisition, publics, dispositifs (master 1 et 2)
  • Direction de mémoires de master sur des objets touchant au monde du livre (master 1 et 2).
  • Suivi d’apprentissage (master 1 et 2).
 

Formation

  • 2012 - Qualification CNU sections 9, 19 et 71.
  • 2011 - Doctorat de Littérature française / sociologie, Université Paris Sorbonne Nouvelle.
  • 2005 - DE) de Littérature et civilisation françaises, mention très bien, Université Paris Sorbonne Nouvelle.
  • Été 2000 - Stage de didactique du Français Langue Étrangère (FLE) au Centre de Linguistique Appliquée de Besançon, Université de Franche-Comté (120 h).
  • 1998 - Agrégation de lettres classiques (préparée à l’Université Paris 4 Sorbonne et, en qualité d’auditrice libre, à l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm).
  • 1997 - Maîtrise de lettres classiques, mention très bien, Université de Bourgogne, Dijon.
  • 1996 - Licence de lettres classiques, mention bien, Université de Bourgogne, Dijon.
  • 1993-1996 - Classe préparatoire littéraire, lycée Carnot, Dijon, et admissibilité au concours lettres (A/L) de l’École Normale Supérieure de la Rue d’Ulm.

^



VENIR AU CRESPPA
Site principal : Site Pouchet du CNRS, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris (3e et 4e étages). Plan d'accès
Site de Nanterre : Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. Bâtiment Henri Lefebvre (ex-bat.D), salle 401. Plan d'accès

Presentation

Présentation du CSU

Presentation du GTM

Présentation du LabTop

Membres du Cresppa

Liste alphabétique

Chercheur.es titulaires

Chercheur.es émérites

Ingénieur.es, technicien.nes

Docteur.es et post-doctorant.es

Doctorant.es

Équipe CSU

Équipe GTM

Équipe LABTOP

Recherches

Partenariats

Evenements

Événements

Publications

Formation doctorale

Thèses en cours au CSU

Thèses en cours au GTM

Thèses en cours au LABTOP

Archives

Archives du CSU

Archives du GTM

Archives du LABTOP